Kuroi otome: A, Satô Sakichi (2019)


Black-Maiden-Chapter-A-255x360KUROI OTOME: A, aka Black Maiden: Chapter A
黒い乙女A
Année : 2019
Genre : film bis repetita
Production : AMG / Reinbach
Réalisation : Satô Sakichi
Avec : Asakawa Nana, Kita Kana, Wada Sôkô, Mitsuya Yôko, Matsushima Ryôta, Satô Sakichi, Andô Natsu, Shuhama Harumi, Yazaki Yusa, Sasano Ririne, Muramatsu Toshifumi, Marui Wan

Mei, 17 ans, a passé la majeure partie de sa vie dans un orphelinat catholique. Jeune fille mutique au passé trouble, elle sera malgré tout adoptée par un couple… débordant visiblement d’amour mais également très… original. Le couple en question a également adopté Rana, une jolie jeune fille handicapée par l’une de ses jambes. Très vite, Mei et Rana vont se découvrir d’incroyables et d’étranges points communs : la même passion pour Ravel, certains mangas… Leur date de naissance, est également la même !

BlackMaidenChapterA02BlackMaidenChapterA04
BlackMaidenChapterA06BlackMaidenChapterA10

BLACK MAIDEN: CHAPTER A n’est pas tout à fait la suite de CHAPTER Q. Si les vingt dernières minutes constituent effectivement la suite immédiate du premier film, tout le reste (hormis une courte introduction originale) est constitué de scènes déjà vues dans CHAPTER Q – souvent sous un angle différent… mais pas toujours. Il faut alors subir exactement les mêmes dialogues, la même intrigue durant près de quarante minutes. Ubuesque. Pire : si le film ajoute heureusement des éléments nouveaux, ceux-ci sont uniquement présents pour lever les zones d’ombre du chapitre précédent – les non-dits, les mystères, ici tout sera expliqué, décortiqué jusque dans les moindres recoins et détails. Le petit goût de la magie floue du cinéma en moins. Aïe.

BlackMaidenChapterA11BlackMaidenChapterA15
BlackMaidenChapterA18BlackMaidenChapterA33

La conclusion, heureusement (?), sera elle 100% originale. Mais là aussi, le bât blesse. Si le film bascule cette fois-ci un peu plus dans l’horreur frontale, le résultat n’est pas satisfaisant pour autant : trop d’explications et de bavardages (à cause de cela on sent d’ailleurs poindre çà et là les limites des jeunes actrices), voire trop de vaines ambitions là où la fin sèche, floue et brutale du premier chapitre suffisait amplement. En un mot comme en cent : fuyez ! Contentez-vous du premier film, qui tient complètement la route en tant qu’œuvre de (petit) cinéma à part entière.

Oli :       drapeau_blanc
Yasuko :drapeau_blanc

Trailer :

Images : https://lovingmoviesfr.com/
___________________________________

Quick Review in English:

+ The second part of Kuroi otome Q? Well… yes the intro and the end are new
+ Yes there is a real ending this time

– But it’s not good, the mysterious and dark ending of the first part was better
– Most of the time it’s the same movie with another point of view…
– … with more explainations, thus less mysteries
– It’s boring
– My advice: just watch the first part Kuroi otome Q

BlackMaidenChapterA21

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Horreur, Thriller, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Kuroi otome: A, Satô Sakichi (2019)

  1. Rick dit :

    Même si je suis bien plus clément que toi sur ce second film, la pilule est un peu mieux passée du fait que je n’ai pas vu les deux films coup pour coup, mais avec une semaine d’écart au moins, et d’autres films entre les deux. Du coup oui, ça passe mieux que de les enchainer, vu qu’en effet, on a beaucoup de scènes déjà vues.

    Il me semble que j’avais souligné aussi que le final se voulait trop ambitieux pour son propre bien, mais paradoxalement, au moins, je trouvais que ça tentait des choses. Mais on est d’accord, le premier film est meilleur. Et moi aussi j’ai préféré son côté mystérieux, plein de non dits, plutôt que d’avoir toutes les réponses. Mais ça, tu t’en doutes un peu, connaissant mon goût, et ma manière aussi bien à moi de concevoir mes propres films, et donc, de cultiver les non dits 😉

    • Oli dit :

      Merci d’avoir partagé ton ressenti ici. Effectivement, ce n’est pas le genre de films que l’on voit sur AlloCiné je pense. 😉

      • Rick dit :

        Oh même parfois sur les plus gros sites genre imdb, on ne trouve rien du tout. Ou ça apparaît, d’un coup, on ne sait pas pourquoi, 3 ans après la sortie initiale du film. Mais qui sait pour les KUROI OTOME, peut-être un jour, une sortie US en Blu-Ray, je ne dirais pas non ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s