Kotoribako, Fukuda Yôhei (2011)


KOTORIBAKO
ことりばこ
Année : 2011
Genre : la légende déboite
Production : NSW / Broadway
Réalisation : Fukuda Yôhei
Avec : Kobayashi Miyuki, Mizuno Makoto, Fukuhara Mayu, Takahashi Ayumi, Hoshina Yôhei, Taguchi Kôki


Cinq jeunes partent à la campagne pour se ressourcer. Dans la grande pension isolée au sein d’un village très calme, ils seront rapidement mis en garde par le propriétaire des lieux : le soir il n’y a rien à faire dans la région, aussi mieux vaut rester dans la pension une fois la nuit tombée…et surtout ne jamais, jamais mettre les pieds dans le sanctuaire situé à quelques minutes de là. Au risque de réveiller une vieille légende…que tous n’ont visiblement pas oublié dans cette petite campagne reculée.

Fukuda Yôhei continue son petit bonhomme de chemin dans le cinéma horrifique, alternant DTV et produits davantage calibrés « cinéma ». Niveau réalisation, c’est pas mal, encore une fois, avec quelques bonnes idées et une jolie photographie. Sur le fond également, on sent que Fukuda Yôhei essaie de faire preuve d’originalité. La grande force de KOTORIBAKO est d’ailleurs là : on ne sait pas trop si la menace qui pèse sur les frêles épaules du petit groupe d’amis paumé en pleine cambrousse se situe sur un plan surnaturel (un monstre, un fantôme ?) ou naturel (un serial killer ?). Et pourquoi pas les deux ?

La légende d’une étrange divinité coincée dans son reliquaire fonctionne bien, et si finalement ses apparitions sentent le déjà vu (la nana boite – sans doute parce qu’elle en sort), on a quand même droit à une ou deux jolies scènes (l’attaque à contre-jour est superbe). Autre point fort (pour fracasser les faibles – que sont ces stupides adolescents) : la malédiction suintante et rampante ne semble s’attaquer qu’à une catégorie très précise d’individus…et certaines personnes, dans le groupe d’amis, seront épargnées comme par magie…tandis que d’autres seront affreusement mutilées (sans trop en dévoiler, on dira que c’est un peu too much…voire même ovaire the top).

Maintenant, il faut bien avouer que mis à part une histoire relativement originale et un dénouement excellent et sans fioritures, le reste du long-métrage se révèle hélas très peu inspiré. La plupart des acteurs ne sont pas bons, ça manque clairement de frissons et de scènes choc, bref ça respire le DTV à plein nez. Dommage parce que comme je l’ai déjà dit, une partie de KOTORIBAKO semblait pouvoir viser plus haut (à la manière du méchant du film avec sa carabine).

On fera donc preuve d’indulgence et on s’en contentera.

Oli :        
Yasuko :

__________________________________________________

Quick Review in English:

+ Fukuda Yôhei; not the worst director in V-Cinema’s world
+ Interesting plot, we don’t really know if the threat is coming from men or…spirits
+ A few very good scenes
+ Good ideas to end the movie

– I expected more than that, it looks like a DTV, after all…
– The actors are not so good…
– A few good scenes but most of them smell like cheap DTV
– The violence doesn’t hurt that much
– Not really scary

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, V-Cinema, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Kotoribako, Fukuda Yôhei (2011)

  1. Rick dit :

    Hey ma foi, il a l’air plutôt sympa celui là, j’aime beaucoup ce que fait le réalisateur, surtout OneeChanbara, mais même les deux Death Tube j’ai bien aimé. Là ça a quand même l’air bien plus sérieux niveau éclairage et tout, et même bien travaillé niveau mise en scène, je vais essayer de me le procurer.
    Tiens, petite news pour toi, j’ai vu que le dernier film de ton réalisateur préféré Tomomatsu était sorti à la location au Japon😀 (oui le samedi matin, je suis super drôle….)

    • Oli dit :

      KOTORIBAKO est sympa mais faut pas trop en attendre. Bon c’était mon retour aux affaires, plus d’un mois sans regarder un DTV…besoin d’un break après MISSING…et je traine encore les pieds pour me faire la suite. Le Tomomatsu…aaargh. Bon qui sait dans un moment d’égarement je le louerai peut-être !

  2. Rick dit :

    Oui j’ai vu ça, MISSING t’avais sacrément calmé pendant un temps. Je pense que la suite peut attendre encore un peu, pas une priorité. D’ici qu’on se décide (ouais je suis pas motivé non plus), on en sera à MAN HUNTING 3. Hey qui sait, peut être que cette fois ci il retourne au niveau d’un ZOMBIE JIEITAI…. ouais je n’y crois absolument pas, mais je le verrais de toute façon vu que ça a l’air au moins un poil plus fun que EROTIBOT, ce qui n’est pas dur finalement!

  3. Ça y est, j’ai enfin vu ce HITORIBAKO. J’ai profité d’une soirée au calme pour rattraper mon retard avec quelques métrages. Bon alors, comme tu dis, y a quelques scènes excellentes, quelques rebondissements sympas, l’éclairage est joli (sauf dans certaines scènes filmées au camescope), et à côté des scènes beaucoup moins bonnes qui déséquilibrent un peu le rythme, du coup j’ai été un peu déçu, je me suis fait chier à certains moments (je suis peut être plus difficile qu’avant😀 ) Mais ça reste sympa à regarder ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s