Kitano Makoto no omaera ikuna: Nagoya hatsu! Shinrei Dragon Road wo iku! , Kamakura Taisen (2014)


dvd2014KITANO MAKOTO NO OMAERA IKUNA: NAGOYA HATSU! SHINREI DRAGON ROAD WO IKU!
北野誠のおまえら行くな。名古屋発!心霊ドラゴンロードを行く!
Année : 2014
Genre : aïe aïe aichi !
Production : Takeshobo / CS
Réalisation : Kamakura Taisen
Avec : Kitano Makoto, Kamakura Taisen, Okayama Yûji, Yoshida Yûki, Nakayama Ichirô, Manako


Plusieurs visites au menu du jour – et surtout du soir, principalement centrées sur Aichi, avec un départ de Nagoya. Un tunnel maudit, une montagne aux drôles de pierres pyramidales, une maison immense et originale, le sanctuaire Tsukubusuma, une forêt qui ne ressemble plus qu’à un bosquet et, enfin, une histoire effrayante de l’inénarrable Nakayama Ichirô. Oui, Kitano Makoto a une nouvelle fois prévu de vous faire voyager !

kitano makoto dragon 2014 01kitano makoto dragon 2014 02

kitano makoto dragon 2014 03kitano makoto dragon 2014 04

Depuis quelque temps, les pérégrinations du « chasseur de surnaturel » Kitano Makoto ressemblent davantage à des guides touristiques originaux qu’à de véritables enquêtes aux limites du paranormal. Ce qui n’est pas nécessairement désagréable quand on a déjà visité, comme moi, de nombreux bâtiments abandonnés aux côtés de Kitano Makoto et de ses sbires (ça finit par tourner en rond).

De tous les reportages proposés sur ce DVD, j’ai particulièrement apprécié la visite de la Shigai no mori, une espèce de forêt dont seul le noyau a été préservé – le reste ayant été rasé pour y exploiter des champs. La vue d’ensemble est saisissante ! Comble de l’étrange : un curieux autel, au creux des feuillages, semble protéger l’endroit… Très sympathique également, ce voyage sur les pentes d’une montagne parsemée de plusieurs pierres à la forme triangulaire paraissant surgir du sol – on raconte qu’il s’agirait peut-être du sommet de plusieurs pyramides… Au bout du chemin, après avoir gravi bien des escaliers, nos amis arriveront en face du seshôseki , une pierre aux propriétés dites surnaturelles – et certains s’empresseront de la toucher alors qu’il ne fallait pas. Ah ah ah !

kitano makoto dragon 2014 05kitano makoto dragon 2014 06

kitano makoto dragon 2014 07kitano makoto dragon 2014 08

La visite, de nuit, d’un bâtiment à l’abandon, tout entier pensé par un riche original aujourd’hui disparu, donne l’impression de basculer dans une autre réalité. Des statues bizarres voire grotesques, des peintures qui ne le sont pas moins : la vision et la passion d’un homme, matérialisées dans ces objets luttant aujourd’hui seuls contre l’érosion du temps. Une visite singulière.

Beaucoup plus célèbre, l’histoire du sanctuaire Tsukubusuma sur l’île de Chikubu (lac Biwa), lieu assez prisé des touristes, intéressera malgré tout les néophytes – pour voir son souhait exaucé, il faut parvenir à lancer une petite coupe entre les poteaux d’un torii, avec vue sur le lac. Un paysage quasi paradisiaque bien loin de tout ce à quoi nous avaient habitué les reportages de Kitano jusque là.

Pour terminer, Kitano Makoto retrouve son compère de toujours Nakayama Ichirô (ils font parfois des soirées horrifiques « kaidan kai » ensemble). Préfecture de Hyogo : un gros rocher au milieu de deux routes. Il n’a jamais pu être déplacé – fendu en deux, oui. Déplacé, non. Et pour cause : il s’agirait d’un dieu ! Des personnes l’ayant escaladé ou ayant essayé de le déplacer auraient perdu la vie un peu plus tard.

Kitano Makoto peine quelque peu à renouveler ses documentaires (les visites de tunnel ça va un moment) mais tire malgré tout son épingle du jeu en modifiant légèrement leurs contenus : à une visite nocturne bien étrange succède ainsi un voyage presque touristique en plein soleil. Plaisant.

Oli :         drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2

___________________________________________________

Quick Review in English:

+ New Kitano’s documentary about strange places in Japan
+ A huge abandonned house, with many weird artistic stuff inside
+ A walk in a mountain with large triangular stones – the top of pyramids?!
+ Great horror and short story by Nakayama Ichirô
+ Famous place: Tsukubusuma Shrine
+ In Japan, gods can be hidden in a simple stone

– Too famous to surprise you, maybe?
– Kitano’s documentaries start to look like ordinary travels guides

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 1

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 2

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 3

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 4

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 5

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 6

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 7

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 8

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 9

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 10

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 11

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 12

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 13

kitano makoto dragon 2014 IMAGE 14

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Documentaire, Télévision, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s