HK: Hentai Kamen, Fukuda Yûichi (2013)


HK hentai kamen POSTERHK: HENTAI KAMEN, aka HK: Forbidden Super Hero
HK 変態仮面
Année : 2013
Genre : Kamen Raideur
Production : L’espace Vision / Toei / Showgate
Réalisation : Fukuda Yûichi
Avec : Suzuki Ryôhei, Shimizu Fumika, Yasuda Ken, Katase Nana, Daitô Shunsuke, Ikeda Narushi, Muro Tsuyoshi, Oguri Shun, Okada Yoshinori, Satô Jirô, Tsukamoto Takashi


Le jeune Kyôsuke a de qui tenir : entre un père maso, aujourd’hui décédé, et une mère sado jusqu’au bout des talons aiguilles, le jeune lycéen a parfois du mal à contenir ses pulsions. Pourtant, il en est convaincu : il n’est pas pervers ! Un jour, pourtant, il découvrira en lui des capacités surhumaines…en se mettant une petite culotte usagée sur le visage ! Le Hentai Kamen est donc né, et il aura fort à faire. Sauveur de la veuve et de l’orphelin – et de la jeune fille aux odeurs d’entrejambe enivrantes, pourfendeur de super vilains tous plus fous les uns que les autres, Hentai Kamen se forgera bien vite une réputation sulfureuse de héros pervers, tant et si bien qu’il développera un complexe vis-à-vis de la séraphique Aiko, dont il est éperdument amoureux.

hentai kamen 10hentai kamen 04

hentai kamen 14hentai kamen 17

Les parodies de super héros nippons n’ont pas attendu l’avènement du bout tendu du slip de HENTAI KAMEN pour fleurir sur le marché japonais – une pensée moite et émue pour toute l’œuvre de Nagai Go, de KEKKÔ KAMEN à MABOROSHI PANTY, dont le film du jour s’inspire ostensiblement… Néanmoins, HENTAI KAMEN pourrait fort bien devenir l’une des nouvelles références en la matière. Le film commence d’ailleurs pied au plancher avec un clin d’œil aux productions MARVEL (puisque HENTAI KAMEN est lui aussi adapté d’une bande dessinée) puis une scène d’intro absolument hilarante, où l’on nous conte la manière dont se sont rencontrés les parents de Kyôsuke – et vous comprendrez rapidement pourquoi ils se SM passionnément ! La suite sera du même acabit, et vous risquez d’être surpris par la qualité des mises en situation (crétines mais bien trouvées), par les effets spéciaux (corrects pour une production comme celle-ci) et par le bon jeu des acteurs, même quand ils surjouent : Katase Nana (la mère) est tellement folle qu’elle en devient géniale, et Shimizu Fumika en fait des tonnes dans le registre de l’adolescente kawaii et azukashiiiii. C’est un vrai délice grotesque.

Et puis il y a Kyôsuke, le lycéen qui se transforme en Hentai Kamen lorsqu’il se met une petite culotte usagée sur le visage – non ça ne marche pas avec un sous-vêtement neuf, ce super héros sévèrement burné n’est pas hentai (pervers) pour rien ! Très honnêtement, on se bidonne pendant toute la première partie du film, c’est un véritable festival de mauvais goût. Kyôsuke dont les érections en pleine classe soulèvent son pupitre, certains groupes de mauvais élèves dignes du COLLÈGE FOU, FOU, FOU (les Majime Kamen sont fantastiques), Hentai Kamen qui assomme ses adversaires avec ses bijoux de famille (auxquels il aime donner de jolis petits noms) ou encore le Evil Hentai Kamen (incroyable Yasuda Ken) qui va se permettre de remettre en question la perversité de Kyôsuke – Samson tirait sa force de ses cheveux, je vous laisse imaginer la véritable origine des pouvoirs de Hentai Kamen.

hentai kamen 02hentai kamen 07

hentai kamen 06hentai kamen 19

Le film de Fukuda Yûichi aurait pu s’arrêter là, et ainsi largement contenter les amateurs de cinéma from outer space, sans pour autant se mettre à dos la partie plus policée du public (le long métrage n’est, par exemple, aucunement érotique – dommage). Hélas, on a un peu l’impression que HENTAI KAMEN a eu la folie des grandeurs. Non je ne parle pas de la taille disproportionnée de l’engin de Kyôsuke, mais bien de cette volonté d’en faire un peu trop alors qu’on n’en a pas nécessairement les moyens. Le trip proposé par HENTAI KAMEN est souvent très drôle, certes, mais sur 1h45 de film il se révèle aussi un peu redondant, miné par de cruelles chutes de rythmes et d’un trop plein de blabla par moments. Rien de rédhibitoire malgré tout, je vous rassure : HENTAI KAMEN est un vrai bon divertissement pour esprits dérangés, toutefois il aurait sans doute été encore plus digeste s’il avait été présenté dans un format plus condensé. Mais comme on dit souvent : «size does matter», il a donc dû être difficile de réduire les attributs de ce super éros.

En tous les cas, une chose est sûre : si on devait voter pour le héros le plus cool de la galaxie, Hentai Kamen remporterait sans doute la majorité des suffrages dès le premier tour des érections !

Oli :         drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Le trailer :

Un spot diffusé au cinéma à propos des règles de savoir-vivre dans les salles obscures :

_______________________________________________

Quick Review in English:

+ Crazy super pervert hero from a crazy manga
+ So funny! Especially during the first part of the movie…
+ …funny situations, funny pervert attacks: it’s great
+ Even when the actors and actresses are overreacting, they are funny
+ The CGI are good for such a production
+ Nagai Go’s spirit?

– Size does matter? Not quite sure! A shorter movie may have been better
– Yes, the second part of the movie is less surprising and less funny than the 1st one
– Of course, it’s not Kurosawa behind the video camera, don’t expect a great filmmaking
– Not any real erotic touch…

hentai kamen IMAGE 01

hentai kamen IMAGE 02

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour HK: Hentai Kamen, Fukuda Yûichi (2013)

  1. kiseiju69 dit :

    Etant fan de Tokusatsu (et donc,de Kamen Rider), et en faisant des recherches dessus, je suis tombé sur le trailer de ce film ! Totalement fou !
    Et ta critique attise encore plus mon envie de voir ce film. J’espère qu’un éditeur américain va distribuer ce film !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s