Terra Formars, Miike Takashi (2016)


TERRA FORMARS
テラフォーマーズ
Année : 2016
Genre : capharnaüm
Production : Warner Bros.
Réalisation : Miike Takashi
Avec : Itô Hideaki, Takei Emi, Yamashita Tomohisa, Yamada Takayuki, Oguri Shun, Kosugi Kane, Kikuchi Rinko, Katô Masaya, Koike Eiko, Shinoda Mariko, Takitô Kenichi, Ôta Rina, Aoki Ken, Fukushima Rila, Tanimura Mitsuki


Les Hommes ont, durant le 21ème siècle, tenté de terraformer Mars. Pour rendre la planète rouge habitable, ils ont tout d’abord répandu de la mousse à sa surface, puis des cafards, pour qu’ils permettent à la mousse de se développer. 500 ans plus tard, en 2599, un équipage formé de rebus de la société ayant signé pour sauver leur peau ou tout simplement pour l’argent, prend la direction de Mars pour exterminer les cafards s’étant reproduits là-haut. Chacun des voyageurs de fortune a accepté de voir ses gènes modifiées – avec de l’ADN d’insecte. Malgré leurs super pouvoirs divers et variés, les astronautes improvisés vont avoir toutes les peines du monde à exterminer les cafards en question… Ceux-ci ont en effet muté. Et ils ne sont pas contents.

Les mangas sont un véritable cancer pour le cinéma japonais. Voilà, c’est dit. En panne d’inspiration et particulièrement soucieuses de prendre le moins de risques possibles, les majors japonaises préfèrent adapter des mangas à succès à tour de bras plutôt que de se pencher sur la création de scénarios originaux. Mais ce qui marche sur le papier (parfois grâce à de jeunes lecteurs peu regardants sur la qualité) ne fonctionne pas nécessairement sur grand écran. Et pour quelques glorieuses réussites comme RURÔNI KENSHIN et I AM A HERO, combien de MUSEUM, de KAMISAMA NO IU TÔRI, de SHINGEKI NO KYOJIN ou de TERRA FORMARS devrons-nous encore subir ?

Je ne sais même pas par où commencer pour aborder TERRA FORMARS. Ce film de Miike, le « cachetonneur » le plus célèbre du cinéma japonais, frise le néant absolu du début à la fin – voire même au-delà, puisque le film ne se finit pas ! Le spectateur endurant que je suis n’aura donc même pas été récompensé de son sacrifice… Au lieu d’un épilogue en bonne et due forme, Miike fait le choix d’une fin ouverte – le choix du bras d’honneur fièrement adressé aux spectateurs. Et vu le mauvais résultat du film au Box Office, mon petit doigt me dit que nous ne sommes pas près de voir la suite !

Mal écrit (rarement vu des personnages aussi bâclés), sans queue ni tête, mal monté, mal interprété par une ribambelle d’acteurs célèbres venus ici se prostituer (à leur décharge, signalons qu’ils sont aussi parfois les otages des studios), TERRA FORMARS est, excusez du peu, l’un des plus mauvais films vus et chroniqués par mes soins sur ce blog – et j’en ai vu un paquet, des étrons ! Néanmoins, il faut aussi noter que le (trop) long métrage de Miike est à tel point indigent qu’il en deviendrait presque fascinant, et le spectateur surpris et subjugué par tant de médiocrité devrait être capable de rester jusqu’à la fin. Chaque scène étant plus mauvaise que la précédente, je vous assure qu’il faut le voir pour le croire !

Oli :        
Yasuko :

_____________________________________________

Quick Review in English:

+ The design of the cockroaches is fun
+ A movie so bad you’ll be fascinated by it, and watch it till the end

– Mangas can be a cancer for the Japanese movie industry
– No inspiration, no originality: so easy to adapt a manga…
– That one is a disaster
– All those famous actors, absolutely ridiculous
– Such a poor storyline, such poor characters… Who wrote that?!?
– No real ending… Yep…
– … You’ll have no reward, even if you watch it until the end!
– And poor Box Office returns may have squashed plans for the sequel
– At least a good news!

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Action, Science-Fiction, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s