Smartphone wo otoshita dake nanoni: Toraware no satsujinki, Nakata Hideo (2020)


Stolen_Identity_2SUMAHO O OTOSHITA DAKE NANONI: TORAWARE NO SATSUJINKI, aka Smartphone wo otoshita dake nanoni: Toraware no satsujinki, aka Stolen Identity 2
スマホを落としただけなのに 囚われの殺人鬼
Année : 2020
Genre : le téléphone pleure…
Production : Tokyo Broadcasting System / Toho
Réalisation : Nakata Hideo
Avec : Chiba Yûdai, Narita Ryô, Shiraishi Mai, Suzuki Hiroki, Imada Mio, Iura Arata, Eguchi Noriko, Kitagawa Keiko, Tanaka Tetsushi, Otô Takuma, Honda Nao, Takahashi Yû, Harada Taizô, Tanigawa Risako, Ko-dai, Iio Kazuki

Le jeune inspecteur de police spécialisé dans les cyber traques va devoir replonger… Un nouveau cadavre est retrouvé… De nouveaux piratages semblent se multiplier au Japon… Un certain M serait, dit-on, derrière toutes ces horreurs. Pour mettre fin à ces meurtres et harcèlements d’un nouveau genre, la police va être obligée de se tourner vers le plus grand spécialiste de la chose : le meurtrier qui a été arrêté pour des affaires similaires il y a quelques mois de cela…

stolen identity 2 02stolen identity 2 01

stolen identity 2 03stolen identity 2 04

Je me suis lancé dans ce film en connaissance de cause : le premier s’était en effet révélé particulièrement mauvais, mais il parvenait aussi à divertir, à sa manière, si le spectateur prenait le recul nécessaire. La suite, toujours réalisée par un Nakata Hideo sans génie qui n’en finit pas de décevoir, est hélas encore moins digeste. Le scénario semble avoir été écrit par un jeune adolescent avec des acteurs parfois insupportables tellement ils surjouent et des actrices sans talent c’est normal me direz-vous puisque certaines d’entre elles viennent du monde des idoles et je crois que je vais devoir ajouter une virgule ou un point autrement mon lecteur risque bien de mourir d’asphyxie. Ou de rire – face à l’incongruité de certaines situations du récit ! Nakata Hideo nous gratifie en effet d’une scène d’évasion de prison immanquable, l’une des plus improbables de l’histoire du cinéma depuis Christophe Lambert qui saute dans l’espace sans combinaison et qui utilise un cafard doté d’une caméra dans FORTRESS 2.

stolen identity 2 06stolen identity 2 07

stolen identity 2 08stolen identity 2 09

Alors je sais, vous allez m’en vouloir maintenant. Puisque je vous ai certainement donné envie de voir TORAWARE NO SATSUJINKI. Mais faites tout de même attention lorsque vous ouvrirez la boîte de Pandore : son couvercle risque de lourdement retomber sur vos doigts ! Pas sûr que vous résistiez longtemps au spectacle indigent concocté par Nakata : le film est mou, on sent venir la plupart des choses, c’est parfois ridicule mais pas au point de faire rire (à part l’évasion je me répète) et certains acteurs et actrices sont irritants de médiocrité (est-ce uniquement la faute du réalisateur qui les dirige mal, je n’en suis pas si sûr) – spéciale dédicace à Narita Ryô pour son interprétation catastrophique d’un sous-Hannibal doublé d’un L du pauvre, supposé aider la police à arrêter un nouveau grand criminel depuis sa cellule. Pour l’originalité, on repassera. Pour les incongruités, avec Nakata on repoussera. Les limites du bon goût.

Oli :               drapeau_blanc
Yasuko :        drapeau_blanc

Trailer :

___________________________________

Quick Review in English:

+ The way one bad guy escapes from prison is so ridiculous that…
+ … it’s actually funny! Unbelievable.

– This sequel is worst than the first movie (yes, it’s possible)
– Actors and actresses are really not inspired…
– Narita Ryô was bad in the 1st film, he was bad in Homunculus, he’s even worse here
– It’s so poorly written…
– Narita is an ersatz of Hannibal Lecter and L

stolen identity 2 05

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Thriller, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Smartphone wo otoshita dake nanoni: Toraware no satsujinki, Nakata Hideo (2020)

  1. princecranoir dit :

    Sur les photos, le plus effrayant est peut-être celui qui joue l’inspecteur, sorte de Dale Cooper cireux, comme revenu de la black lodge. Difficile de croire que Nakata est derrière tout ceci. Comment peut on tomber si bas.
    Quoiqu’il en soit, ton article m’a bien fait sourire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s