Ryûkyû Horror Okinawa no kowai hanashi 1, Uema Hitoshi, Kawabata Shôji (2013)


okinawa horror stories 1 dvdRYÛKYÛ HORROR OKINAWA NO KOWAI HANASHI 1, aka Okinawan Horror Stories 1
琉球ホラー オキナワノコワイハナシ1
Année : 2013
Genre : c’est la mort à la plage (aou cha-cha-cha)
Production : RBC / Rakusô-sha
Réalisation : Uema Hitoshi, Kawabata Shôji
Avec : Ikehara Yoshirô, Kaneshiro Izumi, Myazato Miria, Shimabukuro Yoshie, Uchida Shyusaku, Kôchi Naoko


だるまさんがころんだ
Un été dans les années 70, à Okinawa. Grosse chaleur et jeux d’enfants, pour ce petit groupe d’amis qui va se lancer dans une partie de cache-cache à la lisière de la forêt. Une ombre semble malgré tout les suivre depuis le début de la journée…une ombre à l’étrange allure de soldat japonais…

少女は夢を見る
Une adolescente dont la mère est décédée et qui vit maintenant avec son père, remarié depuis, fait régulièrement des rêves plutôt violents : un homme à tête de porc découpant un bras humain…le bras de sa belle-mère !

イチャンダビーチ
C’est durant une barbecue party au bord de la plage que ce groupe de jeunes, amateurs de bières Orion et de beach-dating, va découvrir un petit bâtiment abandonné. Il s’agirait en fait de toilettes…dont l’une des portes est étrangement condamnée.

okinawan horror stories 1 01okinawan horror stories 1 02

okinawan horror stories 1 03okinawan horror stories 1 04

RYÛKYÛ HORROR OKINAWA NO KOWAI HANASHI est une série horrifique qui sévit dans l’archipel d’Okinawa depuis 2004. Pour fêter le dixième anniversaire de ce programme télévisé, deux DVD compilant trois anciens épisodes chacun viennent d’être édités au Japon – on prend donc quelques mois d’avance sur l’anniversaire en question, mais passons.

Cette série est constituée de nombreuses histoires durant entre dix et quinze minutes en général. Elle correspond donc aux canons du genre – tout du moins sur la forme, c’est-à-dire concernant la durée plutôt courte, les éclairages à l’arrache, le jeu d’acteur qui frise l’amateurisme et la mise en scène extrêmement pauvre. Mais si ces détails sont rédhibitoires pour les spectateurs néophytes, les passionnés de J-Horror, réputés endurants au mal, ont appris à passer outre ce genre d’écueils techniques afin de pouvoir profiter des deux ou trois scènes généralement potables (et deux ou trois c’est déjà bien !) et surtout d’un certain éclairage sur le folklore local.

okinawan horror stories 1 05okinawan horror stories 1 06

okinawan horror stories 1 07okinawan horror stories 1 08

C’est bien évidemment ce que j’ai apprécié, dans les RYÛKYÛ HORROR OKINAWA NO KOWAI HANASHI : tout est filmé à Okinawa (et c’est loin d’être fréquent) avec des acteurs  du cru et des légendes plutôt représentatives de ces îles. Les trois histoires de ce premier DVD pourraient donc bien éveiller l’intérêt du spectateur bien rôdé au genre mais qui souhaiterait découvrir quelque chose d’un tout petit peu différent.

Alors bien sûr il vous faudra d’abord supporter les gamins affreusement mal dirigés de la première histoire, qui met en scène le spectre d’un soldat japonais rôdant autour d’un petit groupe d’enfants pour une raison obscure…très obscure…bien plus obscure que le micro parfois apparent du preneur de son ! Ensuite, vous devrez encaisser la moue constante d’une adolescente qui ne sait absolument pas jouer la comédie – mais vous serez récompensé par l’ambiance moite et mystérieuse de l’intrigue (une fille qui fait des rêves bien glauques), et surtout par sa chute plutôt correcte – pour le genre. Enfin, il vous faudra faire preuve d’indulgence durant le dernier chapitre, plutôt convenu, qui nous conte les mésaventures d’une bande d’amis dans des toilettes abandonnées et maudites, au bord d’une plage paradisiaque. Heureusement une scène relativement inattendue y mérite vraiment le détour.

En gros, visionner ce premier DVD des RYÛKYÛ HORROR revient à peu de choses près à s’encastrer dans le récif corallien d’Okinawa : ça fait mal, certes, mais c’est quand même sympa si on a la présence d’esprit de profiter un peu de la vue.

Oli :         drapeau2
Yasuko : drapeau_blanc

_____________________________________________

Quick Review in English

+ Horror drama shot in Okinawa, about Okinawa’s legends and with people from Okinawa
+ Three short stories chosen in a 10 years old TV serie
+ Pretty interesting if you want to learn a little about the weird Okinawan folklore

– Not well directed (ok it’s a low budget serie but…)
– The actors and actresses seem to be amateurs – I guess they are – at least for most of them

okinawan horror stories 1 IMAGE 1

okinawan horror stories 1 IMAGE 2

okinawan horror stories 1 IMAGE 3

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s