Kitano Makoto no omaera ikuna tokubetsu hen noroi no Paranormal Mansion taizaiki, Kamakura Taisen (2012)


KITANO MAKOTO NO OMAERA IKUNA TOKUBETSU HEN NOROI NO PARANORMAL MANSION TAIZAIKI
北野誠のおまえら行くな 特別編 呪いのパラノーマル・マンション滞在記
Année : 2012
Genre : Marilyn Mansion
Production : Takeshobo / CS
Réalisation : Kamakura Taisen
Avec : Kitano Makoto, Nishiurawa, Kamakura Taisen


Alors qu’ils avaient déjà réalisé un court reportage sur l’appartement d’une jeune femme prétendument hanté, Kitano Makoto et ses camarades décident de retourner sur les lieux et de tout y filmer pendant un mois. Parallèlement à cela, ils vont aussi nous proposer de découvrir quelques légendes persistantes au sujet d’autres immeubles d’habitation (« mansion »), du Japon jusqu’à Taïwan.

On se demande quelle mouche a bien pu piquer Kitano Makoto. Alors que ses reportages à la limite du surnaturel et du folklore sont en général variés et originaux, l’intéressé nous ressert aujourd’hui un pur moment de déjà-vu. Le petit film à propos d’un appartement prétendument hanté, exploré dans le deuxième DVD des documentaires OMAERA IKUNA, n’était déjà pas une franche réussite. Mais ça ne durait pas très longtemps, et avait pour mérite de faire passer un bon petit moment.

Obnubilés par l’appartement en question, convaincus (ou faisant semblant de l’être) qu’il est vraiment hanté, Kitano, son réalisateur et Nishiurawa vont retourner sur les lieux avec cette fois-ci beaucoup plus de caméras et de…temps. Nos amis vont en effet rester dans l’appartement pendant un mois et vont s’amuser (très sérieusement) à singer PARANORMAL ACTIVITY.

Le hic, et je vous le dis de suite, c’est qu’en un peu plus d’une heure, on n’apprendra rien de plus que dans les quinze minutes du précédent reportage de OMAERA KIKUNA. On apercevra bien (encore) quelques petites taches pointant parfois à l’écran mais il faut avoir une imagination bien fertile pour se convaincre de la pertinence surnaturelle de la chose.

Pour meubler un peu, un membre de l’équipe s’est rendu à Taïwan pour filmer quelques endroits hantés. Un hôtel de luxe qui figurerait parmi les meilleurs spots mondiaux en la matière (on ne voit quasiment rien car bien évidemment il est interdit d’y filmer quoi que ce soit), un vieil immeuble ou encore des ruines (une espèce d’ombre apparaitra à un moment). Sympa, mais ça manque de consistance.

Bref, même si ça reste dans l’esprit, le seul fantôme qui plane ici est celui du spectre de la redite.

Oli :        
Yasuko :

18 minutes du DVD compilées ci-dessous :

_________________________________________________

Quick Review in English:

+ Always a pleasure to spend some time with Kitano and Nishiurawa
+ They can be serious, or make fun of themselves
+ The documentaries about the mansions in Taiwan are tooo short

– Was it really necessary to do such a DVD about a story already shown there?
– We learn nothing that we did not know already

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Documentaire, Télévision, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s