Satsujinsha, Iwaki Takehiko (2013)


killerSATSUJINSHA, aka Killer
殺人者
Année : 2013
Genre : déjà (pas) vu
Production : Grassoc
Réalisation : Iwaki Takehiko
Avec : Tsujika Masato, Nakate Tomoko, Horioka Makoto, Kimura Natsuko


Un tueur professionnel se fait surprendre par une jeune femme, durant un meurtre dans un ascenseur. Cette dernière va prendre ses jambes à son cou, mais oublier son sac et tous ses papiers sur les lieux. Le tueur en question, froid, précis et déterminé, va prendre tout son temps avant de rendre visite à l’intéressée, à seulement quelques étages de l’endroit où il a dissimulé son dernier cadavre.

Paniquée, la jeune femme ne lui ouvrira bien évidemment pas la porte – mais elle n’appellera pas la police pour autant. Le tueur va alors profiter de la venue d’une jeune aveugle (sœur, colocataire ?) afin de pénétrer subrepticement dans l’appartement.

KILLER 01KILLER 02

KILLER 03KILLER 04

Ce qu’il y a d’intéressant (si, si !) quand on se lance dans une série B obscure et fauchée même pas répertoriée sur IMDB, c’est que l’on ne sait pas vraiment à quoi on va avoir affaire. Là où les films à gros budget rivalisent souvent de paresse pour ennuyer les spectateurs (tel acteur trop connu ne pouvant décemment pas mourir, twist éculé attendu…), les séries B (limite Z ?) ont pour elles un petit côté improbable, presque aventureux. Oui, il est parfois particulièrement amusant de se prendre pour l’Indiana Jones des vidéoclubs poussiéreux – quand on ne tombe pas sur un truc insupportable, j’entends.

Cette fois d’ailleurs, il s’agit plutôt d’une bonne pioche : déjà, le pitch de KILLER est sympa et malin. Oui ça commence bien. Un tueur s’invite dans l’appartement d’une femme témoin de son dernier meurtre. Il profite du handicape de la sœur (aveugle) pour entrer dans les lieux. A partir de là, on ne sait pas trop ce qui peut se passer : le tueur va-t-il révéler sa présence à la jeune femme aveugle ? Qu’attend-il ? A quel jeu joue-t-il avec la témoin – qui n’ose plus bouger le moindre petit doigt de peur que le tueur ne s’en prenne à sa sœur (qui ignore tout de ce qui se trame autour d’elle). En plus d’être malin, le concept qui tient lieu de scénario réserve quelques sacrés bons coups – qui plus est pour un petit film aussi fauché.

KILLER 05KILLER 06

KILLER 07KILLER 08

Bien évidemment, ce côté série B (mais vraiment très B si vous voyez ce que je veux dire) se devine en raison d’un manque criant de génie derrière la caméra – même si, très honnêtement, on est parfois agréablement surpris, avec par exemple ces quelques plans bien fichus (sur le balcon, dans la cuisine) qui surprennent tellement le reste est quelconque. Au niveau du casting, là aussi la surprise est de mise : c’est très correct pour un DTV. Si Tsujioka Masato surjoue quelque peu la froideur du tueur, l’actrice principale est excellente.

KILLER n’est par conséquent qu’une toute petite série B. B pour bof, beurk, ou bâillements ? Rien de tout cela, cette fois-ci il semblerait bien qu’il s’agisse d’un B pour : « Bah c’est finalement pas si mal que ça. »

Oli :         drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2

Trailer :

________________________________________________

Quick Review in English:

+ Good actors for that kind of cheap production (the main actress is really good)
+ Very good idea for a « concept thriller movie »
+ Some good surprises in the scenario
+ Some scenes are very well shot (on the balcony, a few moments in the kitchen…), but…

– …some other times, it’s not that good (ok it’s not a blockbuster but…)
– Don’t expect too much from a low budget movie, or you’ll be disappointed

KILLER IMAGE

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Thriller, V-Cinema, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s