Innervision, Sasaki Makoto (2013)


innervision posterINNERVISION
インナーヴィジョン
Année : 2013
Genre : Eyes Wide Shut
Production : View-Net Kanagawa / FreeWill
Réalisation : Sasaki Makoto
Avec : Kato Hideyuki, Sasaki Makoto, Kobayashi Hirotoshi, Yamamoto Kiyoshi, Kobayashi Masanori, Robert Harris, Shinjô Sunao


Kato Hideyuki est musicien de profession. Il aime fumer, écouter de la musique et jouer aux jeux vidéo. Il aimerait aussi, un jour, réaliser un film de SF et d’action. Une tâche qui s’annonce périlleuse, puisque l’intéressé est aveugle de naissance. Peu impressionné par cette mission que certains qualifieraient d’impossible, son ami Sasaki Makoto (video artist ayant roulé sa bosse sur des films, des clips et des jeux vidéo) décide de l’aider en lui présentant quelques professionnels du milieu. Le scénariste Kobayashi Hirotoshi (L CHANGE THE WORLD, AKANBO SHÔJO) va ainsi se pencher sur l’histoire, tandis que le réalisateur Yamamoto Kiyoshi (EDO OF THE DEAD, END CALL, les cinématiques du jeu DRAGON’S DOGMA) et Kobayashi Masanori (responsable des cinématiques du jeu BIOHAZARD 6) vont lui donner quelques conseils sur l’image.
Produit par une association pour malvoyants, INNERVISION est avant tout le portrait, simple et non dénué d’humour, d’un homme qui, malgré son handicap, voit aussi des choses.

innervision 01innervision 09

innervision 03innervision 02

L’été au Japon, c’est l’assurance de pouvoir profiter de nombreux films d’horreur, mais c’est aussi la certitude de devoir subir les assauts d’enfants venus en nombre profiter du dernier Disney ou du dernier Ghibli – d’un autre côté comme cela au moins on n’est pas dérangé pour apprécier le dernier Ôtomo !
L’été au Japon, c’est encore la possibilité, plus rare, de découvrir des films pas tout à fait comme les autres, si on a la chance de trainer ses guêtres dans les petites salles cinéphiles et indépendantes situées loin des centres-villes. C’est en me rendant dans l’un de ces cinémas au cachet très « Dernière Séance » pour assister à la projection d’un docu horrifique que je suis tombé, par hasard, sur le poster de INNERVISION. Un flyer chopé à la volée et une recherche sur Internet plus tard, et me voici de retour dans l’étroite salle obscure du cinéma SEVEN, à Jusô dans la banlieue d’Osaka.

Tout ça pour quoi ? Pour un documentaire de 45 minutes au sujet d’un homme, aveugle de naissance, qui désire réaliser un film. Le « de naissance » a son importance, puisqu’il signifie que Kato Hideyuki, l’intéressé, n’a absolument aucune notion de l’image et de ses composantes. Aussi lorsqu’on lui parle de films en 2D ou en 3D, naturellement c’est le concept de 2D qui lui parait le plus difficilement envisageable. Idem pour l’idée de beauté, chez une femme ou un acteur : le monde de Kato Hideyuki n’obéit pas aux mêmes règles et à la même logique que le nôtre. Et il n’y en a peut-être pas un supérieur à l’autre… C’est sans doute là que se situe le principal intérêt de ce petit documentaire, filmé très simplement et qui ne cherche jamais à émouvoir ou à épater la galerie : nous montrer brièvement une autre vision des choses (sans mauvais jeu de mot), pas nécessairement moins réel que notre quotidien – qui nous échappe d’ailleurs parfois aussi à nous, les «voyants» : avez-vous par exemple déjà posé les yeux sur le concept de virtual camera ? La petite leçon de cinéma virtuel de Kobayashi Masanori (réalisateur des cinématiques du jeu BIOHAZARD 6) vaut son pesant de doritos.

innervision 05innervision 12

innervision 11innervision 10

Maintenant, sur le fond, que penser de la démarche de Sasaki Makoto, qui réalise ce petit documentaire ? Exploite-t-il le handicap de Kato Hideyuki pour se faire un nom, l’entreprise entamée par ce dernier étant peut-être vouée à l’échec ? S’agit-il du portrait d’un homme très naïf qui s’attaque à une montagne infranchissable, ou au contraire du début de l’aventure d’un passionné particulièrement courageux ? A chacun de se forger son propre avis. Personnellement, je préfère laisser le bénéfice du doute à Sasaki Makoto. J’ai plutôt apprécié son petit documentaire. Son portrait très simple de Kato Hideyuki, un homme qui ne s’apitoie d’ailleurs pas du tout sur son sort – musicien de profession, Kato Hideyuki a bien évidemment « l’oreille », ce qui lui permet, par exemple, d’être particulièrement redoutable sur le jeu STREET FIGHTER 4 ! Le petit passage dédié à cette anecdote est assez rigolote.

To be continued ? On l’espère. En tous les cas c’est ce qui est annoncé au terme des 45 minutes de INNERVISION. Ainsi, après avoir rencontré plusieurs professionnels du monde des images et même participé à une partie de paintball (dispensable, les mauvaises langues diront que Hideyuki était un easy frag !), Sasaki Makoto nous abandonne dans le flou – et le doute. Le film (sans doute un court métrage) de Kato Hideyuki verra-t-il le jour, ou pas ? Fermons les yeux, pour y croire un peu. L’imagination n’est-elle pas le premier moteur du rêve ? Ce n’est pas Hideyuki qui nous contredira.

Oli :         drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Trailer :

___________________________________________

Quick Review in English:

+ Interesting portrait of a blind man, Kato san, who wants to direct a SF movie
+ It’s simple, and honest, sometimes there is even some funny scenes
+ Blind people also see things – in their own way
+ To be continued? That’s what this short documentary says at the end

– Maybe some spectators won’t find this documentary as sincere as it seems

innervision 2013

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Documentaire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s