Fuan no tane, Nagae Toshikazu (2013)


fuan no tane movie 2013FUAN NO TANE, aka Pet Peeve
不安の種
Année : 2013
Genre : une vile industrielle
Production : Zeque Productions
Réalisation : Nagae Toshikazu
Avec : Ishibashi Anna, Asaka Kôdai, Iwai Shimako, Suga Kenta, Tsuda Kanji


Un livreur à scooter est interpellé pendant sa tournée par un homme…qui semble coincé dans une haie. Bizarre…mais finalement presque logique, tant cette ville parait anormale depuis toujours. Peut-on en partir ? Rien n’est moins sûr, et ce n’est pas à l’ordre du jour de cette famille qui vient d’y emménager…et dont le plus jeune fils va rapidement se méfier depuis qu’il a été témoin d’évènements inexplicables : un œil qui gambade dans le couloir de leur nouvelle maison et une ombre, qui apparait la nuit, lorsque toutes les lumières sont éteintes…

fuan no tane 01fuan no tane 02

fuan no tane 03fuan no tane 04

FUAN NO TANE (les graines de l’anxiété ?), adapté d’un manga, rappelle étrangement un autre film : UZUMAKI. La même atmosphère dérangeante, une ville dont les habitants paraissent prisonniers et dans laquelle l’étrangeté est reine, ces situations tragi-comiques où l’on ne sait pas si on doit rire ou frémir (les colères de Yôko), le mélange des tons et des genres (horreur, meurtres violents, situations drôles et/ou grotesques), une nouvelle idée toutes les cinq minutes et, pour couronner le tout, un réalisateur impliqué derrière la caméra. En effet, Nagae Toshikazu (TOKYO NIGHT) ne prend aucunement son sujet de haut – sauf pour quelques travellings aériens (humour).

fuan no tane 05fuan no tane 06

fuan no tane 07fuan no tane 08

Autant vous le dire de suite : j’ai été absolument enchanté par FUAN NO TANE. Ce film est une véritable petite merveille, un cadeau empoisonné (car il finit par hanter) à tous les amateurs d’horreur et de bizarrerie visuelle et cinéphile. Si l’histoire est extrêmement étrange et parait sans queue ni tête, il n’en est rien, finalement. Tout se tient et même si quelques éléments demeurent inexpliqués (à chacun de trouver son chemin vers le trou noir), l’intrigue principale, ces personnages jeunes ou âgés qui se succèdent sans véritablement se croiser, oui tout (ou presque) finit par s’expliquer. Le film est remarquablement bien construit, bien réalisé (on sent que Nagae tente pas mal de choses pour varier les plaisirs) et par conséquent absolument passionnant.

Je préfère ne pas entrer plus avant dans les détails afin de vous laisser découvrir les nombreuses surprises que recèle le récit de FUAN NO TANE – dont un personnage aux yeux et à la bouche difformes semble tenir lieu de fil rouge : prenez garde, il risque de vous étrangler avec.

Oli :        drapeau2 drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Trailer :

______________________________________________

Quick Review in English:

+ A good director (TOKYO NIGHT)
+ Very weird city, strange atmosphere and unbelievable events: so many surprises!
+ Sometimes we don’t know if we have to laugh or be scary
+ Reminds me of UZUMAKI (it’s a compliment)
+ For me FUAN NO TANE is one of the best fantasy/WTF/horror movie of 2013

– You don’t like weird stuff, ellipsis, difficult answers? Don’t watch FUAN NO TANE
– The last part of the movie is maybe (maybe) less interesting than the first one
– As I don’t know the original manga, I can’t tell you if the movie is different or not

fuan no tane IMAGE 1

fuan no tane IMAGE 2

fuan no tane IMAGE 4

fuan no tane IMAGE 3

fuan no tane IMAGE 5

fuan no tane IMAGE 6

fuan no tane IMAGE 7

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fuan no tane, Nagae Toshikazu (2013)

  1. Wuhien dit :

    Je voulais juste bêtement te remercier pour la découverte!
    Une série B très réussie grâce à une ambiance très soignée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s