Gekijôban Tokyo densetsu: yuganda igyô toshi, Chiba Seiji (2014)


tokyoyugandaDVDGEKIJÔBAN TOKYO DENSETSU: YUGANDA IGYÔ TOSHI
劇場版東京伝説 歪んだ異形都市
Année : 2014
Genre : habiter en centre- evil
Production : At Entertainment / Showgate
Réalisation : Chiba Seiji
Avec : Kurokawa Mei, Isayama Kôji, Nakajima Airi, Totani Kimito, Onogawa Aki, Tsutsumi Chiho, Akiyama Taana, Hirose Yûichirô, Katayama Ryô, Kudô Ryôta, Kida Tomokazu, Kisarazu Yohei, Kasuga Yoshiki, Sakata Naoki


Nuigurumi.
Une jeune femme reçoit un colis contenant une peluche qu’elle avait pourtant jetée à la poubelle… Son petit ami, visiblement inquiet, lui propose de se débarrasser à nouveau du nounours…

Yagai.
En pleine nuit, sur une route de forêt, elle demande à son petit ami d’arrêter la voiture afin de pouvoir aller faire pipi derrière un arbre…

Suburi.
Une femme stressée par son travail, et qui se relaxe parfois au batting center près de chez elle, va se réveiller en pleine nuit. Près de son lit se tient un homme. Une batte de baseball à la main. Il semble s’entrainer à frapper une balle…

Haikyo.
Trois amis se rendent dans un bâtiment désaffecté afin de prendre quelques clichés – il parait que l’endroit serait hanté…

Hotel.
Une jeune femme accepte d’aider un homme handicapé à ouvrir la porte de sa chambre d’hôtel. Elle va l’accompagner jusqu’à l’intérieur…et devoir faire face à l’horreur.

yuganda igyo toshi 01yuganda igyo toshi 02

yuganda igyo toshi 03yuganda igyo toshi 04

Voici le deuxième volet de cette fenêtre ouverte sur l’horreur urbaine, originellement écrite par Hirayama Yumeaki, auteur assez réputé en la matière. Ces courts récits horrifiques (mais réels, jamais surnaturels) sont une nouvelle fois mis en boîte par Chiba Seiji, honnête faiseur de séries B – ou Z, dans ses mauvais jours.

Cinq épisodes, de dix minutes chacun environ, et un même parti pris : pas de fantômes ni d’étranges malédictions, mais une terreur bien humaine, le plus souvent illustrée par une jeune femme poursuivie/maltraitée/harcelée par un psychopathe. L’éternel récit du bien contre le mâle… Oui, le mâle, puisque Chiba Seiji se complait dans l’illustration masculine de l’horreur urbaine – après tout pourquoi pas, statistiquement il serait difficile de lui donner tort. Le revers de la médaille, c’est qu’il est désormais plutôt aisé d’anticiper les petits scénarios de chaque histoire – là où une série comme TORIHADA s’est érigée en « docteure ès brouillages-de-pistes ».

yuganda igyo toshi 05yuganda igyo toshi 06

yuganda igyo toshi 07yuganda igyo toshi 08

Mais TOKYO DENSETSU n’est pas TORIHADA, loin de là même. Il faut bien garder cela à l’esprit quand on se lance dans le visionnage de ce DVD. La réalisation, la photographie, l’interprétation ne sont pas tout à fait au niveau – même si j’ai été agréablement surpris par le jeu de quelques jeunes actrices (idoles ?) comme Akiyama Taana (segment HAIKYO – quelles jolies dents !) ou Kurokawa Mei (segment HOTEL).

Au niveau des histoires, on saluera l’effort de ne pas nécessairement conclure de la même manière à chaque fois (puisque certaines victimes « potentielles » échapperont à leur bourreau) et le risque certain pris par un ou deux scénarios – le bonhomme qui entre chez vous le soir pour s’entrainer au baseball près de votre lit toute la nuit, c’est quand même du « WTF de compétition ». Concernant la peur, difficile de dire que ce TOKYO DENSETSU remplit son office : la réalisation, la photographie et le cadrage empêchent de véritablement s’impliquer dans les intrigues – on ne passe pas un mauvais moment, c’est même parfois dérangeant…mais l’intérêt principal est avant tout de s’amuser à deviner ce qui va se passer, et non pas de frissonner.

Oli :         drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2

Trailer :

_________________________________________

Quick Review in English:

+ 5 stories, sometimes it’s original, with almost unexpected ending
+ Some actresses (idols?) are rather good (Akiyama, Kurokawa Mei…)
+ The man with the Teddy Bear is disturbing
+ The man in the wheelchair is…well, he could scare you (a little)
+ The story about the batting center is really…WTF?!?

– Not really scary (the fun is to try to guess what’s coming next)
– Not a great filmmaking (but it’s a low budget movie)
– Looks like a DTV/drama to me

yuganda igyo toshi IMAGE 1

yuganda igyo toshi IMAGE 2

yuganda igyo toshi IMAGE 3

yuganda igyo toshi IMAGE 4

yuganda igyo toshi IMAGE 5

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Horreur, Thriller, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s