Senritsu kaiki file – Chô kowasugi! File-01 Kyôfu kôrin! Kokkuri san, Shiraishi Kôji (2015)


Cho kowasugi kokkuri sanSENRITSU KAIKI FILE – CHÔ KOWASUGI! FILE-01 KYÔFU KÔRIN! KOKKURI SAN
戦慄怪奇ファイル 超コワすぎ!FILE-01恐怖降臨!
コックリさん
Année : 2015
Genre : reset du chef
Production : Prime Wave / New Select
Réalisation : Shiraishi Kôji
Avec : Ôsako Shigeo, Kuboyama Chika, Shiraishi Kôji, Terauchi Emiko, Guama, Matsutake Mio


Kudô san est un producteur heureux : sa série de documentaires horrifiques connait un joli succès. Aussi a-t-il décidé de rempiler avec une deuxième version, prévue pour être encore plus effrayante que la précédente. Toujours accompagné de ses deux fidèles compères, Kudô va cette fois-ci s’intéresser à un found footage envoyé par deux jeunes femmes, fans des Senritsu Kaiki File. Celles-ci ont filmé une vidéo sur laquelle apparaitrait…le terrible Kokkuri san. Elles l’auraient invoqué une première fois il y a trois ans, par le biais d’un plateau et d’une pièce de 10 yens (qui navigue sur le plateau, guidée non pas par les doigts des participantes, mais par l’esprit de Kokkuri). Il leur aurait alors demandé de revenir dans leur classe de lycée, trois ans plus tard. Les jeunes femmes décident donc de s’exécuter. Mais elles reviendront à deux seulement, leur troisième camarade ayant décidé de refuser « l’invitation ». Ce qui ne sera visiblement pas du goût de Kokkuri san…

cho kowasugi kokkuri san 01cho kowasugi kokkuri san 02

cho kowasugi kokkuri san 03cho kowasugi kokkuri san 04

Et voilà, c’est reparti ! Après une première série en sept épisodes, Shiraishi Kôji remet le couvert et en rajoute une couche  morbide en matière de monstres et autres légendes japonaises. Autant le dire de suite : je ne partais pas franchement rassuré, tant les derniers films des SENRITSU KAIKI FILE tournaient en rond. Pire, ce qui faisait le charme de la série (la chasse au monstre avec une nouvelle créature à chaque épisode) avait petit à petit laissé la place à une espèce de délire sur des univers parallèles, à grands renforts de CGI programmés avec deux Dictées Magiques montées en réseau. Et la dernière histoire (chroniquée ici-bas) enfonçait le clou du mauvais goût en se passant des deux personnages principaux les 2/3 du temps. Une hérésie…

Shiraishi semble avoir remarqué que le concept partait en vrille (du moins je l’espère). Du coup, soyez rassurés : les premiers films de cette « deuxième saison » reprennent le concept des tout premiers SENRITSU KAIKI FILE. Pour chaque épisode, un found footage attestant de l’existence d’un monstre (ou d’un fantôme/d’une légende). Puis l’enquête, avec bien évidemment l’inénarrable Kudô san pour mener la danse (formidable Ôsako Shigeo, à tel point colérique qu’il en devient drôle) et Ichikawa, son assistante qui a désormais, elle aussi, un caractère bien trempé. À eux deux, ils constituent le ressort à la fois comique et (un peu) dramatique du récit. Une grande réussite.

cho kowasugi kokkuri san 05cho kowasugi kokkuri san 06

cho kowasugi kokkuri san 07cho kowasugi kokkuri san 08

Pour le reste, hélas, rien de bien neuf sous le soleil de Satan. Oui, c’est un peu toujours la même chose : un found footage (beaucoup trop long d’ailleurs), une légende japonaise (ici Kokkuri san), des séquences tournées de nuit (là c’est presque l’overdose), quelques effets spéciaux un peu cheap mais aussi des mouvements de caméra à l’épaule (genre vrai-faux documentaire) bien plus réussis que la moyenne du genre, des réactions parfois imprévisibles de Kudô (on aime ça : dingue quand il se met à provoquer Kokkuri san, ah ah ah !) et un nouveau fil rouge qui semble pointer le bout de son nez de sa pelote – les cheveux étranges et les univers parallèles de la première saison semblent ici laisser la place à un petit bout de queue de Kokkuri, récupéré par Kudô san. Cela pourrait avoir des conséquences sur les futurs épisodes de la série… Une information à prendre au conditionnel – ou à l’imparfait du subjonctif, faites comme vous voulez après tout !

Intitulée CHÔ KOWASUGI (avec donc l’ajout de « chô » : super effrayant), on était en droit de s’attendre à une nouvelle saison plus impressionnante que la précédente. En fait il n’en est rien. J’irai même plus loin : SENRITSU KAIKI FILE semble définitivement prendre le chemin d’une comédie horrifique, avec un ou deux petits moments de stress (mais pas plus). À la rigueur, pourquoi pas. C’est loin d’être désagréable…

Oli :        drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Trailer :

______________________________________________

Quick Review in English:

+ The first season it’s over. This is a brand new serie of the SENRITSU KAIKI FILE
+ The latest episodes were boring: too many parallel universes, too many weird CGI…
+ …well this new movie is fresh! Like the very first DVD of the serie…
+…yes: Kudô is going to hunt some monsters, yôkai, ghosts…this time it’s Kokkuri san!
+ Kudô (Ôsako Shigeo) is great, angry, violent…funny!

– Not really original… Too many movies with the same concept?
– Not really scary: it’s really a horror comedy now – you may like that, actually
– Always a mockumentary genre, with Shiraishi holding his video camera everywhere…
– The first found footage is way too long
– Too many scenes in the dark
– Young actresses who use strange Kanjis impossible to read as a name…

cho kowasugi kokkuri san IMAGE 1

cho kowasugi kokkuri san IMAGE 2

cho kowasugi kokkuri san IMAGE 3

cho kowasugi kokkuri san IMAGE 4

cho kowasugi kokkuri san IMAGE 5

cho kowasugi kokkuri san IMAGE 6

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, Horreur, Mockumentary, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s