Inuyashiki, Sato Shinsuke (2018)


INUYASHIKI
いぬやしき
Année : 2018
Genre : les héros ne prennent pas de gantz
Production : Fuji Television Network
Réalisation : Sato Shinsuke
Avec : Kinashi Noritake, Satô Takeru, Saitô Yuki, Nikaidô Fumi, Iseya Yûsuke, Hongô Kanata, Hamada Mari, Ikegami Sarii, Katayama Yuki,Miyoshi Ayaka


Inuyashiki Ichirô est un père de famille… loin d’être comblé. Entre sa fille qui ne l’écoute pas et sa femme qui n’a de cesse de le rabaisser, cet employé de bureau moqué par son chef manque cruellement de confiance en lui. Pour couronner le tout, il apprend qu’il est atteint d’un cancer incurable… C’est alors qu’une nuit, il est le témoin d’un évènement paranormal. Il se réveille le lendemain avec un corps différent… et des super pouvoirs hallucinants. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que cette nuit où sa vie a basculé, il n’était pas seul : un jeune homme à l’esprit torturé a, lui aussi, été frappé par le même éclair venu de nulle part.

Au Japon, les adaptations de mangas se suivent et se ressemblent. Le plus souvent paresseuses et brouillonnes, ces machines à cash tournées en pilotage automatique font, à mon sens, beaucoup de mal au cinéma japonais. INUYASHIKI, par le mangaka à l’origine de GANTZ et le même réalisateur pour les versions cinés, prouve malgré ses défauts que l’on peut faire quelque chose de bien, cinématographiquement parlant, quand on s’en donne la peine.

La réussite de INUYASHIKI tient en un mot : les personnages. Le scénario n’a rien d’extraordinaire, la trame suit une route toute tracée sans aucune surprise durant la deuxième partie du film… mais les personnages sont réussis. Et ça change tout. L’antihéros est très attachant. Ses déboires familiaux et professionnels le rendent très humain. Le méchant désigné du film est pour sa part suffisamment ambigu pour intéresser sur la durée – honnêtement, n’est-ce pas un peu jouissif lorsqu’il se met à tuer des trolls sur Internet ? La réalisation de Sato Shinsuke, diablement efficace, tire aussi le film vers le haut – les CGI de qualité très correcte participent de concert à la réussite du long métrage. Dommage que la toute dernière scène d’action (le duel) soit ratée – jusqu’à cette énorme faute de raccord. Mais passons.

Bien évidemment, ça aurait pu être mieux. La première partie du film, la découverte des pouvoirs, le mystère ambiant, les déboires familiaux… tout cela ne dure qu’un temps, puisque durant sa seconde partie, INUYASHIKI ne surprendra plus, ou si peu, se contentant de foncer tête baissée, bien calé sur les rails hélas bien trop confortables du blockbuster japonais de science-fiction grand public.

Oli :        
Yasuko :

Trailer :

________________________________________

Quick Review in English:

+ The mangaka and the director of GANTZ
+ Well done, with good actors, average CGI and very interesting characters
+ The first part of the movie is great. Many questions and mysteries…
+ The everyday life of both the hero and the bad guy is interesting
+ The hero is actually not a real hero – that’s why he’s interesting
+ The bad guy is actually not really bad – well, at first I guess. He’s interesting too
+ Have you ever dreamed of hurting trolls on the Internet ? ^^

– The second part of the movie is too classic, no more surprises, you can guess everything
– The last duel is not well directed – bad CGI and even a huge editing error!

//www.googletagmanager.com/gtm.js?id=GTM-TSDWBT6var dataLayer=dataLayer || [];
(function(w,d,s,l,i,h){if(h==’tagmanager.google.com’){return}w[l]=w[l]||[];w[l].push({‘gtm.start’:new Date().getTime(),event:’gtm.js’});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!=’dataLayer’?’&l=’+l: »;j.async=true;j.src=’//www.googletagmanager.com/gtm.js?id=’+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);})(window,document,’script’,’dataLayer’,’GTM-TSDWBT6′,window.location.hostname);

 

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Action, Science-Fiction, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Inuyashiki, Sato Shinsuke (2018)

  1. Genki Jason dit :

    This is an entertaining film. The first half does a lot of character work to make it interesting and those scenes with Ichiro in his horrible relationships are really powerful in their bitterness. The second half is almost all fight but that’s okay because it gives people some redemption.

    • Oli dit :

      I agree with you my dear Jason. I hope you’re fine and wish you a great new year’s eve. For my wife and myself, that will be very simple: osechi ryôri, some beers, and of course a Japanese movie! 🙂 A thriller with Yakusho Kôji. ^^

  2. Postscriptom dit :

    Salut Oli, merci pour la reco très sympa ce nouveau film de Shinsuke Sato, malgré des CGI un peu limites il se rattrape sur la mise en scène qui ne lâche rien avec un sujet bien délirant, une sorte de Tetsuo grand public, ah, ah, il s’améliore de fil en fil le bougre, on attend la suite…
    (Sinon j’ai mis en ligne un nouveau petit film sur YT, tu devrais recevoir une notif’…) @+

    • Oli dit :

      Content que ça t’ait plu ! Tu as raison pour Tetsuo, c’est marrant mais ça ne m’avait pas frappé. Ce réal’ est bon, Je suppose que tu as vu son I AM A HERO ? Son meilleur film, et de loin !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s