Ninja-gari, Chiba Seiji (2015)


ninja-hunter-ninja-gari-2015NINJA-GARI, aka Ninja Hunter
忍者狩り
Année : 2015
Genre : décors grotte-esques ?
Production : Shochiku / North Cky
Réalisation : Chiba Seiji
Avec : Mimoto Masanori, Koga Mitsuki, Kurokawa Mei, Shimazu Kentarô, Tsujimoto Kazuki, Nagatomo Isamu, Kudo Ryûta, Kida Tomokazu, Kisarazu Yôhei, Ono Kuniyoshi


Un tueur vêtu de noir, et marqué d’un menaçant tatouage de mukade sur le visage, se réveille dans une grotte… Tout autour de lui sont entassés des cadavres de ninjas. Tués de ses mains ? Celui qui vient de reprendre connaissance l’ignore, car il a tout oublié – jusqu’à son propre nom. Et le visage de cette jeune femme, désormais étendue à ses pieds, commence à lui rappeler de douloureux souvenirs… Mais en ces temps troublés, une question – vitale, reste en suspens : est-il un ninja du clan Iga, ou du clan Koga ?

ninja-hunter-01ninja-hunter-02

ninja-hunter-03ninja-hunter-04

Si je suis toujours la carrière de Chiba Seiji, ce n’est pas vraiment pour ses talents purs de réalisateur : cadrages et inventivité technique lui faisant souvent défaut… Pire, son directeur de la photographie est souvent à la peine et le résultat final ressemble le plus souvent à un petit drama des familles produit pour et par la télévision. Non, si je suis toujours la carrière de Chiba Seiji, c’est avant tout parce que l’intéressé a l’intelligence de bien s’entourer, lorsqu’il réalise des films d’action : acteurs martiaux talentueux (Koga Mitsuki, Mimoto Masanori) et surtout action director ultra doué, à savoir Sonomura Kensuke le bien nommé, dont je n’ai de cesse de dire du bien sur ces pages virtuelles, et ce depuis bien des années.

Avec ce NINJA HUNTER, Sonomura Kensuke réalise une nouvelle fois des prouesses – surtout que l’on se doute que le budget fut, encore une fois, ultra serré, et que comme le temps c’est de l’argent, l’intéressé n’a pas dû avoir le luxe de répéter ou de reshooter ses chorégraphies à l’envi. Le résultat est malgré tout détonnant, en particulier ce combat final à trois que j’ai immortalisé pour vous dans cette vidéo – avec spoiler, bien évidemment. Hélas, malgré le flacon, on repassera pour l’ivresse – le reste du film n’est pas du même tonneau. L’ambiance, la photo et le jeu des acteurs (plus à l’aise dans l’action que dans la discussion) font très (mauvais) drama, au niveau des décors à part la grotte vue et revue dans les précédents films de Chiba Seiji c’est le désert (au sens figuré hélas) et l’histoire, construite autour de nombreux flashbacks est faussement alambiquée – avec une feinte hitchcockienne à la sauce LE GRAND ALIBI (1950), et le bonhomme nous fait même le coup de PSYCHOSE, avec Tsujimoto Kazuki dans la peau de Janet Leigh. Concernant les flashbacks, pourquoi pas… Sauf que Chiba Seiji use et abuse de ce stratagème, osant même nous imposer quatre fois le même (long) combat. Quatre fois, oui vous avez bien lu ! Certes il y a quelques différences mineures à chaque fois… Mais quand même, restons sérieux… Quatre fois c’est du grand n’importe quoi !

ninja-hunter-05ninja-hunter-06

ninja-hunter-07ninja-hunter-08

Je recommanderai malgré tout ce NINJA HUNTER aux fans de films martiaux réalisés avec trois bouts de ficelle – si on garde ce détail à l’esprit, le résultat est assez impressionnant. La dégaine des principaux ninjas est également bien fichue (leurs tatouages faciaux sont sympas). Pour le reste, NINJA HUNTER se révèle peu digeste. Un seul décor, beaucoup de blabla entre les combats (et nos acteurs martiaux ne sont pas forcément doués pour ça), un bruit strident et des flashes lumineux par centaines pour introduire chacun des flashbacks (instant kill pour le spectateur épileptique), une jolie actrice qui porte des talons hauts durant les scènes calmes et aucun talon quand elle se met à courir (ils sont forts ces ninjas !), le sang qui ne gicle pas 90% du temps (ce qui plombe quelque peu les combats) et un emballage drama dont j’ai déjà parlé et qui est du plus mauvais effet.

Oli :        drapeau2
Yasuko : drapeau_blanc

Trailer :

Super scène d’action (presque) finale (avec spoilers) :

_______________________________________________________

Quick Review in English:

+ Sonomura Kensuke is a great action director
+ With a low budget, he can do great things
+ Koga Mitsuki and Mimoto Masanori are very good martial actors
+ The last fight is the best one
+ The strange tatooes are so cool!

– Chiba Seiji tried to write an original scenario with many flashbacks…
– But it doesn’t work: martial artists are not so good during the dramatic scenes…
– And too many flashbacks is just boring…
– We have to watch the same fight 4 times – with some small differences, but… 4 times!
– The photography and the camera work look like a drama for television
– Sounds and colors introducing each flachback are so painful for the ears and the eyes
– Always the same cave used as a set (check the previous films of Chiba Seiji)
– Where is the blood?

ninja-hunter-image-1

ninja-hunter-image-2

ninja-hunter-image-3

ninja-hunter-image-4

ninja-hunter-image-5

ninja-hunter-image-6

ninja-hunter-image-7

ninja-hunter-image-8

ninja-hunter-image-9

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Action, Arts martiaux, Jidai-geki, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s