Honto ni atta kowai hanashi 2020 Tokubestu-hen, Moriwaki Tomonobu, Tsuruta Norio (2020)


HONTO NI ATTA KOWAI HANASHI 2020 TOKUBETSU-HEN
ほんとにあった怖い話 2020特別編
Année : 2020
Genre : l’horreur de la censure
Production : Fuji TV
Réalisation : Moriwaki Tomonobu, Tsuruta Norio
Avec : Kamishiraishi Mone, Tayama Ryôsei, Kataoka Ainosuke VI, Okada Kenshi, Kawashima Ririka, Miki


あかずの間を造った話 : une jeune femme dirige un chantier. Sa compagnie est supposée rénover une vieille bâtisse, âgée de plus de 100 ans. Ce ryokan semble cacher bien des secrets… D’ailleurs la commande du propriétaire des lieux est plutôt étrange : les plans proposés ne correspondent pas aux travaux de rénovation habituels.

訳ありのカラオケ店 : durant la période d’Halloween, l’employé d’un karaoké entrevoit une ombre étrange, dans l’une des salles de l’établissement. Une ombre qui s’évanouit immédiatement. A-t-il rêvé ? Ou cauchemardé ? Quelque temps plus tard, un évènement inattendu viendra lui apporter une terrible réponse…

La série horrifique HONTONI ATTA KOWAI HANASHI avait failli passer l’arme à gauche en 2019, pour ses 20 ans – son présentateur vedette, Inagaki Goro, avait en effet rompu le contrat le liant (pensait-on à vie !) à l’écœurante écurie Johnny’s, une boîte qui a la mainmise sur à peu près tous les médias au Japon. Contre toute attente, Goro fut néanmoins reconduit par Fuji TV et l’émission de 2019 vit le jour, bon an, mal an. En 2020, rebelote : pas d’émission durant l’été, alors que c’était la coutume jusque-là… mais une diffusion le 31 octobre, le jour d’Halloween. Pourquoi pas… même si je préférerais toujours l’ambiance moite et lugubre des chaudes soirées d’été.

Hélas, cette compilation de nouveaux épisodes horrifiques déçoit dans des proportions bibliques : pourquoi diable ont-ils été puisé dans leurs archives plutôt que de nous proposer des productions totalement nouvelles ? La réponse : le coronavirus, puisque bien avant la diffusion la chaîne avait lancé une enquête pour savoir quels épisodes les fans aimeraient revoir… Mais il y a une autre raison également : Itô kentarô. Le jeune acteur devait apparaitre dans l’un des nouveaux épisodes… mais trois jours avant la diffusion, patatras ! L’intéressé est arrêté par la police après avoir provoqué un accident de la route et pris la fuite. Et comme on ne plaisante pas avec ça au Japon, cet épisode a été purement et simplement effacé de la série HONKOWA. Cachez ce saint préfabriqué que je ne saurais voir. On réécrit l’histoire, on cache la poussière sous le tapis au mépris des autres artistes ayant donné de leur temps (et de leur talent ?) pour produire ce court métrage. Le Japon est coutumier du fait, et tout acte de contrition n’y changera rien (du moins dans l’immédiat) – Pierre Taki a par exemple subrepticement disparu d’un drama dans lequel il jouait, et d’un jeu vidéo ou il interprétait un rôle important, à la suite de son arrestation pour possession de drogue. Et la liste des condamnés à la double peine est longue, au Japon. Je ne cherche aucunement à excuser ces gens-là mais la victime collatérale, on l’oublie souvent, c’est aussi le spectateur…

Bref, avec tous ces aléas, le menu des HONKOWA 2020 fait dans le déjà-vu… avec un goût un peu amer dans la bouche. Ce n’est pas désagréable de revoir d’anciens épisodes, mais ce n’est pas pour ça que je suis resté devant ma télé un samedi soir alors que je devais me lever tôt le lendemain pour aller travailler… Je voulais quelque chose de neuf, de frais – enfin façon de parler, quand on parle d’horreurs au teint cadavérique. Même si, c’est vrai, je dois reconnaitre qu’il est assez amusant de retrouver des stars aujourd’hui confirmées dans des petits rôles sympas vieux de dix ans ou plus – Nagasawa Masami interprète une lycéenne, Satô Takeru a sa vieille coupe de cheveux et utilise un téléphone à clapet et Kamiki Ryûnosuke n’avait que 11 ans dans un épisode datant de… 2004 !

Quid des deux nouveaux épisodes alors ? Le premier, à propos d’un vieux ryokan en pleine rénovation, se révèle relativement intéressant mais bien peu impressionnant. Le deuxième, beaucoup plus classique à propos d’apparitions étranges dans un karaoké, est beaucoup plus prenant, visuellement parlant. Rien de nouveau, mais quelques effets sont vraiment maitrisés, et la femme en rouge, très peu présente à l’écran, se révèle vraiment marquante. Rien de mirobolant pour autant. Finalement je crois que ma plus grande peur à l’avenir avec cette série horrifique, sera de mourir d’ennui.

Oli :       
Yasuko :

_______________________________________________________

Quick Review in English:

+ Two new episodes for Halloween
+ The first one about a strange ryokan is interesting enough but not impressive at all
+ The second one is classic, but good: the girl in the red dress is terrifying!

– Many old episodes from the archives…
– Because of the Covid-19 and because…
– Because a stupid young actor got arrested for hit&run 2 days before the broadcast
– Yes, Itô kentarô was the main actor of one of the new episodes…
– … and in Japan, when someone is arrested…
– … you don’t see him anymore on TV or in a video game (Pierre Taki and Sega…)
– At least for a while…


A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Fantastique, Fantômes, Honto ni atta kowai hanashi, Horreur, Télévision, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Honto ni atta kowai hanashi 2020 Tokubestu-hen, Moriwaki Tomonobu, Tsuruta Norio (2020)

  1. Romain dit :

    J’attendais cette critique ! Je me suis aussi demandé pourquoi le recyclage d’épisodes mais tes explications m’ont éclairé. Merci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s