Senritsu Kaiki File – Kowasugi! Gekijôban joshô: shinsetsu Yotsuya kaidan, Oiwa no noroi, Shiraishi Kôji (2014)


Senritsu kaiki file Kowasugi gekijouban joshou Shinsetsu Yotsuya kaidan Oiwa no noroiSENRITSU KAIKI FILE – KOWASUGI! GEKIJÔBAN JOSHÔ: SHINSETSU YOTSUYA KAIDAN, OIWA NO NOROI
戦慄怪奇ファイル コワすぎ! 劇場版・序章 新説・四谷怪談 お岩の呪い
Année : 2014
Genre : l’œil du cyclone
Production : Prime Wave / New Select
Réalisation : Shiraishi Kôji
Avec : Ôsako Shigeo, Kuboyama Chika, Shiraishi Kôji, Ugajin Akihiro, Nakamura Denjirô, Yoshida Yûki, Kurihara Hitomi, Nishiyama Maki


Kudô san, le producteur autoritaire d’une série de documentaires surnaturels, parvient à convaincre son caméraman et son assistante, Ichikawa Miho, de rempiler pour une dernière enquête – malgré les terribles évènements ayant secoué toute l’équipe lors du précédent reportage. Cette fois-ci, il sera question du mythe de Oiwa san, un fantôme vengeur et défiguré…aux longs cheveux noirs. L’ombre de Oiwa san semble en effet s’être incrustée dans une vidéo, près d’une jeune actrice… Une actrice qui s’est depuis retranchée chez elle avec un gros pansement sur l’œil droit…

kowasugi oiwa no noroi 01kowasugi oiwa no noroi 02

kowasugi oiwa no noroi 03kowasugi oiwa no noroi 04

Le titre japonais de ce nouvel opus de la série SENRITSU KAIKI FILE est sans équivoque : « an introduction to the movie » ! Diantre : « The Movie », rien que ça ! On imagine de suite un film avec un meilleur budget, davantage d’ambitions, une distribution dans un réseau de salles correcte…mais en fait il n’en est rien. Cette accroche est plutôt à prendre comme une bonne blague, puisque le film en question, prévu pour le 3 mai, ne sera diffusé que dans une toute petite poignée de salles. Par contre, cet OIWA NO NOROI, le DVD qui nous intéresse aujourd’hui, constitue bel et bien un encas avant de passer au plat de résistance (« The Movie », vous l’aviez déjà oublié celui-là ?). OIWA NO NOROI se conclue en effet sur une discussion entre Kudô, un prêtre et Miho (de plus en plus jolie, soit dit en passant). Remonté comme une pendule, Kudô s’adresse alors directement à nous (les spectateurs), et nous annonce la production d’un film. Car c’est ce que souhaite le public !

kowasugi oiwa no noroi 05kowasugi oiwa no noroi 06

kowasugi oiwa no noroi 07kowasugi oiwa no noroi 08

Mais trêve de plaisanterie : ce qu’il veut vraiment, le public, ce sont des malédictions, des yôkai et des fantômes intéressants. Et sur ce point, Shiraishi Kôji fait fort puisqu’il retourne aux racines de l’horreur nippone, avec Oiwa san : une femme spectrale vengeresse, aux longs cheveux raides et à l’œil gauche quelque peu difforme (quand il n’est pas tout simplement absent). On l’ignore souvent, mais Oiwa san a inspiré tout un pan de l’horreur en littérature et au cinéma – très directement dans KAIDAN (2007), ou plus subrepticement avec le personnage de Sadako, dont les yeux rappellent clairement ceux de Oiwa san.

Avec un tel background, il est quelque peu regrettable que Shiraishi Kôji ait encore joué la carte du grand-guignolesque. Oui, encore une fois Shiraishi ne se prend pas au sérieux – et en général c’est plutôt salvateur…sauf quand il ne prend même plus la peine de camoufler les effets spéciaux de piètre qualité : ici notre réalisateur fou les filme carrément en gros plan – et ça casse un peu l’ambiance, quand même… Ajoutez à cela une redondance certaine par rapport aux opus précédents, un manque d’enjeux flagrants (comparé à OIWA NO NOROI, le précédent DVD semblerait presque épique) et vous obtenez une série en fin de vie au concept qui s’essouffle, qui s’essouffle…au point de tourner de l’œil ? Réponse à la prochaine auscultation.

Oli :         drapeau2
Yasuko : drapeau2

Trailer :

___________________________________________

Quick Review in English:

+ Always fun to catch back with scary Kudô, the beautiful Miho and the crazy cameraman
+ Kuboyama Chika looks more beautiful in each new DVD
+ Yotsuda kaidan: the old legend where all the J-horror started?
+ An introduction the movie (coming in may 2014 in…one theater in Japan!)

– Sometimes, it’s not serious enough (awful CGI shot in close-up)
– A little boring…it’s always almost the same thing
– A fun DVD serie at first…but maybe it’s time to find an ending to it?

kowasugi oiwa no noroi IMAGE 1

kowasugi oiwa no noroi IMAGE 2

kowasugi oiwa no noroi IMAGE 3

kowasugi oiwa no noroi IMAGE 4

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, Mockumentary, V-Cinema, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s