Torihada – Gekijôban 2, Miki Kôichirô (2014)


TORIHADA GEKIJOBAN 2TORIHADA – GEKIJÔBAN 2
トリハダ -劇場版- 2
Année : 2014
Genre : chair de poulette
Production : Fuji TV / Klock Worx / Hori Production
Réalisation : Miki Kôichirô
Avec : Ishibashi Anna, Adachi Rika, Satsukawa Aimi, Iriki Mari, Ôshima Mai, Yûki Mio, Shiraishi Shunya, Maeda Gôki, Morishita Yoshiyuki, Sasano Liline, Nakagawa Tomoaki, Tanimura Mitsuki


Une jeune célibataire belle et active reçoit quotidiennement des lettres manuscrites qui portent le nom d’une autre personne. A mesure que les jours passent, les lettres se font de plus en plus pressantes. Jusqu’à ce que, un soir, la poignée de la porte d’entrée du petit appartement se mette à grincer.

De sortie un jour de pluie, une jeune fille ramène un parapluie chez elle – avant de se rendre compte qu’il y a un nom gravé sur son manche. Aurait-elle laissé son parapluie devant un konbini et récupéré par mégarde celui de quelqu’un d’autre ?

Un couple arrive dans un Love Hotel et croise un drôle d’employé, qui marche toujours en cherchant à se cacher…(normalement on ne croise plus aucun employé dans les Love Ho). Au moment de commander un uniforme de lycéenne afin de pimenter leur soirée, les deux jeunes gens vont une nouvelle fois avoir affaire à cet employé pas très catholique…

Une laverie automatique isolée, en pleine nuit. Un homme qui attend que son linge soit prêt…et un coup de téléphone improbable. Quelqu’un serait-il en train de l’espionner ?

Trois lycéennes, à la jalousie farouchement chevillée au corps, discutent sur le toit de leur école. Il est question d’un garçon…visiblement très (trop) populaire…

Deux hôtesses, dont une vraie chipie, sortant d’un kyabakura après une nuit bien remplie attendent leur chauffeur qui doit les raccompagner jusqu’à chez elles. Curieusement, il ne s’agit pas du chauffeur habituel. Mais d’un type un peu pataud et à la drôle de dégaine…

Un jeune employé entraperçoit une femme, de dos, quitter le restaurant dans lequel il vient lui-même d’entrer. Il se rend vite compte que l’inconnue, au port altier, a oublié son smartphone à sa table. Courtois, le jeune homme va tout d’abord essayer de rattraper l’intéressée. Sans succès. Et plutôt que de confier l’appareil au patron de l’établissement, il va conserver le téléphone avec lui…et ne pas tarder à recevoir des messages très menaçants… L’œuvre d’un stalker ?!

torihada 2 01torihada 2 02

torihada 2 03torihada 2 04

TORIHADA est, depuis des années, auréolée du titre si envié de « série télé japonaise préférée d’échec et (ciné)mat ». Ce qui n’est pas rien, vous en conviendrez – ou pas. Réalisée depuis le départ (c’est-à-dire 2007) par le technicien Miki Kôichirô et portée par les frêles épaules (en apparence uniquement) de Tanimura Mitsuki, TORIHADA fait dans l’horreur discrète. Le réalisme qui fait mal. La sueur froide fatale. Récompensée par un succès public amplement mérité, la série TORIHADA s’est, depuis 2012, invitée dans les salles de cinéma. Le film en question ne renouvelait aucunement la série mais demeurait un spectacle noir et mystérieux d’excellente facture, privilégiant toujours la terreur psychologique à la violence physique.

Septembre 2014 : TORIHADA est de retour dans les salles obscures avec un deuxième long métrage, comme toujours constitué de plusieurs petits récits et d’un fil rouge pour lier l’ensemble – et accessoirement étouffer l’actrice principale avec. Hélas, pour la première fois dans l’histoire de TORIHADA (si on fait exception de TORIHADA NECK, un peu à part), ladite actrice principale n’est pas Tanimura Mistuki – notons que le réalisateur, bien évidemment inspiré, réussit tout de même le tour de force de réaliser un clin d’œil génial à Mitsuki, dont l’ombre délicieuse semble planer davantage sur l’intrigue à mesure que la bobine de fil rouge se défile…

Pas vraiment de Tanimura Mitsuki, donc, mais quelques visages connus de la série, dont l’inénarrable « femme enfant » aka la tueuse au téléphone ou encore les actrices Satsukawa Aimi et surtout Ishibashi Anna qui rempilent…pour perdre la face ? Je ne vous dévoilerai rien, mais si vous connaissez les règles de la série vous devez vous douter que le Happy End n’est pas nécessairement au menu. Le casting est complété par plusieurs acteurs et actrices plutôt inspirés dont deux très heureuses surprises : le psychopathe de TOKYO DENSETSU, Nakagawa Tomoaki, une nouvelle fois excellent, et mon chouchou Morishita Yoshiyuki dont l’étrangeté va comme un gant aux thèmes viciés de TORIHADA.

torihada 2 05torihada 2 06

torihada 2 07torihada 2 08

Si deux histoires sont décevantes (les lycéennes qui se disputent et le love hotel – même si le cosplay d’écolière de Ôshima Mai n’est pas désagréable), toutes les autres sont d’un excellent niveau surtout que certaines d’entre elles recouperont très intelligemment le fil rouge pour une chute finale extrêmement bien sentie. Ce fil rouge, qui sert d’intermède entre chaque chapitre, part d’une idée simple (les lettres d’un stalker, la poignée d’une porte qui grince dans la nuit) mais est d’une efficacité redoutable. Le réalisateur parvient à glacer d’effroi et à impressionner parfois avec…une simple porte d’entrée ! Je n’aimerais pas habiter dans l’une de ces grandes barres d’immeuble, auxquelles Miki Kôichirô donne tant de poids et de froid anonymat – et si l’horreur surgissait de chez votre voisin, que vous ne connaissez pas ? Et si quelqu’un vous espionnait, constamment ? Et si la chaîne de votre porte n’avait aucune chance de résister à la force brute d’un déséquilibré ? Et si…et si vous arrêtiez un peu de regarder TORIHADA, histoire de dormir un peu mieux ?

Un chauffeur macabre, un stalker hargneux, une laverie automatique isolée en pleine nuit, une sonnerie de téléphone portable qui retentit sans cesse, un sourire qui tue, une simple méprise concernant un parapluie qui aura de lourdes conséquences, et un inconnu qui annonce sur un ersatz de LINE qu’il va assassiner une femme dont un jeune homme possède le smartphone un peu par hasard. En pleine nuit, il prend en photo la porte d’entrée de l’intéressée. L’envoie via l’application. Que fera le jeune homme face à une telle horreur, témoin indirect d’un meurtre à venir parce qu’il a voulu s’amuser avec le téléphone d’une autre ? Et vous… Que feriez-vous ?

Oli :         drapeau2 drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Trailer :

_____________________________________________

Quick Review in English:

+ As good as the fabulous drama and the previous movie
+ Psychological terror rather than straight violence
+ Great atmosphere
+ Most of the short stories are really interesting
+ Very good final climax – and idea

– Tanimura left TORIHADA? Really…?!
– Two of the short stories are not really good (jealous schoolgirls and the Love Hotel)

torihada 2 IMAGE 01

torihada 2 IMAGE 02

torihada 2 IMAGE 03

torihada 2 IMAGE 04

torihada 2 IMAGE 05

torihada 2 IMAGE 06

torihada 2 IMAGE 07

torihada 2 IMAGE 08

torihada 2 IMAGE 09

torihada 2 IMAGE 10

torihada 2 IMAGE 11

torihada 2 IMAGE 12

torihada 2 IMAGE 13

torihada 2 IMAGE 14

torihada 2 IMAGE 15

torihada 2 IMAGE 16

torihada 2 IMAGE 17

torihada 2 IMAGE 18

torihada 2 IMAGE 19

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Horreur, Thriller, Torihada, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s