Gantz: Perfect Answer, Sato Shinsuke (2011)


GANTZ: PERFECT ANSWER, aka Gantz Part 2
Année : 2011
Genre : la boule noire reste en travers de la gorge
Production : Toho / CBC / FBS / Nikkatsu/ NTV
Réalisation : Sato Shinsuke
Avec : Matsuyama Kenichi, Ninomiya Kazunari, Hongô Kanata, Yoshitaka Yuriko, Ayano Gô, Ito Ayumi, Taguchi Tomorowo, Yamada Takayuki, Natsuna, Okuse Shigeru, Yoshitani Ayako


Pour ramener Kato à la vie, Kurono vise désormais les 100 points durant les étranges et violentes missions que lui confie régulièrement l’être connu sous le nom de Gantz. Mais les choses vont se compliquer lorsqu’un double maléfique de Kato va faire son apparition, et qu’un groupe surentrainé et très organisé va tenter de mettre un terme au triste règne de la boule noire. 

Aseptisée et particulièrement fade, la franchise ciné GANTZ semble malgré tout avoir fait le bonheur des ménagères de moins de cinquante ans, des spectateurs lambdas et des gros ignorants. Et comme je fais clairement partie de la dernière catégorie (je ne connais rien de l’anime ou du manga), le spectacle a plus ou moins bien fonctionné sur moi : GANTZ 2, tout comme le premier, parvient à divertir malgré son contenu lisse, sans prise de risque aucune.

Je suppose que les amateurs du matériau original grinceront plus facilement des dents, et quelque part je les comprends…mais le ciné japonais mainstream touche à tel point le fond au Japon (remember Yama-tocard) qu’il faut à présent se contenter d’une adaptation toute moche telle que GANTZ. Et apprendre à l’apprécier en se disant que ça aurait pu être pire.

Un réalisateur qui pense tourner un drama (imaginez la séquence du métro tournée par John McTiernan ou James Cameron et pleurez), la plupart des acteurs (et actrices) à couler dans une rivière avec des kilos de leurs DVD immondes attachés aux pieds, des personnages transparents, encore moins de sang que dans la première partie (mais déjà il y en a un peu : un exploit pour un film de ce genre), des scènes intimistes qui donnent envie de torturer des hamsters et des combats décevants compte tenu de la présence de Shimomura Yûji pour les mettre en place (vingt secondes martiales sont à sauver : le fight de l’alien-lycéenne à trois contre un dans le métro).

Maintenant comme je l’ai déjà dit et même si ça fout les boules (désolé…), GANTZ PERFECT ANSWER se suit sans réel ennui. Le cinéma mainstream japonais nous a à ce point lobotomisés qu’il nous a rendu capables de supporter (et d’apprécier) ce type de spectacle. C’est grave docteur ? Oui, un peu. Triste même. Voilà vous êtes prévenus : si vous êtes dans un bon jour, vous risquez bien de trouver GANTZ PERFECT ANSWER sympatoche, et ce malgré sa mise en scène façon drama, ses scènes d’action ratées (Kurono qui court au ralenti pour rattraper les wagons, ça rame – de métro), sa guimauve ignoble et ses bons sentiments (le petit frère de Kato et la copine de Kurono finissent par taper sur le système)… Oui au final ça fait quand même beaucoup de points noirs – et en parlant de points noirs, Ito Ayumi en est un bien joli sur la face de la profession d’actrice…

Oli :        
Yasuko :

__________________________________________________

Quick Review in English :

+ New mysteries
+ One very good fight scene (one vs three, in the subway)
+ Mainstream Japanese movies are usually worst than this one

– Most of the time, it looks like a drama
– Most of the fight scenes are really disappointing
– Good sentiments…so many good sentiments…
– Ayumi Ito, Kazunari…well, not the best actors in the world
– You won’t care about one single characters of the movie

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Science-Fiction, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Gantz: Perfect Answer, Sato Shinsuke (2011)

  1. I.D. dit :

    Vu ! Me cause pas d’Ito Ayumi, j’ai cru que j’allai péter un câble. Mais c’est quoi ça ? Pas une actrice en tout cas. Sinon, on se rejoint. Ca passe son temps. Ca reste effectivement aseptisé. On a droit aux mêmes prestations plus ou moins catastrophique de la part des acteurs. Y a un peu d’action. Il est vrai que la grosse scène d’action est celle du métro. Mais tout comme toi les ralentis dans cette scène beurk et pareil pour les accélérés justes derrières les ralentis. Pitoyable. La mise en scène peine très franchement. Un boulot sans envergure, d’un type lambda sans empreinte propre. Le scénario bof, il se laisse suivre c’est déjà ça. J’aurai tout de même voulu plus d’audace notamment sur le final. Pas sûr qu’on se souvienne de ce diptyque d’ici quelques temps. Je rêve d’un nouveau live qui respecte plus largement le manga (que je n’ai pas lu mais dont les échos donnent envie de découvrir). Un divertissement grand public donc. Je ne me suis pas ennuyé (même si c’était limite), c’est déjà ça.

    ps : j’ai lu pour la 1ère fois hier ton profil sur HKmania. J’habite pas loin du Trianon.😉

    • Oli dit :

      C’est vrai ?! J’ai habité à Noisy le Sec jusqu’à mes 13 ans, puis j’y suis retourné une année (à une autre adresse encore plus près du Trianon !) y’a pas très longtemps juste avant de quitter la France. J’ai vu pas mal de petits films là bas quand j’étais très jeune. J’aimerais bien y retourner encore lors de mon prochain voyage en France (en espérant que le ciné existe encore !)…pour me refaire MA dernière séance !

  2. I.D. dit :

    En aparté donc, désolé pour le troll. J’habite à Romainville depuis fin 2010. Du coup, voilà. En ce moment, ils sont en train de le rénover dans le cadre de l’Interco’ qui lie les deux villes. J’ai oublié pour quand était la fin des travaux… bref, à l’occasion si tu redevais passer dans le coin, n’hésite pas à me contacter ça pourrait être tripant de s’y croiser voire prendre un pot à l’appart’.

  3. Epikt dit :

    On dit pas de mal d’Ayumi.
    Vous êtes tous les deux inscrits sur la liste, dites adieu à vos proches, prenez une dernière cuite et profitez des quelques jours qu’il vous reste à vivre. Impies !

  4. I.D. dit :

    Oups ! Je vais tâcher de faire gaffe maintenant en surveillant mes arrières. Tendu. Dites à ma famille et aux proches que je les aimais ! Mais avant… attrape-moi si tu peux !😀

  5. Oli dit :

    Et encore j’ai pas dit de mal de Miyazaki Aoi, sinon là c’était le génocide assuré !

  6. Rick dit :

    Je ne dirais rien de mal, je ne tiens pas à être éliminé, encore trop de choses à faire :O
    Non c’est sur que dans le fond, ce film c’est du produit TV, mais j’ai tout de même trouvé ça bien (ouais je deviens bon public parfois, bon par contre là je viens de me faire SHIROME de Shiraishi, ça coince déjà plus). Pour ma part, malgré la niaiserie de certains moments (ah, la fin, en plus en version longue sur le dvd), j’ai préféré ce film au second. Plus rythmé j’ai trouvé, plus intéressant parfois quand même (peut être car plus d’intrigues et de persos, même si tous pas exploités). Bon ceci dit, faut bien avouer que ça manque de sexe :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s