BioHazard: Vendetta, Tsujimoto Takanori (2017)


BIOHAZARD: VENDETTA, aka Resident Evil: Vendetta
バイオハザード ヴェンデッタ
Année : 2017
Genre : Jésus Chris
Production : Capcom / Marza Animation Planet
Réalisation : Tsujimoto Takanori
Avec les voix de : Kevin Dorman, Matthew Mercer, Erin Cahill, John DeMita, Fred Tatasciore, Cristina Valenzuela, Arif S. Kinchen, Arnie Pantoja, Kari Wahlgren, Alexander Polinsky, Jason Faunt


Chris se lance sur la piste d’un terrifiant vendeur d’armes bactériologiques. Ce dernier représente en effet un danger pour le monde entier : il aurait mis au point un virus permettant de transformer les gens en zombies… presque aussi dociles que des soldats ! Isolé et devant faire face à une horde de mercenaires surpuissants, Chris va tenter de convaincre Leon de l’aider. Dans le même temps, Rebecca Chambers étudie un étrange virus dormant… 

J’apprécie vraiment la série de films animés BIOHAZARD. Depuis le premier découvert au cinéma en 2008, j’y ai toujours trouvé suffisamment de références aux jeux vidéo et de personnages qui correspondent à leurs avatars vidéoludiques pour m’amuser. Cerise avariée sur le zombie putréfié : c’est beaucoup mieux que tous les films mettant en scène Milla Jovovich, la célèbre actrice au regard aussi moribond que celui des zombies qu’elle est censée zigouiller.

BIOHAZARD: VENDETTA, troisième volet de la série en CGI, vend du rêve sur le papier : Shimizu Takashi l’un des pères de la J-horror moderne à la production et Tsujimoto Takanori à la réalisation accompagné par Sonomura Kensuke pour la chorégraphie des scènes d’action : ensemble, les deux compères ont déjà livré de super films malgré des budgets étriqués (HARD REVENGE MILLY, BUSHIDO MAN…).

Tsjumito et Sonomura ne déçoivent pas : BIOHAZARD: VENDETTA propose des scènes d’action euphorisantes et dynamiques (à l’exception de la poursuite sur l’autoroute, un peu bizarre, et d’un gunfight sur les toits peut-être trop fantaisiste). De ce côté c’est donc une réussite même si ça fait basculer le film dans l’univers zombiesque de Capcom post-BIOHAZARD 4. Ce n’est pas pour rien que l’intrigue se déroule après BIOHAZARD 6 : on est dans le blockbuster blindé d’action, fort éloigné des ambiances des premiers jeux. Sur ce point, c’est donc regrettable. Certes VENDETTA fait illusion durant ses premières minutes dans un manoir à l’atmosphère bien pesante, mais on devine que les velléités de Shimizu n’ont pas vraiment pesé face aux désires d’action des pontes de Capcom.

Sympa et bien réalisé, très rythmé et jamais ennuyeux, BIOHAZARD: VENDETTA divertit plus que toute la franchise ciné imaginée par Paul W. S. Anderson. Certes, on pourra regretter l’accent mis essentiellement sur l’action, et un scénario aussi ridicule que celui des jeux (au moins c’est fidèle !)… mais on passe un bon moment.

Oli :       

Trailer :

___________________________________

Quick Review in English:

+ Tsujimoto Takanori (director) and Sonomura Kensuke (action director)
+ A great team who has already done many very good movies
+ Most of the action scenes are really good
+ Fast, entertaining, fun: far better than the movies by Anderson…
+ It really looks like the games

– But it looks like the recent games (BioHazard 6…) : action… action… action
– Shimizu (Ju-On) is a producer but… it’s hard to feel his touch in the movie
– Like most of the games, the scenario is not good

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Action, Anime, Fantastique, Zombies, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour BioHazard: Vendetta, Tsujimoto Takanori (2017)

  1. Rick dit :

    Alors, dans les grandes lignes, ouais totalement d’accord. L’action est sympa, le scénario assez …. invraisemblable mais bon c’est du BioHazard, mais ça fait tellement du bien de voir un truc mieux fichu que les biseries de monsieur Anderson.
    D’ailleurs, des trois métrages BioHazard en CGI, je crois que c’est mon préféré. Je n’avais pas adhéré au premier, qui faisait trop « cinématique » de PS2 à mon goût, et le second, un poil mieux mais je lui trouvais d’affreuses longueurs dans le récit. Là j’ai trouvé l’ensemble mieux géré. Peut-être plus bis et action, mais voilà.

    • Oli dit :

      J’ai écrit cette review un peu à l’arrache, c’était pas prévu. Je voulais voir si j’arrivais à contourner ces satanés blocs de WordPress. J’ai donc réussi. Pour le moment ?

      Concernant les BIOHAZARD en CGI, c’est le 2ème que j’aime le moins. Bon après, je n’ai pas revu le 1er depuis un moment mais j’en garde un excellent souvenir.

      • Rick dit :

        Et bien, félicitations, et merci à toi pour la technique ! Je galère encore un peu, notamment pour les photos, faudrait que je trifouille le code html pour les centrer, mais… flemme ! Mais oui, solution temporaire je pense. On verra.

        Le 2ème fait très… RE6 dans l’ambiance, c’est son gros souci. Mais j’avais passé un relativement bon moment devant. Le 1er, revu il y a peu, c’est sans doute pour ça que je suis assez méchant envers lui. J’ai un texte de côté, mais je suis vraiment très très méchant. Après, je me souviens qu’à sa sortie, je n’avais pas non plus adoré.

  2. princecranoir dit :

    Pas trop ma tasse de thé vert ces animés numériques franchisés. Je passe mon tour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s