Kamera o tomeru na! Spin-off – Hollywood daisakusen!, Nakaizumi Yûya (2019)


KAMERA O TOMERU NA! SPIN-OFF – HOLLYWOOD DAISAKUSEN!, aka One Cut of the Dead Spin-Off: In Hollywood
カメラを止めるな! スピンオフ – ハリウッド大作戦!
Année : 2019
Genre : Film-Bis-repetita
Production : Enbu Seminar / CyberAgent
Réalisation : Nakaizumi Yûya
Avec : Akiyama Yuzuki, Nozomi de Lencquesaing, Mao, Asamori Sakina, Hamatsu Takayuki, Shuhama Harumi, Nagaya Kazuaki, Ichihara Hiroshi, Fujimura Takuya, Gôda Ayana, Hosoi Manabu, Iwagô Satoshi, Iwaji Sakina, Takahashi Kyôko, Takehara Yoshiko, Yamaguchi Tomokazu, Yamazaki Shuntarô


On ne change pas une équipe qui gagne… ni la recette ! Après le succès de ONE CUT OF THE DEAD, film d’horreur tourné en une seule prise et diffusé en direct sur Internet, les producteurs décident de remettre le couvert… mais à Hollywood cette fois ! Le principe reste le même : un seul plan-séquence, des zombies, du suspense, des tripes à l’air et la ville de Los Angeles en toile de fond. Sauf que rien ne se passera comme prévu. Le tournage aux États-Unis est rapidement annulé et relocalisé au Japon. Néanmoins le script reste inchangé. C’est pas grave. Il suffit de redécorer un izakaya aux couleurs américaines et d’affubler les acteurs japonais de perruques blondes. Le réalisateur qui disparait. L’actrice principale qui avale des somnifères en plein tournage. La déco qui s’envole. C’est plus grave ?

Après l’incroyable succès de l’incroyable comédie ONE CUT OF THE DEAD, on attendait le réalisateur au tournant. Et on ne va pas se mentir : c’est avec une pointe de tristesse que j’ai vu son nom associé à ONE CUT OF THE DEAD SPIN-OFF: IN HOLLYWOOD, sorti plus ou moins dans la foulée. Tristesse car oui, on aurait aimé que l’intéressé passe à autre chose. Le plus regrettable dans cette histoire (mal écrite), c’est que j’avais raison : ce spin-off est d’une inutilité criante, et se contente de reprendre exactement le même concept que le premier film, avec le même casting, les mêmes gags, le même twist ! Outre le fait que l’effet de surprise n’est plus là, on ne peut s’empêcher de penser que l’ensemble est beaucoup moins bien ficelé. D’ailleurs lorsque l’on se penche sur la fiche technique de ce film, on s’aperçoit que Ueda Shinichirô n’est plus réalisateur, mais simplement scénariste. C’est Nakaizumi Yûya, assistant réalisateur sur le premier film, qui passe ici dans le cercueil derrière la caméra. Quitte à jouer la carte du film bis repetita, peut-être aurait-il fallu y aller à fond en laissant toutes les commandes à Ueda ?

Heureusement ce spin-off est court (environ une heure), du coup on va dire que « ça se laisse voir ». On sourit même assez souvent, et certains gags font mouche (les lettres de Hollywood !). Difficile malgré tout de conseiller ce petit film, même à celles et ceux qui avaient aimé le premier ONE CUT OF THE DEAD. Ce nouvel opus, moins inspiré, ne propose quasiment aucune nouveauté et à une ou deux exceptions près les rares choses qui fonctionnent sont en réalité recyclées du film précédent. En matière de tri sélectif ne vous y trompez donc pas : jetez le spin-off sur le champ, et conservez précieusement le long métrage originel.

Oli :       
Yasuko :

Teaser :

____________________________________________________

Quick Review in English:

+ The exact same team as in the first movie
+ Except this time the previous director just wrote the scenario
+ And the previous assistant director is now the main director
+ I was kind of happy to meet again all the same characters – I love the 1st movie so much!
+ A few good and original ideas
+ It’s a short movie (around 1hour) thus there is not enough time to get bored

– But… It looks like a waste of time after all
– It’s almost the same story, the same gags, the same twist, the same characters…
– But it was much more interesting and funny the first time, and more ambitious

 

 

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Comédie, V-Cinema, Zombies, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Kamera o tomeru na! Spin-off – Hollywood daisakusen!, Nakaizumi Yûya (2019)

  1. Postscriptom dit :

    Salut Oli, ah dommage j’avais bien aimé le premier, croire à ce point en ce plan-séquence foireux (équivalent de Je Vous Présente Pamela dans La Nuit Américaine) ne représentait-il pas simplement la croyance dans un cinéma old-school gangréné par le numérique, ah, ah ?… Je vais essayer de le voir quand même, mais avant ce soir je regarde Big Man Japan sur le site d’Arte, ça a l’air bien barge et attachant aussi…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s