Ryûkyû Horror Okinawa no kowai hanashi 2, Kishimoto Tsukasa, Kawabata Shôji, Takayama Sôichi (2013)


okinawa horror stories 2 dvdRYÛKYÛ HORROR OKINAWA NO KOWAI HANASHI 2, aka Okinawan Horror Stories 2
琉球ホラー オキナワノコワイハナシ2
Année : 2013
Genre : nahager en eaux troubles
Production : RBC / Rakusô-sha
Réalisation : Kishimoto Tsukasa, Kawabata Shôji, Takayama Sôichi
Avec : Shinjô Airi, Yamashiro Tomoji, Heian Nobuyuki, Yuuki Takashi, Momohara Haruka, Hokama Miyoko, Ômine Jun, Kawamitsu Ai


怪物・MAJIMIN
Il se passe de drôle de choses, dans ce petit club de kick-boxing d’Okinawa. L’une de ses membres, plutôt taciturne, a parfois des accès de violence incontrôlés. On colporte d’ailleurs des histoires étranges à son sujet…il faut dire que ses nombreuses brûlures de cigarette aux bras ne sont pas très engageantes…

暗隅(クラシミ)
Tandis qu’il regarde tranquillement la télé, un homme est dérangé par deux lycéennes complètement paniquées qui frappent à sa fenêtre : elles disent être poursuivies. Mais par qui…ou par quoi ?

放送禁止
La nouvelle émission surnaturelle d’une radio d’Okinawa rencontre de plus en plus de succès. Son animatrice est bien évidemment ravie. Un soir, pourtant, des auditeurs auront l’impression d’entendre une autre voix féminine, légèrement effacée en arrière-plan. 

okinawan horror stories 2 01okinawan horror stories 2 02

okinawan horror stories 2 03okinawan horror stories 2 04

A l’instar du premier DVD, ce deuxième omnibus des histoires d’horreur d’Okinawa (préalablement diffusées à la télévision) aborde des sujets plutôt originaux. Un point souvent mis à mal par les réalisateurs de drama ou de DTV horrifiques, au Japon. Chacune des trois histoires du jour parvient ainsi à éviter l’écueil de la redite, voire le spectre du déjà- vu – vous le connaissez sans doute, en général il a le teint pâle et de longs cheveux noirs… Et puis replonger dans les eaux tièdes d’Okinawa, ça n’arrive pas si fréquemment dans le petit monde du cinéma fantastique nippon. On appréciera donc, une nouvelle fois, que toutes les histoires prennent véritablement place à Okinawa, et qu’elles soient également portées par un casting local.

Pas forcément très bien réalisés, les trois contes macabres de ce deuxième DVD ont malgré tout été plus soignés que les précédents – qui faisaient quand même un peu films de vacances (logique, à Okinawa ?). L’ambiance de la première histoire est excellente, et le doute est bien entretenu : cette jeune femme étrange est-elle folle ? Pourrait-il s’agir d’un cas de ikiryō…ou alors d’un simple fantôme ? J’ai beaucoup aimé ce récit, sa progression dramatique et le soin apporté à l’éclairage (à défaut d’une réalisation solide) – jusqu’à cette jolie scène finale avec le miroir.

okinawan horror stories 2 05okinawan horror stories 2 06

okinawan horror stories 2 07okinawan horror stories 2 08

Le deuxième chapitre est tout aussi réjouissant : si l’intrigue est aussi lente que la précédente, elle parvient malgré tout à ménager un suspense intéressant en faisant le ménage par le vide (on pense parfois à Stephen King et à ses Langoliers). Vous ne connaissiez donc pas cette monstrueuse légende du Kurashimi ? Moi non plus, et c’est bien pour ça que je suis heureux de l’avoir découverte ! Le final est hélas un peu moins réjouissant. Certes il joue une nouvelle fois la carte de l’originalité, puisque cette histoire de station de radio hantée se révèlera être en fait beaucoup plus mélancolique qu’horrifique, mais on reste un peu sur sa faim tout en trouvant le temps long.

C’est d’ailleurs le petit drame de ce DVD : original avec quelques histoires plutôt bien troussées, mais aussi pas toujours bien mises en boîte ni particulièrement bien rythmées. Les amateurs de folklore fantastique japonais y trouveront malgré tout leur compte – à dormir debout ?

Oli :        drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau_blanc

Making of du deuxième chapitre :

_____________________________________________

Quick Review in English:

+ More interesting than the first DVD – even if it’s about slow-paced stories
+ Okinawan folklore
+ Once again, it’s shot in Okinawa
+ The two first stories are really interesting and mysterious

– You may get bored if you’re not interested in weird legends and folklores
– The last story tries to be original…well it is…but it’s also a little boring
– Not always very good camera work…

okinawan horror stories 2 IMAGE 1

okinawan horror stories 2 IMAGE 2

okinawan horror stories 2 IMAGE 3

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s