K.G., Kimura Yoshikatsu (2011)


K.G., aka KG: Karate Girl
KG カラテガール
Année : 2011
Genre : KG…film Kasse Gueule
Production : Toei / Amazon Laterna
Réalisation : Kimura Yoshikatsu
Avec : Takeda Rina, Tobimatsu Hina, Naka Tatsuya, Horibe Keisuke, Richard Heselton, Iriyama Noriko, Nishi Fuyuhiko, Takizawa Saori, Yokoyama Kazutoshi


Deux sœurs, Ayaka et Natsuki, sont témoins du meurtre de leur père par un gang sans scrupules souhaitant récupérer une légendaire ceinture noire. Natsuki est kidnappée, et Ayaka laissée pour morte. Dix ans plus tard, les deux petites filles sont devenues des jeunes femmes expertes en arts martiaux. Elles l’ignorent encore, mais elles vont être amenées à s’affronter.

Avant toute chose, une précision : comparons ce qui est comparable. J’ai trop souvent entendu, un peu partout, des critiques acerbes à l’encontre de HIGH KICK GIRL. Critiques relativement méritées, certes, mais si on se penche sur l’état du cinéma martial japonais actuel HIGH KICK GIRL ne fait plus aussi pale figure que cela. Il faut prendre HIGH KICK GIRL et sa fausse suite KG pour ce qu’ils sont : des dérivés improbables d’un certain V-Cinema, artificiellement overclockés pour faire illusion dans quelques salles de ciné.

Si j’aime défendre, de temps en temps, le petit HIGH KICK GIRL, je vais avoir beaucoup plus de mal à trouver des choses positives dans KG, et ce  même si l’équipe est sensiblement la même : Nishi Fuyuhiko (réal de HIGH KICK GIRL et chorégraphe de KURO-OBI) délaisse ici la caméra pour se cantonner aux rôles de producteur et de chorégraphe. La pétillante Takeda Rina joue presque le même personnage (avec un fight final en tenue de lycéenne et lever de jambe juste pour le « fan service »), l’excellent Naka Tatsuya est toujours présent, Kimura Yoshikatsu le scénariste de HIGH KICK GIRL devient réalisateur et on retrouve la plupart des cascadeurs du premier film (dont le gaijin qui mourait deux fois dans deux plans différents lors de la big scène du gymnase !).

Là où le bât blesse (aïe !), c’est dans l’absence totale de progrès entre le premier film et KG. Ok, ils ont gommé quasiment tous les ralentis (à deux trois exceptions près). Mais à part ça, KG est un simple « copier-cogner » de HIGH KICK GIRL, la fraicheur en moins. L’histoire se permet même d’être moins sympa (en particulier parce que le plus convaincant des « acteurs » de HIGH KICK GIRL – Naka Tatsuya, meurt ici dès la première scène du film !). D’un point de vue purement cinématographique et scénaristique, ça vole donc pas bien haut, la progression dramatique étant même moins bien gérée que dans HIGH KICK. Les combats sont également moins amusants, les cascadeurs donnant maintenant beaucoup plus l’impression d’attendre les coups de nos deux petites idoles sautillantes.

Les deux petites actrices d’ailleurs, sont la seule satisfaction du film. Elles sont pleines d’énergie et leur souplesse leur permet de faire quelques gestes impressionnants. Pour le reste, c’est la douche froide. Et je ne compare pas KG avec les productions HK ou thaïlandaises, ça n’aurait pas de sens : je le compare simplement à HIGH KICK GIRL…et entre les deux, pas de level up en perspective. Si le spectacle se laisse voir, si vous êtes un habitué comme moi, il faut bien avouer qu’ici on stagne…on régresse même.

Oli :        
Yasuko :

________________________________________

Quick Review in English:

+ The team of the interesting (but not that good) HIGH KICK GIRL
+ The two main actresses are really convincing in the action scenes
+ Better than many action V-Cinema movies
+ Almost no slow motion in that movie

– No progress at all since HIGH KICK GIRL
– The first movie had much more fun and freshness
– Naka Tatsuya dies in the first scene aaaaargh!
– The bad guys all seem to wait for the two actresses to punch them…
– Except for the slow motion scenes, the first movie was better
– Don’t even dream about it: Rina doesn’t wear sexy pants under her dress

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Arts martiaux, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour K.G., Kimura Yoshikatsu (2011)

  1. ghidorah dit :

    J’ai bien aimé High Kick Girl, la qualité des chorégraphie de combats y étant quand même supérieure a la moyenne, même si le film était plutôt banal. Je vais quand même donner une chance a celui là…

    Mais pour le fan service, j’ai tellement vu de Zen Picture que mes standard sont devenus trop élevés🙂

    • Oli dit :

      Comme ce n’est pas à un vieux singe pervers qu’on apprend à faire la grimace, tu te doutes bien que la miss ne porte pas de petites culottes mais bien des boxers, comme dans HIGH KICK. Enfin on les voit quand même vachement bien les boxers.

  2. Anikilive dit :

    Comme elle est trop cool l’affiche…!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s