Man Hunting: Resurrection, Koshizaka Yasushi (2012)


MAN HUNTING: RESURRECTION
マン・ハンティング リザレクション
Année : 2012
Genre : la résurrection du cri
Production : Prime Wave / New Select
Réalisation : Koshizaka Yasushi
Avec : Kuribayashi Riri, Kamiyoshihara You, Fujiwara Shinyû, Akamatsu Kei, Yoshizawa Masato, Aiba Rubi (aka Aiba Ruby), Kura, Tachibana Saya, Magami Jun


Le Hunter court toujours. Ce tueur de jeunes filles qui aime chasser son gibier avant de le mettre à mort, commence à avoir une solide réputation. Surtout, sa faculté à ignorer la douleur et à survivre aux pires blessures a attisé l’intérêt d’un riche psychopathe, adepte des tortures et viols sur écolières. Ses soldats vont donc tendre un piège au Hunter, en utilisant une gravure idol comme appât.
Un plat de résistance suffisamment appétissant pour le tueur à la capuche ?

Début 2010, souvenez-vous : le petit monde du V-Cinema voyait débarquer un petit survival plein d’envies (et de petites-culottes) intitulé MAN HUNTING. Malgré son budget riquiqui, le film fonctionnait. On y croyait. Les longs-métrages suivants du réalisateur, Koshizaka Yasushi, se sont hélas révélés être de simples séries Z bâclées. Heureusement, la suite de MAN HUNTING (REDEMPTION, sortie en 2011), est venue quelque peu relever la barre (du spectateur masculin un brin pervers ?). 2010…2011…et maintenant 2012 avec un nouvel opus de cette franchise, soit un rythme d’un MAN HUNTING par an. Je ne vais pas me plaindre…

Après un premier film qui introduisait le personnage du Hunter (le méchant planqué dans son imperméable), une suite qui mettait le même individu aux prises avec un commando qui finira par déguster, le troisième film use du stratagème déjà vu dans la suite cinématographique du SILENCE DES AGNEAUX : à savoir intégrer un nouveau méchant, encore plus ignoble, ce qui aura pour effet de rendre le précédent vilain presque attachant.


Plan-culotte gratuit, vraiment ? La question est sur toutes les lèvres…

Le film commence d’ailleurs avec ce nouveau tortionnaire, flanqué d’une perruque affligeante et d’une petite moustache qui en font le portrait craché de Matsumoto Hitoshi dans SYMBOL (est-ce voulu ? En tous les cas c’est bien drôle). Le richissime saigneur dispose de sa propre petite armée, et a un passe-temps plutôt original qui consiste à torturer et à violer des lycéennes (chacun son truc, moi c’est écrire des chroniques sur des films malsains que personne ne verra). Fasciné par le Hunter et surtout par sa faculté à ignorer la douleur, il va lui tendre un piège en l’appâtant avec deux jeunes femmes lâchées dans la forêt qu’il fréquente d’habitude (cherchez pas, c’est un scénario de V-Cinema).

Le Hunter va effectivement mordre à l’hameçon…mais comme l’intéressé relève davantage du requin que de la sardine (sur son territoire, il est comme un poison dans l’eau), il ne va pas se laisser attraper facilement. Pour le reste je vous laisse imaginer : le film est une succession de scènes d’action ratées (à l’arme à feu, au sabre…), de plans-culotte fabuleux de gratuité, de courses poursuites en forêt, de blabla inutiles, d’acteurs à la dérive, de petites tortures sympathiques et enfin de clins d’œil savoureux…en particulier aux films SAW (jusqu’au twist final…assez bien vu).

Bien évidemment avec un vrai directeur de la photo, un réalisateur moins j’menfoutiste et surtout un budget plus confortable, MAN HUNTING: RESURRECTION aurait été bien meilleur (qui a dit « regardable » ?). Moi je vous avouerai qu’avec mon entrainement, je m’en contente. J’aime bien le principe des chasses à courre avec des lycéennes dans le rôle du gibier, et le personnage du Hunter commence à avoir un petit background intéressant. En plus dans RESURRECTION, il tombe enfin le masque.

Oli :        
Yasuko :

Le trailer :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ The third movie of the interesting V-Cinema franchise MAN HUNTING
+ Remember: the first movie (2010) was very good for that kind of entertainment
+ A new bad guy, more evil than the Hunter
+ The Hunter becomes more interesting
+ You can see under several skirts
+ A good final climax (SAW inside)

– Very chead production, almost no set at all and awful blood effects in CGI
– The new bad guy looks like Matsumoto Hitoshi (on purpose?!)
– The action scenes are awful
– Technically, this is not a masterpiece
– You won’t be able to watch this if you don’t know anything about V-Cinema

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Horreur, Thriller, V-Cinema, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Man Hunting: Resurrection, Koshizaka Yasushi (2012)

  1. ghidorah21 dit :

    Les « Missing 44 » étant, effectivement, d’un intérêt douteux, ça fait plaisir de le voir retourner a Man Hunting, une petite franchise que j’aime bien, malgré la déplorable absence de sous-titres…

    Et, non, tu ne chronique pas des films que personne ne verra, je les verrai moi!!!

    • Oli dit :

      Oh oui je sais que je pourrai compter sur toi dans les moments de crise du lectorat ! Pour en revenir aux MISSING, ils portent plutôt bien leurs titres finalement, parce que leur réalisateur est bel et bien porté disparu !

  2. locutus57 dit :

    Toujours pas vu le premier man hunting mais en tout cas, l’affiche du film est magnifique

  3. rickdonnie dit :

    Il me tarde de voir cette nouvelle suite, si tout va bien je devrais le recevoir demain🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s