Cat’s Eye, Hayashi Kaizô (1997)


CAT’S EYE
キャッツ・アイ
Année : 1997
Genre : chattes bottées
Production : Kadokawa / Fuji TV Network
Réalisation : Hayashi Kaizô
Avec : Inamori Izumi, Fujiwara Norika, Uchida Yuki, Harada Kenta, Yamazaki Naoko, Kosugi Kane, Jiang Wenli, Maro Akaji, Sano Shirô, Terao Akira

Le jour, les sœurs Kisugi tiennent un petit café, nommé le Cat’s Eye. Mais la nuit venue, les trois jeunes femmes se transforment en voleuses-acrobates de choc et de charme. Rui, l’ainée, est aussi le cerveau du groupe. Ai, la benjamine, est une ingénieure férue de mécanique. Quant à Hitomi, elle est la plus agile… mais aussi la plus fragile ? Sa romance avec l’inspecteur Toshio ne pourrait-elle pas mener les Cat’s Eye à leur perte ? À moins que ce ne soit cette mafia chinoise sanguinaire qui semble prête à tout pour récupérer les tableaux du père des sœurs Kisugi…

CAT’S EYE, les gens de ma génération s’en souviennent certainement avec un S : le titre du dessin animé français se conjuguait effectivement au pluriel. Son titre : SIGNÉ CAT’S EYES. Chanson et générique inoubliables, aventures drôles et trépidantes, poses un peu sexy… Bref, cette série avait définitivement une gueule et des fesses d’atmosphère ! Le film en prises de vue réelles sorti en 1997 ne lui rend guère hommage. C’est même tout le contraire : malgré les toutes premières minutes assez sympas, la série y est vite tournée en ridicule ! Et je ne dis pas ça par manque de recul, aujourd’hui… Pour l’avoir découvert plus ou moins à l’époque, je peux vous affirmer que le long métrage en question était, à la manière d’une soudaine et irrésistible combustion spontanée, déjà has-been une seconde après sa première diffusion ! Et plus de vingt ans après cette explosion [spoiler] : les chats ne sont pas retombés sur leurs pattes.

Réalisateur absent, directeur de la photo aveugle, aucun effort pour le moindre cadrage… Les épisodes des séries ARNOLD ET WILLY et MADAME EST SERVIE sont cent fois mieux filmés – scènes d’action incluses, c’est dire ! Le casting se situe à peu près au même niveau. C’est-à-dire à hauteur de caniveau. Je suis méchant, c’est vrai. À la place des trois vives panthères qui en un éclair savent bondir sans un bruit, j’aurais peut-être fait la même chose : ne livrer aucun effort, les techniciens et producteurs autour de ce projet ne méritant sans doute pas que l’on transpire exagérément pour eux – ça c’est dommage… Les Cat’s Eye qui transpirent dans leur combinaison en cuir… ça restera au stade du fantasme je crois. Remarquez on a déjà été gâtés avec Michelle Pfeiffer dans BATMAN RETURNS… qui a semble-t-il pas mal inspiré CAT’S EYE le film… Bref. Dernière déception : ils ont réussi à enlaidir Fujiwara Norika dans le rôle de Sylia (Rui), avec une affreuse perruque. Seule la petite jeune Uchida Yuki (Alex/Ai) tire quelque peu son épingle du jeu en restant plus ou moins crédible la plupart du temps.

Pris comme un nanar, CAT’S EYE pourrait quand même parvenir à amuser le spectateur déviant. Alternant entre rires nerveux, consternation et sourires crispés, je dois vous avouer ne pas avoir vraiment vu le temps passer.

Signé Cat’s Eyes. Saignez des yeux.

Oli :

Trailer :

_______________________________________________________

Quick Review in English:

+ The first scene is not bad: an anime, and suddenly it becomes a live movie. Funny!
+ So wrong in every ways (filmmaking, photography, acting) that it may entertain you!
+ Yes it can be (almost) fun to watch such a bad movie
+ They tried to copy BATMAN RETURNS… Ahahah!!
+ Uchida Yuki is the best actress in this disaster

– Everything is wrong in this movie, everything
– The action scenes are grotesque, so slow, so… well it’s unbelievable
– Fujiwara is not even pretty with this strange wig…
– The special effects are worse than ever

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Action, Comédie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Cat’s Eye, Hayashi Kaizô (1997)

  1. princecranoir dit :

    Réalisateur absent, chef op aveugle (moi je me souviens d’un Woody Allen jouant un réalisateur aveugle et c’était déjà pas folichon, mais sans doute mieux que ça), mais tu ne dis rien du directeur artistique qui m’a l’air d’être à la rue !
    Moi, de toutes façons, j’ai toujours préféré Cat People et l’autre sur son toit brûlant. 😁
    « trois vives panthères qui en un éclair savent bondir sans un bruit », ça vous marque à vie ces génériques d’antan. 😉

  2. Feroner dit :

    Salut Oli.
    J’ai ca sur mon disque dur depuis des années et effectivement ca a l’air extrêmement nul du nanar du vrais de vrais. En regardant vite fais au hasard je suis tombé sur une scène ou le flic poursuit les filles et dis « ne sous estimé pas la police » et la il sort un skate pliable. Oui j’avoue je pensais pas que les flic au Japon pouvais faire ca. Ca y est j’ai envie de le voir.

  3. Rick dit :

    Oh mon dieu, je ne savais même pas que ça existait, c’est te dire. Mais vu ce que tu en dis et les… euh, splendides captures (???!!), je crois que je vais faire en sorte que mes yeux restent indemnes quelques années de plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s