Kaidan shin mimibukuro gekijôban: Yûrei Mansion, Yoshida Akio (2005)


KAIDAN SHIN MIMIBUKURO GEKIJÔBAN: YÛREI MANSION
怪談新耳袋 劇場版 幽霊マンション
Année : 2005
Genre : l’appart’ ment
Production : King Record
Réalisation : Yoshida Akio
Avec : Kurokawa Mei, Fukikoshi Mitsuru, Negishi Toshie, Sone Hideki, Maeda Ayaka, Hosoda Yoshihiko, Isayama Hiroko, Sasaki Sumie, Hanabusa Yuka, Arifuku Masashi, Takizawa Ryouko, Oh Fwa-Ron, Shimizu Akihiro, Yazu Isao, Yasuda Yôko, Nakahara Kazuhiro, Yazawa Kôji, Kawazu Haru, Hirose Mai, Sakai Kentarô, Hoshino Akiko


Un père écrivain porté sur la bouteille, et sa fille lycéenne, emménagent dans un nouvel appartement…aux règles un brin étranges : devant l’immeuble en question, une corde a en effet été tendue entre deux pierres. Selon le gardien des lieux, il conviendrait de rentrer chaque soir avant minuit. Quiconque se retrouverait de l’autre coté de la corde à minuit passé, se retrouverait happé par le spectre de l’immeuble hanté… Du coup, il serait également impossible pour les résidents de déménager…sauf, bien entendu, si de nouveaux locataires emménagent dans l’immeuble. Est-ce la raison pour laquelle ce père et sa fille ont été si chaleureusement accueillis lors de leur arrivée ?

Le film (oui le film, car malgré son petit budget tout cela est sorti en salles) qui nous intéresse ici adapte une nouvelle horrifique de Nakayama Ichirô et Kihara Hirokatsu, qui ont à leur actif de nombreux contes morbides écrits à quatre mains (oui depuis que l’on n’écrit plus avec une plume mais avec un clavier, c’est possible).

L’intérêt principal de YÛREI MANSION est donc, sans surprise aucune, son histoire. Elle est effectivement très originale puisque les locataires d’un immeuble maudit ne peuvent déménager que si un nouveau résident emménage – et non ils n’avaient pas vu la « haunted mention » au bas de leur contrat de location au moment de la signature. Le récit est également bien mené avec plein de bonnes petites idées qui enrichissent le scénario (le locataire sceptique, les autres habitants qui vont se liguer contre lui, ce salaryman qui vit de sel et d’eau depuis qu’il a été renvoyé pour avoir refusé une mutation – puisqu’il ne peut pas déménager) et cerise empoisonnée sur le gâteau : quelques interrogations (décède-t-on vraiment si on quitte les lieux ?) et un final bien vu et assez inattendu.

Alors bien évidemment, malgré de vraies bonnes choses, YÛREI MANSION n’atteint pas la finesse d’un DARK WATER (les deux films ont quelques points communs) et surtout il est un peu à la traine techniquement parlant : bande originale quelconque, réalisation paresseuse et effets horrifiques parfois ratés car trop démonstratifs (Nishimura Yoshihiro inside). Le casting est également très inégal, puisqu’il frise à la fois l’excellence (Fukikoshi Mitsuru, Kurokawa Mei)…et le grotesque (le vieux gardien, l’hôtesse sur le retour…qui seront d’ailleurs à l’origine de quelques scènes humoristiques qui ne me paraissaient pas indispensables au récit).

Malgré tous ces défauts et le fait qu’il s’agisse en réalité d’une série B (parfois limite Z) déguisée en film destiné aux salles de ciné (vous ne serez pas dupe très longtemps, le masque tombe très vite), YÛREI MANSION fait plaisir à voir. En effet, si vous êtes fan du genre, vous devriez apprécier son histoire horrifique originale, ses personnages principaux bien écrits et son dénouement intelligemment ficelé.

Oli :        
Yasuko :

_______________________________________________

Quick Review in English:

+ The story is very good, pretty original for a horror movie
+ The two main actors are gifted
+ Several good ideas to keep the story interesting during all the movie
+ Very good ending

– Not really scary
– The scenes with the « ghost » do not work very well
– Technically speaking, it’s not so good (filmmaking, score, photography…)

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s