Cult, Shiraishi Kôji (2013)


cult shiraishiCULT
カルト
Année : 2013
Genre : occult
Production : NMA / W Field / Oz
Réalisation : Shiraishi Kôji
Avec : Abiru Yû, Iriki Mari, Iwasa Mayuko, Miura Ryôsuke, Okamoto Natsuki, Oyamada Sayuri


Trois actrices acceptent de participer à une expérience surnaturelle, dans une maison visiblement hantée. La réalisatrice leur signale qu’elle les filmera la plupart du temps, et que des caméras fixées à des endroits stratégiques fonctionneront 24 heures sur 24. Dans la maison en question, une femme et sa fille ont fait l’expérience d’évènements extrêmement étranges : des bruits émanant du premier étage, ou encore des visages incrustés sur des films pris à la volée.
Pour encadrer tout ce petit monde, forcément pas très rassuré, un exorciste va se rendre sur les lieux. Il sera rapidement complètement dépassé.

CULT shiraishi 01cult shiraishi 10

CULT shiraishi 02CULT shiraishi 03

Shiraishi Kôji ne recule donc devant rien. Pas même devant les critiques ou les spectateurs déçus. Têtu à tue-tête, il continue de clamer son amour (intéressé ?) pour le mockumentary surnaturel, à savoir le vrai-faux documentaire, la caméra à l’épaule ou parfois immobile (des prétendues vidéos de surveillance par exemple) pour surjouer le réalisme.

Le problème, c’est que le père Shiraishi nous a déjà tout fait ou presque, en la matière. Et depuis le passionnant et angoissant NOROI en 2005, Shiraishi Kôji a tellement multiplié les films du même genre qu’il a fini par lasser un certain nombre de ses fans. Notons d’ailleurs, pour la petite histoire, que NOROI porte plutôt bien son titre («la malédiction»), puisque le film en question semble peser lourd, trop lourd sur la filmographie du réalisateur japonais, qui peine toujours à retrouver la fraîcheur et la profondeur de cet ancien et excellent long métrage…maudit ?

Shiraishi Kôji nous refait donc (une énième fois) le coup du film tourné à la manière d’un documentaire – comme dans la vraie vie (parce que dans la vraie vie, c’est bien connu, vous vous baladez toujours avec une caméra sous le bras). Mais ce coup-ci, le bonhomme a reçu le soutien de Ichise Takashige, afin de mener à bien le projet NEXT HORROR – aux côtés de Tsuruta Norio (TALK TO THE DEAD) et Naitô Eisuke (KÔSOKU BÂBA). Ichise Takashige, c’est quand même le poids lourd ultime en matière d’horreur au Japon, l’Ayatollah de la frousse cinématographique, le grand faiseur de pépettes estampillées femme au teint pâle et cheveux couleur corbeau. Aussi il ne faut pas s’étonner que CULT aille plus loin que les précédents films de Shiraishi Kôji, notamment en matière d’effets spéciaux. Une bonne chose : ça va tellement loin, et ce dès le début de l’histoire, que le spectateur n’a pas le temps de s’ennuyer. Revers de la médaille en chocolat (Shiraishi n’étant jamais récompensé en festival) : l’intéressé part dans tellement de directions à la fois, il met en scène tellement de phénomènes paranormaux, que l’on frise souvent l’indigestion – voire même le ridicule. Cu-cult la praline, le film de Shiraishi Kôji ? Votre appréciation de CULT dépendra donc de votre prédisposition à encaisser les mystères improbables, les actrices nunuches, les exorcistes hauts en couleurs (le blondinet vulgaire parait sortir tout droit d’un manga) et les apparitions surnaturelles à répétition – apparitions dont le design, volontairement original, risque de décrocher la mâchoire des spectateurs peu habitués à ce genre de spectacle.

CULT shiraishi 04CULT shiraishi 07

CULT shiraishi 06CULT shiraishi 08

CULT est donc un film qui ose tout, ou presque. Ici pas de discussions stériles sur le pourquoi du comment, pas d’interviews longuettes de témoins mal joués et encore moins d’enquêtes à la mords-moi-le-nœud. Shiraishi Kôji va droit au but. Parfois avec talent. Parfois avec maladresse. Mais au moins, il tente, ça bouge, oui le film divertit – et amuse aussi. De plus, certains personnages paraissent complètement décalés dans un film de ce genre : l’exorciste blond, avec son gant noir, est sans nul doute la grosse réussite de CULT. Dès qu’il débarque, le film adopte en effet un tout autre ton – il insultera même les actrices nunuches (qui jouent ici leur propre rôle) : yes !

Contre toute attente, CULT ne constitue donc aucunement le mockumentary de trop, dans la filmo de Shiraishi Kôji. Bien au contraire, l’intéressé semble avoir quelque peu écouté les critiques de ses films précédents pour nous livrer un long métrage horrifique presque ludique, qui ne se prend pas vraiment au sérieux. A conseiller à celles et ceux qui ne sont pas encore blasés par le genre.

Oli :         drapeau2 drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2 drapeau2

Trailer :

________________________________________________

Quick Review in English:

+ This mockumentary is sometimes disturbing, and fun most of the time
+ This mix of genres is a good idea: even the exorcist looks like a parody!
+ This young exorcist is great! He even insult the stupid actresses!
+ No time to get bored this time: weird things will happen quickly and never stop
+ Shiraishi dared to do almost everything in his movie: it’s almost a best of of the genre
+ A chihuahua is slaughtered

– Shiraishi does not take his story always very seriously: don’t expect a dark movie
– If you’re not ready to see weird (grotesque?) monsters, don’t try to watch this film
– I liked CULT because Shiraishi was not afraid to go very far in the supernatural concept…
– …but some spectators may find this process really ridiculous
– A chihuahua is slaughtered

CULT shiraishi IMAGE 1

CULT shiraishi IMAGE 2

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Horreur, Mockumentary, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Cult, Shiraishi Kôji (2013)

  1. kiseiju69 dit :

    Waow, le film donne vraiment envie de le voir au vu de ta critique. D’ailleurs, je connais seulement Noroi (que j’adore !!) du réalisateur. Vite vite une sortie DVD en VOSTA !!!

    • kiseiju69 dit :

      Après quelques recherches, je possède d’autres films du réalisateur !! Kuchisake onna, Grotesque, Dark tales of Japan. Tous excellent !

    • Oli dit :

      J’ai oublié de le préciser, et pourtant c’est extrêmement rare : le DVD locatif japonais possède des STA. Je présume que le DVD à la vente en dispose aussi (à vérifier).

      • kiseiju69 dit :

        Merci pour l’information ! En effet, je suis allé voir sur cdjapan.co.jp et le film est disponible à la commande avec english subtitles !!
        Encore merci !! J’attends le mois prochain car la fin de celui-ci est chargé niveau dépense.

  2. Je viens de le voir, et… WOW, ça m’a rappelé le Shiraishi de la bonne époque. Même si j’admet avoir eu du mal les premiers instants avec le jeune exorciste (et son choix de prénom devant la caméra), et au final, tout passe tellement bien. Une vraie bonne surprise avec quelques moments bien stressants, d’autres amusants comme tu dis. Un achat que je ne regrette pas (et ça faisait quelques temps avec Shiraishi).

    • Oli dit :

      Shiraishi is still alive! Sinon, visiblement, il n’y aura pas de suite à CULT, même si Shiraishi m’a avoué (via Twitter) ne fermer la porte à aucune possibilité.

      • C’est exactement ce que je suis en train d’écrire dans ma critique du film, qu’il est toujours vivant (car je n’ai pas vu les SENRITSU KAIKI FILE, je m’arrêtais donc à… KAMI IDOL SOUSENKYO BATTLE…).
        Oui, vu la fin ouverte et la dernière phrase du jeune exorciste, je pensais qu’il avait déjà prévu de filmer une suite (voir déjà filmé, vu sa vitesse ces deux dernières années). Sympa les réalisateurs qui répondent à leur public sur twitter, je vais le suivre tiens, il doit être intéressant🙂 Merci pour l’info Oli.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s