Ryûkyû Horror Okinawa no kowai hanashi 4, Kawabata Shôji (2013)


okinawa no kowai hanashi 4RYÛKYÛ HORROR OKINAWA NO KOWAI HANASHI 4, aka Okinawan Horror Stories 4
琉球ホラー オキナワノコワイハナシ4
Année : 2013
Genre : île et hell
Production : RBC / Rakusô-sha
Réalisation : Takayama Sôichi
Avec : Kowatari Toshiyaki, Natsuko, Momohara Haruka, Yoshida Taeko


収録作品
Une jeune femme, naïve en amour, n’a jamais compris que son amant la manipulait pour lui soutirer son argent. Après un grave accident, qui la laissera en partie paralysée, l’intéressée ne renoncera pas à son amour. Bien au contraire…

スイッチ
Et si les apparitions fantomatiques pouvaient se déclencher comme si on appuyait sur un interrupteur ? Ce bouton, ce « switch », pourrait-il être une personne ? Et si la petite Nanae, autrefois conseillée par une grand-mère qui semblait connaitre bien des choses sur le sujet, était cet interrupteur ?

幽霊ビル
Une équipe de journalistes composée d’amateurs sévissant sur Internet décide d’investir un immeuble abandonné, au sujet duquel on raconte des histoires très étranges. Afin d’être sûrs de capturer une manifestation surnaturelle, nos jeunes journalistes ne vont pas lésiner sur les moyens : caméras placées à de nombreux endroits, ordinateurs pour connecter le tout, une jolie fille pour…euh je ne sais pas trop pourquoi et enfin une voyante qui devrait leur permettre de rentrer en contact avec quelque chose…ou quelqu’un ?

okinawa no kowai hanashi 4 02okinawa no kowai hanashi 4 03

okinawa no kowai hanashi 4 05okinawa no kowai hanashi 4 06

Et voici le quatrième DVD compilant d’anciens épisodes (ici datés de 2009) d’une série horrifique exclusive à la région d’Okinawa. Et après trois premières compilations sympathiques mais plutôt cheap, ce nouveau DVD enfonce le clou – du spectacle (?!).

Petit budget mais bonnes intentions. Voilà comment on pourrait résumer ces OKINAWA NO KOWAI HANASHI. Si vous êtes accro aux histoires horrifiques, si vous cherchez du dépaysement et êtes fatigué du décor de la ville de Tokyo, si, enfin, vous ne supportez plus les grosses productions sans âme (SADAKO 3D 2), alors les petits récits des OKINAWA NO KOWAI HANASHI sont faits pour vous.

okinawa no kowai hanashi 4 07okinawa no kowai hanashi 4 08

okinawa no kowai hanashi 4 10okinawa no kowai hanashi 4 09

Cette compilation surprend une nouvelle fois – dans le bon sens. Les trois histoires proposées sont courtes et se suivent avec plaisir. Un amour déraisonné qui tourne à la malédiction (ikiryô ?), une petite fille qui voit des choses étranges (classique) et un bâtiment prétendument hanté qui va être investi par une équipe de télévision amateur (déjà vu ?).

Malgré le manque d’originalité de deux des récits, on passe indéniablement un bon moment – si on est habitué au format « drama ». L’atmosphère d’Okinawa apporte une certaine profondeur à la deuxième histoire, et la dernière au sujet du bâtiment hanté, un peu bateau, contient malgré tout son lot de bonnes idées – en parlant de lot, il y en a un joli petit, au short moulant et aux jambes interminables ! Détail amusant : le réalisateur n’a pas attiré l’attention du public (essentiellement masculin ?) sur les courbes avantageuses de la jeune femme tout à fait gratuitement… En effet, la chute vaut son pesant d’hor…reur.

Oli : drapeau2 drapeau2

________________________________________

Quick Review in English:

+ Simple but interesting horror stories if you like the genre
+ For a drama, it’s not bad at all: good atmosphere and a dedicated director
+ Always interesting to have some stories from Okinawa (usually it’s always in Tokyo…)
+ Ikiryô, strange visions and a haunted building: short but interesting stories

– Not very original (you have to be a big fan of that kind of horror stories)
– Low budget
– Not really scary

okinawa no kowai hanashi 4 IMAGE 1

okinawa no kowai hanashi 4 IMAGE 2

okinawa no kowai hanashi 4 IMAGE 3

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, Télévision, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s