Asakusa Kid, Gekidan Hitori (2021)


asakusa kidASAKUSA KID
浅草キッド
Année : 2021
Genre : very new kid on the block
Production : Django Film / Nikkatsu
Réalisation : Gekidan Hitori
Avec : Yagira Yûya, Ôizumi Yô, Kadowaki Mugi, Suzuki Honami, Kazama Morio, Onoue Hiroyuki, Tsuchiya Nobuyuki, Komaki Nana

Un jeune homme décide de quitter l’université subitement, à l’âge de 19 ans, et se met en tête de devenir comédien. Pour cela il prend la direction d’Asakusa, et accepte volontiers des petits boulots dans le cabaret Asakusa France-za. En ces lieux qui ont déjà vu naitre de grands talents, le garçon va essayer de marcher dans les pas de son patron : Fukami Senzaburo. Mais le cabaret n’est plus vraiment à la mode, tant la télévision semble à présent marcher sur ses platebandes.

asakusa kid 01asakusa kid 02

asakusa kid 03asakusa kid 04

Tiré d’une autobiographie de Kitano Takeshi de 1988 déjà adaptée par le passé, ASAKUSA KID surprend quelque peu car le film, distribué (et non produit) par Netflix, semble traiter sur un pied d’égalité l’histoire de Beat Takeshi, et celle de son shichō (celui qui lui a tout appris), Fukami Senzaburo. À la fin d’ASAKUSA KID, plutôt touchante d’ailleurs, on comprend mieux la raison, tant Kitano parait animé d’une gratitude et d’un respect sans borne pour son mentor.

L’autre point fort du film est sa reconstitution d’une (trop ?) petite partie du quartier d’Asakusa à la fin des années 70 : ses cabarets, ses rues typiques… et cette télé qui, tel un monstre ventru, semble désormais frappée d’un appétit boulimique. Les théâtres et cabarets devront courber l’échine, et finalement rompre face à cet ogre imposant un ordre nouveau. Cruelle ironie du destin, aujourd’hui c’est cette même télévision qui tremble de tout son être face au nouvel envahisseur dévoreur de médias : Internet. À ce jeu des chaises musicales cloutées, il n’est pas toujours évident de savoir sur quel pied danser.

asakusa kid 05asakusa kid 06

asakusa kid 07asakusa kid 08

Beat Takeshi trouvera le sien, au travers des claquettes tout d’abord, puis, courageusement, dans la trahison inéluctable et son départ vers le manzai. Suivre Kitano dans ses premiers pas vers le succès est assez passionnant, même si la réalisation demeure assez lisse. Il faut dire que le réalisateur n’est pas un technicien confirmé à ce poste-là. Gekidan Hitori est en effet un genin, un comédien du rire, un peu à la manière d’un Beat Takeshi. Il faut bien lui laisser sa chance me direz-vous, comme ce fut le cas pour Takeshi lorsqu’il réalisa, un peu par hasard, son premier long métrage. Il y a malgré tout une grande différence entre les deux : avec VIOLENT COP en 1989, Kitano retourna la table, et les codes, en mettant les pieds dans le plat et son doigt dans l’œil meurtri du cinéma. Gekidan Hitori pour sa part, a réalisé quelque chose de plus lambda.

Avec cet habillage un peu fade, le format long métrage se justifiait-il réellement ? Avec des milliers d’anecdotes à raconter sur Kitano (son ascension à la télévision, les yakuzas, son accident, ses premiers pas dans le cinéma, etc.), une série n’aurait-elle pas été plus adaptée ? Celle-ci viendra, j’en mets ma main (Kasumi aurait dit « mes doigts ») à couper. Heureusement, ASAKUSA KID se suit avec grand plaisir, et résonne aussi comme la fin d’une époque, définitivement enterrée par l’influence de la culture américaine, la dictature de l’émotion, les réseaux sociaux et leurs hordes de loups frappés de schizophrénie et se prenant désormais pour des brebis – en mission. Les années 80 et 90, lorsque Beat Takeshi, Pierre Desproges ou Les Inconnus pouvaient rire de tout avec talent et ce, même sur les plateaux de télévision, ne sont plus qu’un lointain souvenir.

Oli :       drapeau2 drapeau2
Yasuko :drapeau2

Trailer :

___________________________________

Quick Review in English:

+ A good and interesting story about the early life of legendary Kitano Takeshi
+ From his autobiography (1988)
+ It’s the story of Kitano AND of his mentor, which is a good thing: very interesting
+ Always nice to see Tokyo in the 70s and the 80s
+ Good casting
+ Back in those days, we could laugh about almost anything…
+ Bakayarô!!!!

– The director is a comedian
– His movie is not bad but technically, we could have expected something better
– It lakes of a « movie theater » point of view
– So many things to say about Kitano’s life, a TV serie could have been a better choice
– Especially when you don’t have a great filmaker behing the camera

asakusa kid image 1

asakusa kid image 2

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Comédie, Drame, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Asakusa Kid, Gekidan Hitori (2021)

  1. princecranoir dit :

    J’ai le bouquin depuis longtemps mais jamais pris le temps de le lire à fond. Voilà qui va m’inciter à le sortir de l’étagère où il croupit avant d’éventuellement aller voir sur Netflix si Beat Takeshi y est aussi.
    Merci et bravo pour cette petite chronique qui réveille ma curiosité.

  2. Genki Jason dit :

    A clean Netflix production by the comedy director du jour. I’m intrigued but, as you point out in your review, someone with a career and anarchic personality like Kitano would better be explored in the form of a TV series or by a director willing to take risks. Maybe watching the film might make me change my mind?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s