Anata no shiranai kowai hanashi 4, Koroyasu Yûsuke et Kawamura Kiyoto (2012)


ANATA NO SHIRANAI KOWAI HANASHI 4
あなたの知らない怖い話4
Année : 2012
Genre : chapitre 4…ou 10 de chute ?
Production : JollyRoger / Midship
Réalisation : Koroyasu Yûsuke et Kawamura Kiyoto
Avec : Suzuki Fumina, Shimizu Ayaka, Usami Nana, Utsunomiya Hanae


Tandis qu’elles se filment en train de répéter dans un gymnase, trois jeunes danseuses vont apercevoir une quatrième personne sur la vidéo…

Alors qu’elle rentre chez elle, une employée va croiser plusieurs fois son goinfre de patron…encore et toujours en train de s’empiffrer. Dans son appartement, elle sera surprise de découvrir que son réfrigérateur a été vidé…

Afin de se venger de deux camarades de classe, une lycéenne va confectionner deux poupées à leur effigie.

Tous les individus paraissant s’approcher de cette cabine téléphonique semblent subitement être pris d’envies de suicide…

Une jeune femme venant de décrocher un petit boulot (distribuer des mouchoirs en papier dans la rue), doit enfiler son costume marin de lycéenne avant de commencer. Une fois dans la cabine d’essayage, un drôle de personnage va venir lui réclamer l’uniforme.

En pleine nuit, un jeune couple en voiture croit avoir écrasé une grand-mère.

Le bébé de leur voisine crie chaque soir…empêchant un homme et sa femme de bien dormir. Un jour, la voisine en question va venir leur offrir quelque chose pour s’excuser : de la viande pour nabe.

Deux maniaques, qui kidnappent des filles pour les tuer tout en les filmant, vous à nouveau passer à l’acte en enlevant une jeune femme…qui, très étrangement, semblait attendre ce moment.

Trois anciens camarades de classe déterrent une vieille boîte, qu’ils avaient eux-mêmes enterrée il y a des années de cela. Dans ladite boîte, quelques objets empreints de nostalgie et des photos…dont un cliché de ce garçon auquel ils avaient fait tant de mal…cliché qui semble avoir été bizarrement retouché avec deux grosses taches noires sur les yeux du triste intéressé…

Une jeune femme va tomber sur un site Internet pointant son propre appartement d’un gros point rouge. Subitement, le point rouge va se mettre à bouger…

Trois amis se promènent en pleine montagne, armés d’une caméra numérique et de leur bonne humeur communicative. Mais après être passés sous un grand torii, les évènements étranges vont se succéder…

Un jeune homme et son épouse s’amusent à visiter un appartement délabré…mais après être tombés sur un homme au visage bandé, ils s’enfuiront sans demander leur reste. Hélas, dans sa fuite la jeune femme perd son alliance. Croyant que l’énigmatique inconnu au visage bandé n’est qu’un simple SDF, le jeune homme retourne dans les lieux pour mettre la main sur le précieux bijou.

Après un premier film convaincant et deux suites très dispensables, JollyRoger revient à la charge avec un quatrième DVD. Était-ce bien nécessaire ? Non. Alors pourquoi ? L’explication est simple : il est facile d’enchaîner avec un chapitre quatre car c’est du gâteau, au Japon, tant les histoires horrifiques pullulent à la télévision, à la radio, en librairie ou sur le net.

L’éditeur des ANATA NO SHIRANAI KOWAI HANACHI cède donc à la facilité, avec ce quatrième opus qui, malgré toutes mes réserves, surprend agréablement. Rien de transcendant, mais on est ici bien loin des médiocres deuxième et troisième chapitres.

La plupart des histoires sont en effet très plaisantes à suivre. Pas toujours forcément très originales, mais bien amenées et bien emballées. Le premier conte en est une parfaite illustration, avec son fantôme qui n’apparaitra que sur la vidéo des répétitions de trois jeunes danseuses : déjà vu, certes, mais intelligemment présenté. Dans le même genre (sans surprises mais agréable), la terreur qui frappera cette jeune femme dans une cabine d’essayage mérite le détour (de rein si vous essayez d’apercevoir sa petite-culotte). On aura également droit à une violente vengeance à base de poupées vaudou, à d’anciens camarades de classe qui vont vite déchanter lorsqu’ils déterreront une boîte qu’ils avaient enterrées il y a des années de cela, à un gros glouton ayant du mor-bide, à une histoire finale qui osera un twist (qui marche, c’est rare) ou encore à quelques passages sans éléments fantastiques mais avec des horreurs bien réelles.

Bref, pas de quoi se relever la nuit (et encore moins faire des cauchemars car ce n’est pas effrayant), mais sympa à suivre si vous aimez les contes surnaturels.

Oli :        
Yasuko : (de toute façon elle met toujours un drapeau de moins que moi !)

_______________________________________

Quick review in English:

+ After poor 2nd and 3rd chapters, this 4th DVD will wake up the spectators
+ Almost all the short stories are interesting
+ Fantasy, real horror, déjà-vu and original stories: you’ll have the choice

– One or two bad stories (when we see the ghosts too often, for instance)
– Don’t expect very gifted directors (but it’s better than the 2nd and 3rd DVD)
– Not really scary, you have to like strange stories to watch this

PS : cette chronique du chapitre 4 a été publiée le 4 avril. Le « 4 » étant un chiffre maudit au Japon, vous êtes mal barrés si vous avez lu cette chronique jusqu’au bout…

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s