Tokyo Ghoul, Hagiwara Kentarô (2017)


TOKYO GHOUL
トーキョーグール
Année : 2017
Genre : un design de mauvais ghoul
Production : Geek Sight
Réalisation : Hagiwara Kentarô
Avec : Kubota Masataka, Shimizu Fumika, Suzuki Nobuyuki, Sakurada Hiyori, Aoi Yû, Aida Shôko, Bandô Minosuke, Duncan, Furuhata Seika, Hamano Kenta, Murai Kunio, Sasaki Nozomi, Shiraishi Shunya, Yanagi Shuntarô, Ôizumi Yô


Ken, gentil garçon introverti, est attaqué par la jolie Rize, durant leur premier rendez-vous. Grièvement mordu à l’épaule, Ken ne devra sa survie qu’à un heureux concours de circonstances. Rize, la belle et souriante Rize, était-elle donc un monstre… une goule, comme certains les décrivent dans les légendes urbaines tokyoïtes ? Ces êtres aux capacités surnaturelles, et qui se repaissent de la chair et du sang des humains ?

Quelques jours après l’attaque, Ken retrouve peu à peu ses forces… et l’appétit. Il comprend aussi très rapidement qu’il ne peut plus rien boire ou manger… à part du sang… et du café !

Les mangas sont un cancer pour le cinéma japonais. Je l’ai déjà dit, je sais. Bien sûr, ces produits de consommation de masse ne sont pas les seuls responsables de la déchéance du cinéma japonais grand public. Les grandes chaînes de télévision tirent en effet les ficelles de ce triste spectacle de marionnettes. TOKYO GHOUL est une parfaite illustration de tout cela.

Avec un casting assez costaud et un vrai budget dédié aux effets spéciaux, on s’attendait à ce que TOKYO GHOUL ressemble à un vrai blockbuster. Ou tout du moins qu’il s’en rapproche. Un peu. Un tout petit peu. Mais avec ses trois décors différents (des rues de Tokyo, un café et un hangar), le film de Hagiwara Kentarô a toutes les peines du monde à convaincre. On a l’impression d’avoir en face de soi un petit drama tout juste un peu plus gonflé et friqué que d’habitude.

Et ce ne sont pas les personnages, ridicules et à la psychologie taillée à la serpette qui vous feront vibrer, voire basculer dans l’histoire. Une histoire qui n’a pas inventé la poudre d’ailleurs, le manga à succès à l’origine du film se contentant de réarranger à sa sauce le mythe des vampires, en remplaçant ces derniers par des goules. Certaines d’entre elles survivent en tuant des humains, tandis que les autres, plus sensibles, préfèrent se repaitre des cadavres de suicidés trouvés par hasard. L’éternel combat entre les bons et les mauvais vampires ici ressuscité – que dis-je : resucé ! Et je ne parle pas de l’organisation des chasseurs de goules, à la pointe de la technologie, logée dans un complexe futuriste et disposant de caméras scrutant tous les Tokyoïtes, dotée d’armes extraordinaires (sympa d’ailleurs) mais qui en réalité ne semblent être constituée que de… trois membres actifs ! Comment y croire après ça ?

Si la première scène, surprenante et assez pêchue, m’a bien émoustillé (raaah, se faire lécher le visage par Aoi Yû…), la température ambiante est hélas bien vite retombée.

Oli :        
Yasuko :

Trailer :

_________________________________________________

Quick Review in English:

+ Aoi Yû in a bad movie is still Aoi Yû
+ The weapons are cool
+ Some of the actors are usually good… in other movies

– From a manga…
– And this manga just stole the idea of vampires and turn them… into ghouls
– Bad ghouls who kill humans, good ghouls who try to don’t drink blood…
– Deja vu, actually, it’s not original at all
– It looks like a Japanese blockbuster but…
– Maybe 3 or 4 sets. That’s so poor… A street, a coffee shop, a street, a coffee shop
– Yep
– So many stupid clichés in the characters psychology
– So poor…
– The great organisation hunting the ghouls… There are only 3 members or what?!
– I guess it’s just an action/horror movie for very young teenagers

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Action, Fantastique, Vampire, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s