Anata no shiranai kowai hanashi: Hôsô kinshi special, Ogawa Kazuya, Hiro Kei (2013)


anata no shiranai kowai hanashi specialANATA NO SHIRANAI KOWAI HANASHI: HÔSÔ KINSHI SPECIAL, aka Idol toshi densetsu
あなたの知らない怖い話放送禁止スペシャル
Année : 2013
Genre : peine capitale (pour le spectateur ?)
Production : JollyRoger / Midship
Réalisation : Ogawa Kazuya, Hiro Kei
Avec : Nomoto Manami, Noguchi Naomi, Shijô Haruna, Kanjô Mana, Katô Rihona


Satoru-kun. D’après une légende urbaine, il serait possible de contacter un esprit malin par téléphone. Un certain Satoru-kun. Sans trop y croire, une jeune fille va pousser sa grande sœur à sauter le pas.

L’enfant aux yeux en amande. Un prof à domicile a un comportement étrange. Chaque jour, il amène de drôles d’aliments à sa jeune et jolie étudiante. Il semble chercher quelque chose…

Les treize marches de la mort. Les treize dernières marches d’un bâtiment, qui mènent au toit, sont condamnées. On raconte de drôles d’histoires à ce sujet…à base de suicides…et d’esprits retors.

anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 01anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 02

anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 05anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 03

Maudit je suis, ainsi cruellement frappé du sceau de la malédiction des séries horrifiques qui se mangent sans fin – vous avez bien lu, il n’y a pas de faute d’orthographe : en effet la série ANATA NO SHIRANAI KOWAI HANASHI ne semble jamais devoir se terminer ! Ainsi, après moult épisodes locatifs et un film tourné pour le ciné, nous avons eu droit à une extension de la franchise à la télévision. Le premier recueil de ces contes télévisuels s’était révélé absolument catastrophique – drôle mais catastrophique. Quid du second ?

Et bien coupons court à tout suspense : ce nouvel opus dédié à des idoles au rabais (je ne plaisante pas) est d’une vacuité totale. La première histoire est, sur le papier, la plus sympa : une légende urbaine à propos d’un garçon prénommé Satoru-kun, qui viendrait vous pourrir la vie si vous aviez la mauvaise idée de l’inviter (par le biais d’une espèce de rituel téléphonique). Cette petite histoire mal filmée aurait pu fonctionner si elle n’avait pas été portée par Nomoto Manami, une idole pas vraiment belle et qui a dû prendre des cours de comédie auprès de Zlatan Ibrahimovic – souvenez-vous, amis cinéphiles déviants, nous avions déjà dû subir ses affres dans la série DOGÛN FIVE

anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 04anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 06

anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 07anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special 08

Vous pensiez peut-être que le reste de ce DVD serait du même acabit ? Que nenni : c’est encore pire ! Mais au moins, me direz-vous, la deuxième histoire ne se prend pas au sérieux (premier bon point) et compte au casting Shijô Haruna (AeLL.), une jeune idole kawaii jusqu’au bout des ongles de pieds manucurés avec soin (deuxième bon point – de côté pour les vieux pervers soufflés par le choc rose bonbon). Hélas, je dois avouer que ce « weird trip » n’est pas franchement passionnant : un mystère tournicotant autour du manège désenchanté d’un faux prof à domicile souhaitant percer le secret d’une famille aux yeux en amande…dont les flatulences feraient un bruit particulier – ne me regardez pas comme ça, je vous jure que c’est vrai !

Après ce grand moment de solitude, vous vous retrouverez face au dernier chapitre : une histoire plus classique de bâtiment hanté – en particulier son dernier étage menant au toit, via treize marches…soit le même nombre que l’escalier menant les condamnés à mort à l’échafaud, au Japon. Classique mais pas vraiment efficace, tant la réalisation plombe le tout. Oui, à force de trop tirer sur la corde, les réalisateurs de J-horror de second plan vont donner envie à leurs spectateurs de se pendre avec…

Oli :         drapeau_blanc
Yasuko : drapeau_blanc

_________________________________________________

Quick Review in English:

+ 3 short stories taken from a horror TV show inspired by a DTV serie
+ Shijô Haruna is really kawaii…
+ …and her episode is very original – awful, but original
+ The second story has a good casting

– Nomoto Manami, such a great actress (look at the picture below)
– Boring
– Not well directed
– A disaster?

anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special IMAGE 1

anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special IMAGE 2

anata no shiranai kowai hanashi housou kinshi special IMAGE 3

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Anata no shiranai kowai hanashi: Hôsô kinshi special, Ogawa Kazuya, Hiro Kei (2013)

  1. Bon celui-ci, c’est sûr, je ne tenterais pas, j’ai déjà perdu du temps avec la version cinéma, attiré par la pochette et l’idole, donc pas deux fois!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s