Kitano Makoto no omaera ikuna TV kanzen ban Gear 2nd Vol.2, Kamakura Taisen (2013)


omaera ikuna gear 2nd vol 2KITANO MAKOTO NO OMAERA IKUNA TV KANZEN BAN GEAR 2ND VOL.2
北野誠のおまえら行くな。 TV完全版 GEAR2nd Vol.2
Année : 2013
Genre : endroits hantés et lieux…communs
Production : Takeshobo / CS
Réalisation : Kamakura Taisen
Avec : Kitano Makoto, Nishiurawa, Kamakura Taisen, Yoshida Yuki, Yamamoto Kiyoshi, Itako 28go, Tamanoi, Hikita Saya, Takamoto Takeshi, Katayama Hidemi, Higurashi Kanna,  Matsubara Tanishi


Entouré de quelques spécialistes du surnaturel ou du conte un brin romancé, Kitano Makoto va se rendre dans une ville bien connue des touristes étrangers : Kyoto, que l’on désigne souvent (à tort ?) comme la capitale culturelle du pays.

omaera ikuna gear 2nd vol 2 01omaera ikuna gear 2nd vol 2 02

omaera ikuna gear 2nd vol 2 03omaera ikuna gear 2nd vol 2 04

Petite faute de goût pour ce deuxième volet de la deuxième saison de OMAERA IKUNA. Kitano Makoto a cette fois-ci opté pour une ville extrêmement célèbre : Kyoto. En soit ce n’est pas forcément une mauvaise idée, sauf que les lieux visités surprennent peu (un petit temple paumé dans la montagne, sympa) ou pas (le Togetsukyo et le Kiyomizu dera, non merci : tout le monde les connaît déjà sous toutes les coutures !). Le seul détail vraiment intéressant est la petite visite du temple Enkiri, et cet amoncellement de papiers (pour exaucer vos vœux) qui ont fait gonfler un tout petit tunnel dans lequel il faut ramper pour voir son souhait exaucé. Intéressant en effet, sauf que j’y suis déjà allé et, surtout, que le reportage de Kitano ne s’attarde aucunement sur les lieux – sans parler du fait qu’une comique locale (qui clame avoir vu un samouraï décapité au dessus de l’eau près du Togetsukyo…pffff…) est mise à contribution pour passer sous la tonne de papiers. Une comique très enveloppée et insupportable, bien évidemment – je ne l’ai peut-être jamais précisé, mais pour être comédienne (humoriste) au Japon, il faut être soit grosse, soit laide. Soit les deux. S’agit-il de discrimination positive ou de délit de sale goule ?

omaera ikuna gear 2nd vol 2 05omaera ikuna gear 2nd vol 2 06

omaera ikuna gear 2nd vol 2 08omaera ikuna gear 2nd vol 2 07

En parlant de goule, justement, le conteur Tamanoi en a déjà la dégaine : il intervient toujours masqué. A ses côtés, quelques personnages naviguant dans le milieu du surnaturel un brin underground japonais : Yoshida Yuki qui dirige un magazine dédié à l’occulte (on y voit d’ailleurs une page au sujet du restaurant Little Ale’inn près de la Zone 51 : j’y suis allé et là-bas, l’extraterrestre je crois que c’était moi !), Yamamoto Kiyoshi un réalisateur un peu obscur (END CALL) ou encore la lourdingue « Spirituous Idolu » Hikita Saya – si vous suivez ce blog assidument, vous devez maintenant connaître la miss en question.

Ainsi réunies, nos quelques célébrités qui n’en sont pas vraiment vont se livrer au jeu de l’histoire horrifique. Sympa quand on est fan, mais au final très inégal et pas franchement intéressant.
Mal entouré et peu inspiré dans le choix des lieux visités, Kitano Makoto déçoit ici quelque peu ses fans. Il se rattrapera cependant avec le troisième DVD (sorti dans la foulée).

Oli :         drapeau2
Yasuko : drapeau2

__________________________________________________

Quick Review in English:

+ Enkiri temple is interesting
+ Kitano and Nishiurawa, a good duo

– One of the less interesting DVD of OMAERA IKUNA
– Kyoto was not a bad choice, but the Kiyomizu dera and the Togetsukyo are too famous…
– …everyone knows them… And during the visits we don’t learn many things…
– Many guest are not interesting at all

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 1

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 2

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 4

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 5

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 6

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 7

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 8

omaera ikuna gear 2nd vol 2 image 9

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Documentaire, Télévision, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s