Thermae Romae, Takeuchi Hideki (2012)


thermae_romaeTHERMAE ROMAE, aka Termae Romae
テルマエ・ロマエ
Année : 2012
Genre : Lucius dans le grand bain
Production : Filmmakers / Toho
Réalisation : Takeuchi Hideki
Avec : Abe Hiroshi, Ueto Aya, Kitamura Kazuki, Takeuchi Riki, Shishido Kai, Kimura Midoriko, Katsuya, Tobayama Bunmei, Iinuma Kei, Iwate Tarô, Kinoshita Takao, Ika Hachirô, Kanbe Hiroshi, Nagano Katsuhiro, Uchida Shungiku, Sasano Takashi, Ichimura Masachika, Onodera Fumiya, Onodera Yoshiyuki, Suga Tomio, Morishita Yoshiyuki, Ebisu Yoshizaku, Matsuo Satoru, Michii Emiko, Sakurai Chizu, Morimoto Nobu, Alfredo Benavendo, Walter Roberts, Pietro Cristo, Renato Ansaldi, Mark Chinnery


Au sein de la Rome antique, Lucius, un architecte, peine à séduire les riches Romains et à bien vivre de son travail. Par un hasard bien mystérieux, il va alors voyager dans le temps et mettre les deux pieds dans le Japon contemporain. Comble de l’étrange, à chacun de ses voyages il arrivera près de bains ou de toilettes, toujours dans les parages d’une jeune mangaka répondant au doux nom de Mami. Il ramènera alors dans son époque quelques idées glanées ici et là auprès des innovations japonaises, et connaitra un tel regain de popularité que l’Empereur lui-même fera appel à ses services afin de confectionner des thermes révolutionnaires.

thermae romae 04thermae romae 11

thermae romae 03thermae romae 05

Une comédie fantastique avec une pointe de romance, réalisée par un spécialiste des drama avec des stars au casting, le tout enrobé dans un politiquement correct de rigueur puisque l’on s’adresse ici avant tout au grand public : oui vous vous demandez sans doute ce que je suis parti faire dans cette galère – romaine. Mais on a tous nos faiblesses, et l’une des miennes s’appelle Ueto Aya – sans parler du fait que je ne suis pas non plus insensible à l’allure rageuse de l’incontournable Abe Hiroshi.

Dans THERMAE ROMAE il sera donc question de Time Slip (même si techniquement le héros est en toge), puisque pour une raison inexplicable Lucius le Romain ne cessera de basculer dans le futur pour se retrouver, inlassablement, dans un élément liquide (bain, station thermale, piscine…) et toujours très près de Mami. Si vous connaissez un tout petit peu la langue japonaise, vous devez savoir que les L et les R s’y prononcent de la même manière. On peut donc dire que, pour Ueto Aya, tous les chemins mènent à l’homme. Le seul, l’unique : Abe Hiroshi et sa classe stratosphérique.

thermae romae 08thermae romae 07

thermae romae 09thermae romae 10

Que dire, à présent, sur le fond de la chose ? Je n’en attendais pour ainsi dire rien, et j’en suis pourtant ressorti déçu. La faute au scénario qui met trop souvent en avant l’aspect «aventure humaine du pauvre» au détriment de la comédie pure. Et c’est bien dommage tant les rares moments où les scènes cocasses et/ou ridicules s’enchainent, ça fonctionne, par exemple lorsque Lucius s’assoit pour la première fois sur la cuvette de toilettes japonaises et qu’il verse des larmes d’émotion lorsque son séant rencontre enfin le divin washlet !

Après ce n’est pas forcément désagréable. Les décors, provenant en partie de Cinecittà, sont très bons (en particulier les thermes avec le croco, immanquable !), Riki cabotine bien comme il faut et surtout Ueto Aya est définitivement une femme à lunettes. Mais dans l’ensemble c’est quand même mou du genou, pas forcément hilarant sur la durée et plutôt foiré dans la gestion des langues – Abe Hiroshi parle latin (accent immonde) au Japon, mais discute en japonais à Rome et réfléchit également constamment en japonais pour les besoins du film, Mami quant à elle ne parle que japonais mais va commencer à parler latin après l’avoir étudié…tant et si bien qu’à la fin on ne s’y retrouve plus du tout.

Il parait que cette histoire, adaptée d’un manga et qui quelque part flatte allégrement les constructeurs japonais (l’égo technique), bénéficiera d’une suite en 2014.

Oli :         drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Trailer :

_______________________________________________

Quick Review in English:

+ Good casting, Abe Hiroshi has a lot of charisma and Ueto Aya is…Ueto Aya!
+ Some scenes, especially during the first half of the movie, are really funny
+ Beautiful sets (Cinecittà)

– Most of the time the film is not a real comedy, it looks like a human drama adventure
– Too many Time Slips? You could get bored!
– The second part of the movie is really less interesting…
– It’s a movie for all the family, don’t expect a powerful story or surprising plots

thermae romae image

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Famille, Science-Fiction, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Thermae Romae, Takeuchi Hideki (2012)

  1. kiseiju69 dit :

    Un film sympathique mais j’en attendais un peu plus niveau humour !
    Par contre, Abe Hiroshi est excellent !! et Ueto Aya, prêt à vendre mon âme au diable pour elle !!!! hihih :p

    • Oli dit :

      Welcome back kiseiju69. Ça va ? Et oui Ueto Aya…femme à lunettes, hein^^

      • kiseiju69 dit :

        ありがとう ! :p Excuse moi, je suis toujours long à poster des commentaires mais je visite quasiment tous les jours ton blog, que ce soit chez ou au travail !!

        Oui, je vais bien et toi ? おげんきですか ? Plus que 2 mois et c’est le voyage !! Entre temps, je me suis inscris pour enfin commencer à apprendre le japonais. (une session de 3 mois terminée fin juin). A l’heure actuelle, je connais parfaitement Hiragana et Katakana et des formules pour me présenter. Je suis conscient qu’il s’agit de la phase la plus simple de l’apprentissage de cette langue mais ma motivation est au maximum. Je vais continuer un an et demie (1h30 par semaine, c’est léger) en France afin de passer le premier niveau du JLPT puis continuer les études à Tokyo (en 2017). Si je ne tente pas cette aventure, je vais le regretter toute ma vie !
        Etant déjà rentré en contact avec une école, ils m’ont proposé de venir sur place pendant mon séjour afin de la visiter.

        Ah oui, j’espère que ce dicton est vrai … !! Surtout pour son petite copain. Si elle en a pas, je me porte volontaire. hahah

    • Oli dit :

      Comme tu le dis : si tu ne tentes pas, tu le regretteras toute ta vie. Ce n’est pas moi qui te contredirai. J’ai pris beaucoup de risques pour venir au Japon. J’ai eu de la chance aussi. Il en faut. Mais ça se provoque également. Je te souhaite bonne chance. Ton projet a l’air assez sérieux quand même, bien réfléchi. Je croise les doigts !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s