Honto ni atta kowai hanashi: natsu no tokubetsu-hen 2015, Tsuruta Norio, Moriwaki Tomonobu (2015)


Honkowa 2015HONTO NI ATTA KOWAI HANASHI: NATSU NO TOKUBETSU-HEN 2015
ほんとにあった怖い話 夏の特別編2015
Année : 2015
Genre : horror drama
Production : Fuji TV
Réalisation : Tsuruta Norio, Moriwaki Tomonobu
Avec : Saitô Takumi, Takeda Rina, Tanimura Mitsuki, Takashima Masanobu, Takanashi Rin, Tamamori Yûta, Nakajô Ayami, Matayoshi Naoki, Mizuki Arisa, Adachi Rika, Itô Shuko, Fuse Eri, Takenaka Naoto


嵐の日の通報  
Convaincue que la mort d’une petite fille relève de l’accident, la police décide de ne pas enquêter. Un jeune flic va pourtant commencer à envisager la piste criminelle… Il reçoit régulièrement de drôles d’appels… Pourrait-il s’agir de la petite fille en question ?

黒い日常
Une jeune employée, plutôt gaffeuse, est désignée par son chef pour aller négocier avec un client. Sur place, elle se trompera d’immeuble et entrera dans un bâtiment… qui ne devrait plus être là.

どこまでも憑いてくる  
Un jeune homme revient vivre dans la maison familiale, après une longue expérience à Tokyo. Il aperçoit bientôt une étrange ombre féminine, aux abords de la demeure… Sa mère aussi, même si elle prétend le contraire pour ne pas affoler toute la famille. Une ombre qui ressemble étrangement à une ex collègue de son fils – qui repoussa de nombreuses fois les avances de cette dernière.

閑却の社(かんきゃくのやしろ)
Une jeune femme fait chaque soir le même début de cauchemar. Mais à chaque fois, celui-ci va un peu plus loin… Jusqu’où ira-t-il ?

つきあたりの家族
Un restaurateur dévoué et vivant seul, apprécie la compagnie de ses voisins : silencieux, se déplaçant presque toujours en famille. Trop silencieux ? Très étrangement, il ne les entend jamais…

奇々怪々女子寮
Hiromi rêve d’ouvrir son propre salon de beauté… mais pour cela, il lui faut un peu d’argent. Elle accepte donc de travailler dur pendant quelques semaines comme ouvrière afin de financer son projet. Nourrie et logée par son employeur, elle pense pouvoir tenir le coup et ce, même si ses collègues n’appartiennent pas tout à fait au même monde qu’elle. Un détail la dérangera néanmoins, le premier jour : une tache noire, sur l’un des tatamis de sa chambre. Une tache qui semble progressivement grossir.

Honkowa 2015 01Honkowa 2015 02

Honkowa 2015 03Honkowa 2015 04

Les HONTO NI ATTA KOWAI HANASHI (Honkowa pour les intimes) sont de retour chaque été avec une précision d’horloger dément. Le vétéran Tsuruta Norio est toujours aux commandes (il réalise la plupart des courts métrages), l’ensemble est comme d’habitude relativement bien écrit mais bien évidemment formaté pour un public télé. Enfin, comme à chaque fois, les Honkowa constituent un bon moyen pour se faire une idée de l’identité des stars du moment – visages de télévision ou de cinéma confirmés, ou surtout étoiles montantes capitalisant déjà un certain amour des spectateurs. C’est le cas du beau gosse (et assez doué) Saitô Takumi, de l’idole masculine Tamamori Yûta (le piteux groupe Kis-My-Ft2) mais aussi de mes deux chouchoutes Tanimura Mitsuki et Takeda Rina ou encore du comédien de télévision (manzaï) à la mode Matayoshi Naoki – encore plus populaire depuis qu’il a été récompensé en 2015 pour ses talents d’écrivain.

Ce cru 2015 (diffusé fin août) joue davantage la carte de l’atmosphère pesante et lancinante plutôt que celle de l’effroi. La majeure partie des six histoires baigne en effet dans une ambiance triste et mystérieuse qui cherche à titiller la fibre sentimentale des spectateurs. Après tout, pourquoi pas. Et puis, il s’agit d’histoires vraies, n’est-pas, ce qui renforce encore l’impression de malaise susceptible d’être ressentie à la vision du drama. Des histoires vraies, oui. OK, j’aurais pu mettre des guillemets. En fait, il s’agit du principe même de l’émission : des gens envoient leurs expériences étranges par courrier et les producteurs choisissent celles qui valent la peine d’être portées sur le petit écran. On y croit. Ou pas. Si vous avez un doute, faites comme moi : essayez de jouer le jeu et de vous convaincre de la véracité des scénarios, au moins le temps de l’émission…

Honkowa 2015 05Honkowa 2015 06

Honkowa 2015 07Honkowa 2015 09

Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment même s’il n’y a rien de mémorable. Les apparitions spectrales sentent le réchauffé et la peur a bien du mal à s’immiscer entre les mailles du filet numérique. J’ai malgré tout particulièrement apprécié l’épisode au sujet de l’ikiryô (et son final grotesque en forme de gros pied de nez au genre), l’histoire extrêmement courte avec Nakajô Ayami (j’ai sursauté !), l’employée qui se rend dans un bureau qui n’existe plus (le meilleur chapitre) et la manière dont Tsuruta Norio donne corps et âme à une simple machine à laver dans le chapitre consacré à un étrange immeuble hanté… Une machine à laver dont les bruits des mécanismes évoquent parfois la lente complainte d’un esprit damné… et affamé.

Les histoires qui tentent de jouer davantage sur la corde sensible n’ont pas vraiment fonctionné avec moi – le restaurateur qui croit avoir des voisins alors que ceux-ci sont décédés, le policier convaincu de recevoir des appels d’une petite fille disparue… Bref, les Honkowa 2015 constituent un divertissement très correct, au final, mais qui laissent la désagréable impression de s’enfermer dans une routine assassine.

Oli :        drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2

_________________________________________________________

Quick Review in English:

+ Some new « stars » I like (Tanimura, Saito Takumi, Takeda Rina)
+ Real horror stories (sent each year by spectators) – believe it or not
+ A good veteran director
+ I really love stories about ikiryô – that one is not so great but…
+ … it’s final is so grotesque… It’s surprising!
+ One jumpscare worked on me
+ When the noise of an old washing starts to look like a lament of a ghost
+ If you’re interested, check Youtube: Honkowa is often viewable on the Internet

– The apparitions of the ghosts are often the same, we know all the tricks
– The sad or the more psychological stories did not work so well imo
– It’s a show produced for and by television – don’t expect something else

Honkowa 2015 08

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Fantômes, Honto ni atta kowai hanashi, Horreur, Télévision, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s