Eko Eko Azarak: Kuroi Misa First Episode, Koga Shinichi et Yamaguchi Hiroki (2011)


EKO EKO AZARAK: KUROI MISA FIRST EPISODE
エコエコアザラク -黒井ミサ ファースト・エピソードー
Année : 2011
Genre : Eko Eko…nomie de budget
Production : Geneon Universal
Réalisation : Koga Shinichi et Yamaguchi Hiroki
Avec : Maeda Nozomi, Tochihara Rakuto, Bob Suzuki, Urushizaki Keisuke


Kuroi Misa est-elle véritablement une lycéenne comme les autres ? Pas sûr…aussi, lorsqu’un méchant sorcier aux rires insupportables kidnappera ses camarades de classe, la sombre Misa se tournera vers son lourd héritage familial. Si ses parents, momifiés en poupées, ne peuvent plus la conseiller, un autre membre de sa famille l’aidera heureusement à réveiller le terrible pouvoir qui sommeillait en elle jusque là.

Geneon Universal a proposé à quelques mangaka de réaliser un film ayant pour thème l’une de leurs œuvres. Le très barge Koga Shinichi vient ainsi de porter EKO EKO AZARAK à l’écran (il s’agit d’une série de manga déjà plusieurs fois adaptée au cinéma). Bon franchement je ne sais pas par où commencer, si ce n’est par l’une des premières scènes du film : lorsque les lycéennes grimpent à des cordes magiques…le spectateur aurait en fait gagné à ce que les jeunes filles en question se pendent avec. Ça lui aurait épargné une heure de métrage insipide, d’un vide comme j’en ai rarement vu dans le milieu du V-Cinema (hormis chez Zen Pictures – et encore…).


Ci-dessus : le spectateur finira mal luné

Pour faire bref, il n’y a que deux choses à sauver dans EKO EKO AZARAK: KUROI MISA FIRST EPISODE : la jolie actrice principale, et ses parents réduits à l’état de poupées minuscules, momifiées mais…vivantes ! Pour le reste, je vous promets qu’il ne se passe absolument rien pendant cinquante minutes, qu’à la fin une araignée géante ridicule tue deux abrutis et que ça s’arrête sur un rituel fait de clous et de vociférations maléfiques pas mal fichues car fidèles au manga. En gros il y a deux minutes de réussies (en étant gentil) et cinquante-huit minutes insupportables, mal filmées, mal jouées et totalement dénuées d’enjeux (il y a autant de suspense durant tout le film que pendant les deux minutes où j’hésite entre deux couleurs de cravate chaque matin avant de partir travailler).

Les origines de Kuroi Misa, sombre personnage issu d’un très vieux manga, auraient mérité un tout autre traitement…c’est d’autant plus triste que le propre papa du support papier est responsable de ce massacre…ou alors l’intéressé est venu cachetonner et le co-réalisateur Yamaguchi Hiroki a tout – mal – fait. Une hypothèse très vraisemblable quand on sait que le vénérable Koga Shinichi avait 74 ans lors du tournage… EKO EKO AZARAK…démons et carte vermeille ?

Oli :        
Yasuko :

_____________________________________________

Quick Review in English:

+ The mangaka shoots himself the adaptation of his manga
+ Maeda Nozomi (KEITAI KARESHI)

– The mangaka shoots himself the adaptation of his manga
– The emptiness has now a name: Eko Eko Azarak Kuroi Misa First Episode
– My god…it’s so boring, nothing happens…except during 2 minutes at the end of the movie


A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, V-Cinema, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Eko Eko Azarak: Kuroi Misa First Episode, Koga Shinichi et Yamaguchi Hiroki (2011)

  1. Rick dit :

    Oula….. Et dire que j’ai failli l’acheter par hasard la semaine dernière en me disant: cool, un nouvel opus de la saga (à la place, j’ai pris le dernier TOMIE UNLIMITED). C’est triste pour la saga qui avait réussie à maintenant un bon niveau jusque là, bien que je ne sois pas fan du troisième opus.
    Oli tu as vu les deux opus V-Cinéma R-PAGE et B-PAGE?

    • Oli dit :

      Je ne connais pas trop la série. Je crois avoir vu quelques épisodes d’un drama, mais pas les DTV. Je tenterai peut-être un de ces quatre…

      • Rick dit :

        D’accord. Je voulais me procurer le drama mais le prix m’a calmé. Je te conseille en tout cas les deux premiers opus, WIZARD OF DARKNESS et BIRTH OF A WIZZARD, très bons. J’ai les deux DTV, va falloir que je m’y mette. Je te dirais ce que ça vaut si ça te tente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s