Kitano Makoto no omaera ikuna TV kanzen ban Vol.3, Kamakura Taisen (2012)


KITANO MAKOTO NO OMAERA IKUNA TV KANZEN BAN VOL.3
北野誠のおまえら行くな TV完全版 Vol.3
Année : 2012
Genre : vous en voulez toujours peluche ?
Production : Takeshobo / CS
Réalisation : Kamakura Taisen
Avec : Kitano Makoto, Nishiurawa, Kamakura Taisen, Nishida Miho, Okayama Yûji, Sugiyama Natsumi, Maeda Mitsunori


Dernier DVD tiré des aventures télévisées de Kitano Makoto et Nishiurawa. Une nouvelle fois, nos compères vont arpenter des sites étranges dans le froid de l’hiver – sans doute parce que l’été ces endroits singuliers attirent pas mal de jeunes à la recherche de sensations fortes. Au menu du jour : un bouddha gigantesque, un ancien love hotel abandonné, un triste hôpital perdu sur les pentes d’une montagne, une fabuleuse descente dans un hitoana près du Mont Fuji et la visite du sanctuaire Awashima, célèbre pour son rituel shinto Hina nagashi (tous les 3 mars, des poupées partent en mer sur des barques pour ensuite être brûlées à terre – auparavant, on les laissait filer éternellement à la dérive).

Nouveau DVD produit par Takeshobo et nouveau documentaire réussi de la part de Kitano Makoto. Réalisé sans artifices, Kitano met malgré tout le feu grâce à des sujets parfaitement bien trouvés, à mi-chemin entre le mystery spot et les sites historiques.

La première visite nous propose de monter à l’intérieur d’un gigantesque bouddha de vingt étages construit dans la préfecture de Chiba en mémoire des victimes de la seconde guerre mondiale. Un monument un peu étrange, à la fois kitch, désuet et un brin majestueux. On se demande combien de temps il pourra se maintenir ainsi fièrement dressé vers le ciel. A son sommet, il est possible d’avoir un panorama imprenable sur les environs…et sur son grillage de sécurité, tailladé en plusieurs endroits par des gens qui souhaitaient faire le grand saut…pas dans la mer située tout près, mais bien dans l’eau-delà.

Après la découverte d’un ancien love hotel (dans lequel une jeune fille s’est immolée – on voit encore les traces) devenu un magasin puis à présent un champ de ruines, Kitano Makoto nous proposera de descendre dans un hitoana – 人穴 (hito = une personne / ana = un trou), non loin des pentes du Mont Fuji. Imaginez un sanctuaire croisé avec une caverne immense, et vous obtenez un hitoana. Éclairé par des dizaines de bougies parfois placées dans des interstices improbables, le lieu en question dégage une atmosphère unique…surtout qu’il n’y a nulle trace des personnes responsables de son entretien. De quoi avoir plus d’un frisson qui nous parcoure l’échine…

Dans la veine du love hotel bien glauque précédemment cité, nous prendrons ensuite la direction des ruines d’une clinique pour maladies infectieuses, perdue en pleine montagne à Izu (le chemin pour y accéder n’est pas piqué des vers). Un tel établissement aussi isolé n’est pas surprenant, puisque dans un passé pas si lointain on préférait mettre le plus de distance possible entre les villes et les malades potentiellement contagieux (n’ayez pas la rage, voici quelques images en provenance de Youtuberculose).

Le gros morceau de ce DVD, maintenant : le sanctuaire Awashima, à Wakayama. Vous savez que les poupées, au Japon, sont à l’origine de nombreuses croyances. A force de vivre à nos cotés, ces objets initialement vides finissent par se doter d’une âme propre. Aussi, lorsque des gens décident de s’en séparer, ils confient parfois lesdites poupées à des spécialistes de la chose qui vont en extraire définitivement toute trace surnaturelle. C’est ce que font les gens dans le sanctuaire Awashima, à grands renforts de prières. Un site qui rencontre beaucoup de succès (il est déjà passé plusieurs fois à la télévision), dont le prêtre shinto (Maeda Mitsunori) est désormais célèbre et qui accepte même, aux cotés des milliers de poupées, tout un tas d’objets ayant passé du temps auprès des hommes (bibelots, statues, etc.). La visite de la chambre scellée, renfermant les poupées les plus «dangereuses», vaut son pesant d’edamame.

On passera rapidement sur le final, volontairement humoristique et surjoué : il s’agit d’une maison hantée quelconque (ça ne vaut pas celle de Fuji-Q Highland) dans laquelle un vrai fantôme d’enfant apparaitrait de temps en temps. Comme je l’ai précisé, le reportage n’est pas sérieux et est avant tout un prétexte pour finir ces émissions (oui c’est la dernière !) dans la bonne humeur.

Encore une fois, OMAERA IKUNA TV KANZEN BAN se révèle passionnant et peut être vu même si vous ne croyez absolument pas à ce genre de choses. Il est en effet parfaitement possible d’apprécier les différents documentaires proposés comme on feuillèterait un guide de voyage des sites étranges, au Japon.

PS : en guise de bonus, Kitano reviendra sur sa rencontre avec l’Itako, et précisera qu’il ne pouvait pas la contredire, puisque celle-ci ponctuait chacune de ses phrases avec un «n’est-ce pas ?» trèèèès appuyé. Sacrée Itako !

Oli :        
Yasuko :

Le trailer :

_____________________________________________

Quick Review in English:

+ Very interesting documentaries about mystery or even historical sites in Japan
+ Hitoana, Awashima jinja…it’s really interesting
+ As always, Makoto and his team can be serious, or can laugh of themselves
+ Even if you don’t believe in spirits, those documentaries can be very instructive

– Don’t expect any ghosts or something of that kind

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Documentaire, Télévision, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s