Aku no hana, Iguchi Noboru (2019)


AKU NO HANA, aka The Flowers of Evil
惡の華
Année : 2019
Genre : spleen desu
Production : Kadokawa / Happinet
Réalisation : Iguchi Noboru
Avec : Itô Kentarô, Tamashiro Tina, Akita Shiori, Iitoyo Marie, Kitagawa Miho, Sakumoto Takara, Tanaka Taketo, Matsumoto Wakana, Kurosawa Asuka, Honora, Takahashi Kazuya, Sasaki Sumie, Sakai Maki, Tsurumi Shingo


Takao, un collégien sans histoire et passionné de littérature, notamment Baudelaire, est aussi épris de la jeune et jolie Saeki san. Un jour après les cours, alors qu’il se retrouve seul dans la classe, il tombe littéralement sur le sac contenant le petit short et le tee-shirt de Saeki… Il va s’en saisir, et commencer à les renifler… Il ignore que Nakamura san, une camarade de classe asociale, colérique et particulièrement bizarre est témoin de cette scène très dérangeante… Nakamura décide alors de faire chanter Takao, en lui proposant un bien étrange contrat.

Iguchi Noboru, le roi du gag facile, du pet disgracieux et du plan-culotte gracile signe avec AKU NO HANA un film aux antipodes des farces auxquelles il nous avait habitués jusque-là. Il faut dire qu’avec cette adaptation d’un manga un brin étrange (que je n’ai pas lu), le réalisateur fou se contente de rester derrière la caméra, il ne prend donc pas le temps de se saisir d’une plume pour écrire les maux, parfois confus, décrits dans le film.

AKU NO HANA est par conséquent tourné de manière extrêmement sérieuse, et carrée. Certains thèmes du film, par contre, semblent aller comme un gant à Iguchi, petit bonhomme aux idées souvent décalées… Bon OK, on va lâcher le mot : pervers ! Oui, on l’a tous déjà traité de pervers ! Mais en réalité… où se situe la délimitation d’un tel terme ? Qu’est-ce que la normalité, hormis une élégante et bien reposante façade pour la vie en société ?

Particulièrement longue, l’histoire conte les pérégrinations d’adolescents pas toujours bien dans leur peau… qui semblent parfois devoir se noyer dans un verre d’eau. Et c’est un brin irritant. Très étrangement, et bien que j’aie eu du mal à entrer dans le film, à me passionner pour certaines jérémiades et autres problèmes existentiels particulièrement confus, j’ai fini par me prendre d’affection pour l’ensemble des personnages, à faire preuve d’empathie… à comprendre, je crois, ce qui pour eux allait de mal en pis.

Avec ses évidentes références à Baudelaire (le dégoût de soi-même, la douleur, la mort aussi obsédante que la destination idéale, absente), AKU NO HANA c’est un peu l’histoire de jeunes qui rêvent trop grand, ou trop peu. Qui s’aiment… qui se repoussent, qui s’interrogent… qui S’M. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Mais prenez garde car s’il se brise, il blesse.

Oli :        
Yasuko :

Trailer :

___________________________________________________

Quick Review in English:

+ Iguchi Noboru is very serious and diligent, in this movie
+ He didn’t write the scenario, but the main subject spoke to him, I guess
+ It was hard at first, but at the end, I loved the characters, I got attached to them
+ Original characters, and a strange way to talk about unmentionable problems
+ Of course, many references to Baudelaire’s works

– The story could irritate some spectators…
– Sometimes the characters seem to drown in a glass of water
– The story, the character’s emotions are not always very clear…

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Drame, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Aku no hana, Iguchi Noboru (2019)

  1. Oli dit :

    Et un immense merci à mon ami Rick (du site https://lovingmoviesfr.com/ ) pour m’avoir conseillé ce film – j’étais lamentablement passé à côté !

    • Rick dit :

      Deux critiques de suite que tu parles de films que je te conseille. Je te jure, je deviens ton fournisseur officiel pour les films Japonais alors que je suis en France, étrange étrange 😀
      Bon et du coup, deux films de suites ou tu postes ton avis avant le mien, mais où finalement, nos avis se retrouvent. Nous disons d’ailleurs beaucoup de choses en commun dans nos textes finalement (jusqu’à l’intro sur Iguchi et le fait que l’on n’attend pas grand-chose de lui). Comme toi, je n’ai pas lu et d’ailleurs ne connaissait pas du tout le manga, mais il est apparemment assez réputé, donc il faut croire que c’est un projet en or qui est tombé entre les bras du petit Iguchi. Dans un sens, puisse-t-il continuer dans cette voie, car ces farces habituelles ne font plus rire grand-monde, et ce depuis des années (son film avec l’ours en peluche là il y a 5 ou 6 ans, que c’était mauvais. Pareil pour son Ghost Squad en 2018).

      • Oli dit :

        Le renouveau d’Iguchi ?

        Ce film, à l’époque des vidéoclubs, je l’aurais trouvé de suite. Hélas maintenant, depuis la fermeture de mon vidéoclub tant aimé, j’ai du mal à mettre la main sur ce genre de film. Amazon Prime video propose un choix assez impressionnant, mais les films y sont mal mis en avant. Les séries B et petites prod ne sont que trop rarement proposées, elles sont là, certes, mais dans les profondeurs du catalogue. C’est chiant.

      • Rick dit :

        Comme beaucoup de catalogues, il y a du choix, mais il faut savoir ce que tu veux afin de le trouver. C’est quand même dommage cette ère du tout digital..

  2. Genki Jason dit :

    So Noboru Iguchi turned in a serious film. I had some doubts about it but now I want to watch it to see how it captures that frustration over small town life and self-loathing.

    I really liked the anime adaptation but now that I’ve lived in Japan I might bee able to better appreciate different aspects.

    https://genkinahito.wordpress.com/2013/05/13/flowers-of-evil-aku-no-hana-first-impression/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s