Shinizokonai no ao, Adachi Masaki (2008)


Shinizokonai no ao POSTERSHINIZOKONAI NO AO
死にぞこないの青
Année : 2008
Genre : l’écorchée très vive
Production : Toei / Xanadeux
Réalisation : Adachi Masaki
Avec : Suga Kenta, Tanimura Mitsuki, Shirota Yû, Iriyama Noriko, Hakata Hanamaru, Kashiwabara Takashi, Sakai Maki, Uryû Misaki


Un jeune professeur qui vient d’arriver dans une école de campagne se fait rapidement adopter par les staffs et les employés. Très curieusement, il prend aussi en grippe le petit Masao, qui n’a pourtant rien (ou si peu) à se reprocher. Bientôt de plus en plus isolé au sein même de sa classe, Masao va alors apercevoir un bien étrange fantôme…qui va lui conseiller de se suicider.

Shinizokonai no ao 11Shinizokonai no ao 10

Shinizokonai no ao 12Shinizokonai no ao 03

Le réalisateur, Adachi Masaki, est inconnu du grand public mais possède une carte de visite plutôt intéressante puisqu’il fut l’assistant-réalisateur de grosses pointures du genre tels que Nakata Hideo et Shimizu Takashi, et ce sur des films très réputés. SHINIZOKONAI NO AO n’est hélas pas exempt de défauts techniques, et si on sent poindre çà et là un manque évident de moyens (le film est très typé « drama »), difficile de ne pas tiquer sur l’absence totale d’impact des scènes « choc » : apparitions surnaturelles, attaques de fantôme… On pourrait même dire que l’on touche le fond lorsque le spectre bleue (Tanimura Mitsuki, jolie même défigurée) harcèle des jeunes filles dans un collège – ça tombe cruellement à plat. Le film ne fait par conséquent jamais peur.

Shinizokonai no ao 09Shinizokonai no ao 13

Shinizokonai no ao 08OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais SHINIZOKONAI NO AO n’est, heureusement, pas un film d’horreur comme les autres. Il s’agit d’ailleurs davantage d’un drame humain, qui propose une histoire de base intéressante et rarement mise en avant au cinéma : un jeune prof qui prend un grippe l’un de ses élèves, poussant le vice à retourner toute sa classe contre ce dernier. Certaines scènes de violence sur enfant (physique ou psychologique), tout aussi inhabituelles, frapperont juste si j’ose dire puisqu’elles risquent de désarçonner le spectateur blasé qui s’attendait à un simple film de fantômes.

Pas forcément très convaincant, mais plutôt original dans son traitement, SHINIZOKONAI NO AO nous abandonne donc sur une impression étrange… pas forcément désagréable mais avec un arrière-goût d’inachevé.

Oli :         drapeau2
Yasuko : drapeau2

Trailer :


_________________________________________________

Quick Review in English:

+ Original and cruel story: a teacher who harasses one of his young student
+ Physical and psychological violence against children: don’t see that often in jp movies
+ Tanimura Mistuki is a real mysterious ghost…
+ The kid who plays Masao is good

– Well, the filmmaking is not perfect, especially the « action scenes »
– Not a lot of impact
– Sometimes it looks like a television drama…
– Hard to believe in the ending…but…why not?
– Beware: it’s not a real horror movie, more a dramatic story or a thriller

shinizokonai_no_ao IMAGE

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Fantômes, Horreur, Thriller, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s