Manji, Iguchi Noboru (2005)


MANJI
卍 (まんじ)
Année : 2005
Genre : lesbien et le mal
Production : Art Port
Réalisation : Iguchi Noboru
Avec : Cosmosco, Fujiko, Arakawa Yoshiyoshi, Nomura Hironobu, Yoshimura Jitsuko


Sonoko, une femme mariée et obsédée par la beauté sculpturale des peintures, va un jour tomber folle amoureuse de son modèle : Mitsuko. Cette passion dévorante ne se développera hélas pas sans mal…ni sans mâles. Prenez donc garde aux dommages collatéraux. 

On croyait Iguchi Noboru perdu pour la science (du cinéma), et pourtant le bougre a récemment prouvé qu’il était capable de faire d’assez bons films, regardables sur toute la durée (TOMIE, DENJIN ZABORGAR) : certes rien de techniquement renversant, mais suffisamment bien emballé pour divertir et amuser. On n’en demandait pas tant.

En 2005, déjà, Iguchi signait un film sympa et un peu à part, dans sa filmo, récemment réédité en DVD : MANJI, une énième version d’un roman cul-te, dont on avait retenu jusque là l’adaptation du génial Masumura avec la divine Wakao Ayako (1964) ou encore celle de 1983 avec une Higuchi Kanako qui était bien dévergondée à l’époque (on aurait tendance à l’oublier aujourd’hui à force de se la taper dans les pubs pour Softbank…).


Ci-dessus : elle prend son pied…

Iguchi ne pouvait décemment pas livrer un MANJI comme les autres. Aussi ne soyez pas surpris par le ton du récit, qui tend davantage vers la comédie pince sans-rire que vers le drame obsessionnel. Iguchi a d’ailleurs poussé le vice à mettre en scène des acteurs et actrice déjouant les règles les plus élémentaires de l’Actors Studio. Le résultat est à la hauteur des espérances des spectateurs les plus improbables qui soient (vous inclus, si vous surfez sur ce blog) : on rit ainsi parfois de bon cœur devant ces actrices qui récitent leurs lignes comme d’autres les sniffent, alors que le climax (que l’on connaît pour avoir vu – au moins – le Masumura) devrait être tendu comme un slip.

De slip, d’ailleurs, il ne sera aucunement question, dans MANJI. Mais de petite-culotte, oui. Les scènes érotiques et lesbiennes sont en effet relativement nombreuses, mais elles ne prennent pas vraiment le film en otage. Car si elles ne sont pas toujours très convaincantes, elles sont aussi parfois franchement drôles, tant leur ton faussement sérieux couplé à des dialogues ou des réactions ridicules font mouche.

Loin d’être indispensable, le MANJI de Iguchi aurait même pu être complètement inutile s’il avait essayé de marcher sur les plates-bandes de Masumura. Mais Iguchi n’est décidément pas le dernier des crétins et connaît ses limites : il nous livre donc « sa » version de l’histoire, en forme de vraie-fausse parodie avec plein de fesses dedans, que seuls les rédacteurs des Cahiers du Cinéma ou de feu-Dvdrama pourraient bien prendre au sérieux.

Oli :

Le trailer :

___________________________________________________

Quick Review in English:

+ At first, the movie seems to be very serious…but it’s not!
+ In fact, it’s a parody of MANJI previous movies
+ Listening to the actresses, ruining the script because of their poor acting, is really funny
+ Especially when you realize that they do it on purpose
+ Many lesbian scenes (it’s a « + », don’t you think?)

– Don’t expect a great comedy, or a good filmmaking
– Not interesting at all, if you don’t know the previous movies (or the book)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Drame, Pinku, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s