Ao oni, Kobayashi Daisuke (2014)


AO ONI POSTERAO ONI
青鬼
Année : 2014
Genre : peur bleue
Production : AMG Entertainment
Réalisation : Kobayashi Daisuke
Avec : Iriyama Anna, Suga Kenta, Jinnai Shô, Seiya, Furuhata Seika, Ozeki Riku


Le jeune Shun, passionné de jeux vidéo, n’est pas loin de terminer la réalisation de son propre soft : un RPG horrifique prenant place dans un sombre bâtiment dans lequel un gros monstre bleu est susceptible d’attaquer le joueur à chaque instant. Mais Shun, calme et toujours souriant, secrètement très attaché à la jolie Anna, cache aussi des blessures secrètes. Takuro, grand et bagarreur, le maltraite régulièrement.

Ce dernier décide alors de se rendre dans une bâtisse abandonnée, la jailhouse, avec Shun à ses côtés. Encombré par un énorme et lourd carton, il a demandé à certains de ses amis (Hiroshi, Mika et Takeshi) de lui donner un coup de main. Que peut-il bien manigancer ? Pourquoi avoir choisi ce bâtiment, loin des regards indiscrets et…prétendument hanté ?

AO ONI 02AO ONI 03

AO ONI 01AO ONI 04

On a parfois tendance à croire, en Occident, que le jeu vidéo indépendant (surnommé indé pour faire cool) serait moribond au Japon – alors qu’il écrase tout de par chez nous (MINECRAFT ou encore TERRARIA en sont issus). Ce serait bien mal connaitre le marché japonais parallèle, dont les joueurs naviguent constamment sur les réseaux virtuels Internet s’échangeant petits jeux, expériences macabres et d’innombrables versions remakées ou améliorées d’un même soft. Et bien souvent, quand on dit petit jeu indépendant au Japon, on pense au média horrifique.

L’année 2014 fut assez prolifique en la matière puisque deux films adaptant des jeux d’horreur indépendants sont sortis quasiment coup sur coup : DEATH FOREST (adaptation d’un horror game en vue à la première personne) et AO ONI, qui nous intéresse aujourd’hui et qui est le (indé) pendant cinématographique du jeu horrifique éponyme devenu culte, au Japon. Le jeu en question est un freeware façonné à la manière d’un RPG contenant des aspects horrifiques – ambiances, musiques et surtout un terrible démon bleu (« ao oni ») susceptible d’apparaitre à tout instant pour vous poursuivre. Et éventuellement vous croquer.

AO ONI 05AO ONI 06

AO ONI 07AO ONI 08

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, le film fonctionne plutôt bien ! Avec un budget que l’on devine étriqué (sans pour autant être complètement déplumé), le réalisateur s’en sort avec les honneurs : certains effets sont bien fichus, les cadrages fonctionnent la plupart du temps et un ou deux plans (mais pas plus) sont monstrueux dans tous les sens du terme (la jeune femme dont l’image se reflète dans l’œil de la créature). Bien évidemment il y a aussi quelques ratés, mais le film étant relativement court (à peine plus d’une heure) on n’a pas véritablement le temps de s’ennuyer ni de s’attarder sur les quelques écueils qui parsèment le récit (dont une actrice d’une pauvreté affligeante issue du groupe AKB48).

Si AO ONI n’est absolument pas un grand film, ce qu’il fait il le fait bien. Il adapte assez intelligemment le jeu dont il est issu en l’intégrant littéralement dans son scénario (même si, techniquement, il adapte davantage la nouvelle que le jeu) tout en concluant sur une pirouette bien trouvée. Le monstre, quant à lui, est également bien présent. S’il fait parfois un peu cheap, il demeure malgré tout convaincant et son design est franchement excellent. Est-il terrifiant ? Pas vraiment…le film ne fait pas réellement peur mais son atmosphère étrange (loin des films de fantômes habituels) et son ambiance de survival horror avec quelques jolies références au genre devraient suffire au geek gamer cinéphile que vous êtes. Oui avec AO ONI, on est donc loin du Game Over.

Oli :        drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2

Trailer :

____________________________________________

Quick Review in English:

+ From a cult indy video game in Japan (it’s free, even in English)
+ Original story, not a simple ghost movie: the blue oni is great!
+ Yes, the main monster is really interesting
+ Not really scary but a good and weird atmosphere
+ The movie looks like the video game…

– …except from a few things (Shun, for instance, comes from the novel)
– Not a big budget movie
– The main actress (AKB48) is terrible
– You may find the oni a little cheap (I didn’t care, I liked his design)

AO ONI IMAGE 1

AO ONI IMAGE 2

AO ONI IMAGE 3

AO ONI IMAGE 4

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Horreur, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Ao oni, Kobayashi Daisuke (2014)

  1. Wuhien dit :

    Quand j’ai vu le film en décembre, je me suis dis ça c’est pour Oli! J’étais sûr que tu chroniquerais ce film un jour ou l’autre.
    La vrai star du film c’est le démon bleu, avec son physique incongru, une sorte de croisement improbable entre Halka: le hulk indou, The Amazing Bulk: le hulk (décidément) violet et les dents de la mer!
    On est « émerveillé » par chacune de ses apparitions.
    Et c’est toujours un plaisir de retrouver cette bonne bouille attachante de Kenta Suga, qui avec, Pet Peeve, Ikenie no Jirenma et Shinizokonai no Ao commence à avoir un beau CV dans la production horrifique nippone.

    Pour ceux que ça intéresse, j’avais posté des captures de Ao Oni sur mon blog: http://blastofeyescinema.tumblr.com/post/106639161674/blue-demon-aka-ao-oni-aka-2014-daisuke

    • Oli dit :

      Je vois que nous sommes d’accord Wuhien. Merci d’avoir pensé à moi ah ah ah ! J’ai cliqué sur ton lien et je vois qu’il y a du lourd : Zeze Takahisa, Imaoka Shinji… Approved by Oli !
      PS : j’ai mis du temps à percuter… PET PEEVE, c’est FUAN NO TANE ! J’ignorais que le film avait été doté d’un titre anglais officiel, je m’en vais modifier ma fiche de ce pas.

  2. Wuhien dit :

    C’est apparemment le titre international, en tout cas c’est sous ce titre que je l’avais trouvé en DVD HK (pas sûr qu’il soit officiel, soit dit-en passant) mais il existe aussi, comme le manga dont le film est tiré, sous le titre: Seeds of Anxiety qui claque bien plus que Pet Peeve!

  3. kiseiju69 dit :

    Ce film a l’air vraiment excellent !!! J’espère une sortie en VOSTA !!!!

  4. Wuhien dit :

    Le 2 est sorti y a quelques mois avec un nouveau réalisateur et surtout un nouveau bestiaire: des petits oni bleu rigolos en gelé avec une dentition de requins.
    J’en ai fais quelques captures avec un extrait vidéo, ici: http://blastofeyescinema.tumblr.com/post/138204776129/blue-demon-ver20-aka-ao-oni-20-aka-%E9%9D%92%E9%AC%BC-ver20

    • Oli dit :

      Merci ! Tu as l’air d’avoir trouvé ça sympa. Moi j’attends encore un peu, que le prix de la loc’ descende à 100 yens🙂 Il y a aussi un DEATH FOREST 3…
      Mais où s’arrêteront-ils ?

  5. Wuhien dit :

    Il y a beaucoup plus d’acteurs agaçants que dans le 1 mais d’un autre côté les personnages sont plus caricaturaux donc correspondant plus à une transposition jeux-vidéo > cinéma (enfin v-cinéma!. Car le 2ème volet joue beaucoup sur le parallèle entre les 2 médias.
    Mais ça vaut surtout le coup d’œil pour le ridicule (volontaire) du nouveau bestiaire: les oni guimauves…

    Death Forest, faut absolument que je me penche dessus. Le 3 a l’air d’être dans la lignée du 1 en gardant le concept de la forêt qui avait été abandonné dans le 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s