Mothra tai Godzilla, Honda Ishirô (1964)


Mothra_vs_Godzilla_posterMOTHRA TAI GODZILLA, Aka Mothra Vs. Godzilla, aka Mothra contre Godzilla
モスラ対ゴジラ
Année : 1964
Genre : Godzilla marche sur des œufs…
Production : Toho
Réalisation : Honda Ishirô
Avec : Takarada Akira, Hoshi Yuriko, Koizumi Hiroshi, Fujiki Yû, Itô Emi, Itô Yumi, Sahara Kenji, Tazaki Jun, Tajima Yoshifumi, Tabu Kenzo, Kosugi Yoshio, Tani Akira, Fujita Susumu, Sawamura Ikio, Yamamoto Ren, Tezuka Katsumi, Uno Kôji, Ômura Senkichi, Sada Yutaka, Yashirô Miki, Nakajima Haruo


Alors qu’un terrible typhon vient de frapper le Japon, la population découvre un œuf gigantesque échoué sur une plage, sans doute porté par les flots déchainés. Un homme d’affaires peu scrupuleux va rapidement se l’approprier et décider de construire un parc d’attractions autour de l’artefact. Deux fées minuscules et bienveillantes, les Shobijin, vont pourtant mettre en garde les humains – qui refuseront malgré tout de leur remettre l’imposante coquille. Les choses vont encore se compliquer lorsque Godzilla, une nouvelle fois revenu d’entre les morts, va se diriger vers la plage où est conservé l’énorme œuf.

Mothra-vs-Godzilla-01Mothra-vs-Godzilla-06

Mothra-vs-Godzilla-05Mothra-vs-Godzilla-02

Après un KING KONG VS. GODZILLA médiocre et trop axé comédie puérile, le quatrième épisode de la franchise phare de la Toho renoue avec la qualité mais tourne quelque peu le dos au passé : le côté « film catastrophe » disparait peu à peu pour se focaliser sur des combats entre kaijû. En l’occurrence, ça fonctionne particulièrement bien, même si c’est avant tout grâce à la personnalité du kaijû qui fait ici face à Godzilla : la mythique Mothra ! L’intéressée, apparut dans son propre film éponyme en 1961, n’a pas volé longtemps de ses propres ailes : elle intégrera désormais régulièrement la franchise GODZILLA.

Mothra c’est tout un programme : un kaijû généreux, vénéré par des indigènes et qui va bientôt gagner le cœur de tout l’archipel japonais. Mais Mothra n’est pas seule, et quand elle s’en va défier les monstres les plus destructeurs, elle travaille le plus souvent en équipe. Et quelle équipe ! Les deux fées Shobijin, incarnées par les jumelles Emi et Yumi Itō, ultra craquantes et attachantes, ne quittent jamais Mothra des yeux – et du cœur. Leurs chansons, pour apaiser/invoquer Mothra, valent également le détour et constituent des moments inoubliables de l’histoire des kaijû eiga – elles sont interprétées en indonésien, avec une prononciation japonaise pour le résultat détonnant que l’on connait. Et puis Mothra, j’y reviens, mais cette créature aux formes légèrement disgracieuses, rappelant vaguement un papillon de nuit, dégage très étrangement une classe stratosphérique : c’est là une manifestation éclatante de la magie du cinéma, et plus particulièrement des kaijû eiga. Le morceau de bravoure ahurissant de Mothra face à Godzilla, suivi de ce dernier geste de désespoir pour protéger son œuf géant, est tout simplement inoubliable ! Œuf dont l’apparition au début du film est, il faut également le souligner, absolument magique.

Mothra-vs-Godzilla-07Mothra-vs-Godzilla-08

Mothra-vs-Godzilla-03Mothra-vs-Godzilla-04

Et puis cette fois, les acteurs tiennent la route – même si on retrouve certaines têtes du précédent naufrage film, cette fois-ci ils ne surjouent pas vraiment et sont plutôt justes, à l’exception de quelques méchants bien trop caricaturaux. Je n’oublie pas non plus le thème du film, simple mais efficace – et beau : les hommes d’affaires aux dents longues, exploitant la nature à des fins uniquement commerciales. Enfin, Godzilla est extrêmement réussi. Certes il endosse encore une fois la peau les écailles du bad guy, mais il dégage quelque chose qui n’avait pas encore tout à fait éclos jusque-là : une certaine humanité ? En tous les cas, il parait plus vivant que jamais, j’en veux pour preuve ces quelques instants où, très naturellement, le monstre trébuche ou glisse un peu comme le ferait n’importe quel homme ou animal dans la « réalité ». Sauf que Godzilla se vautre sur le château de Nagoya, lui. Excellentissime ! Oui, définitivement oui : MOTHRA VS. GODZILLA est sans nul doute l’un des meilleurs films de la série de l’ère Shôwa !

Un dernier mot sur les inoubliables Emi et Yumi Itō, du groupe The Peanuts… qui nous ont quittés trop tôt. Emi est partie en 2012, tandis que sa sœur jumelle, Yumi, a rejoint le paradis de Mothra très (trop) récemment : c’était le 18 mai 2016. Qu’elles reposent en paix – et en chansons.

Oli :         drapeau2 drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Trailer :


___________________________________________________

Quick Review in English:

+ The best Godzilla movie of the Shôwa era?
+ Magnificent scenes – the apparition of the egg, for instance
+ Godzilla feels alive, yes our loved kaijû can fall or slip like anyone else
+ Except that… Godzilla falls on the Nagoya Castle of course!
+ Mothra
+ The two fairies – Itô Yumi and Emi: rest in peace…
+ The song of Mothra: so cool, so great
+ Mothra
+ What a great first fight between Godzilla and Mothra…
+ … And what a beautiful final gesture from Mothra – with the egg
+ You can expect a small surprise when the egg will finally open
+ And a good final fight too!
+ Mothra
+ The nature is exploited for commercial purposes…
+ … And she will take her revenge!
+ The actors are rather good – exept the bad guys, maybe
+ Mothra
+ Mothra
+ Mothra

– Not a real disaster movie, like the first GODZILLA in 1954
– Honestly, I don’t see many flaws in this movie…
– Except, of course, if you don’t like kaijû eiga and old special effects!

Mothra-vs-Godzilla-IMAGE

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Kaijû eiga, Oldies, Science-Fiction, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s