Droste no hate de bokura, Yamaguchi Junta (2020)


Beyond_the_Infinite_Two_MinutesDROSTE NO HATE DE BOKURA, aka Beyond the Infinite Two Minutes
ドロステのはてで僕ら
Année : 2020
Genre : est-ce safe ?
Production : Europe Kikaku / Tollywood
Réalisation : Yamaguchi Junta
Avec : Tosa Kazunari, Fujitani Riko, Ishida Gôta, Suwa Masashi, Sakai Yoshifumi, Asakura Aki, Nakagawa Haruki, Nagano Munenori, Sumita Takashi, Honda Chikara

Kato, le patron d’un petit café habite dans un appartement, juste au-dessus. Un soir, il va par hasard se rendre compte que l’écran de sa chambre (évidemment doté d’une webcam) lui permet de communiquer directement avec celui installé dans le café… mais avec un décalage de deux minutes ! Après avoir brièvement discuté avec lui-même, Kato doit se rendre à l’évidence : l’écran du café permet de voir le futur… deux minutes dans le futur !

BeyondTheInfiniteTwoMinutes06-768x432BeyondTheInfiniteTwoMinutes10-768x432

BeyondTheInfiniteTwoMinutes13-768x432BeyondTheInfiniteTwoMinutes14-768x432

Avec son concept simple en apparence et très malin, une économie de moyens mais aucunement d’envie ni d’allant, et son ton drôle, léger et assumé, BEYOND THE INFINITE TWO MINUTES marche définitivement dans les pas du formidable KAMERA O TOMERU NA! Sans être aussi hilarant que ce dernier, on imagine néanmoins qu’il sera bientôt lui aussi remaké, piétiné, remâché par les pontes de grands studios occidentaux aux dents aussi longues que leurs idées sont courtes.

Deux écrans situés dans deux pièces différentes : l’un est en avance sur l’autre de deux minutes… Quand la même personne se situe derrière chacun des écrans, elle discute donc avec elle-même, deux minutes dans le passé pour l’une, et dans le futur pour l’autre ! Avec ce concept particulièrement ingénieux mais casse-gueule, le réalisateur a l’intelligence de ne pas trop en faire : le film est court (environ une heure) et n’a donc pas le temps de tourner en rond ; plusieurs thèmes bien connus de la SF sont aussi brassés, sans jamais trop les approfondir au risque de les désamorcer.

BeyondTheInfiniteTwoMinutes16-768x432BeyondTheInfiniteTwoMinutes18-768x432

BeyondTheInfiniteTwoMinutes19-768x432BeyondTheInfiniteTwoMinutes21-768x432

C’est ce qui étonne aussi dans ce petit film, tourné avec un Smartphone dans un faux plan-séquence fluide et immersif, et porté par des acteurs qui même lorsqu’ils cabotinent un peu, savent rester attachants : malgré son budget riquiqui et un concept délicat à maitriser à l’écran, absolument toutes les étapes de la création ont été envisagées avec un sérieux évident – je n’ai pas remarqué de faux raccords, ni d’erreurs grossières venant remettre en cause la logique de l’ensemble. Un tour de force, pour la farce du moment !

Oli :       
Yasuko : 

Images : lovingmovies

Trailer :

___________________________________

Quick Review in English:

+ Small budget but big ideas! It’s a real SF movie – a SF comedy!
+ Short, thus the spectator does not get tired of the main concept (kind of a 2minutes loop)
+ Clever
+ The characters are endearing
+ Shot with a Smartphone but it’s fine, clean, well executed
+ Very seriously done (with a fake single long take)
+ Funny

– But not as funny as ONE CUT OF THE DEAD

BeyondTheInfiniteTwoMinutes05-1400x800

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Comédie, Science-Fiction, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Droste no hate de bokura, Yamaguchi Junta (2020)

  1. princecranoir dit :

    Plan séquence et concept temporel vertigineux, voilà de quoi alimenter un film d’une autre ampleur. A quand un remake américain ?

  2. Rick dit :

    Qu’est ce que je suis heureux de te faire découvrir des films, et de voir que tu les apprécies autant que moi ! Oui, ce n’est sans doute pas aussi drôle que ONE CUT, mais l’envie est là, l’envie de bien faire, tout comme cette profusion d’idées, techniques ou dans le propos ! Et je vois que comme moi aussi… tu redoutes que les gros studios s’emparent du concept, peu couteux, pour en pondre un remake qui ne comprendra pas pourquoi ici, ça marche (bon je n’ai pas encore vu COUPEZ, le remake de ONE CUT, mais pas motivé).

    • Oli dit :

      Oui quel paradoxe. C’est toi qui habites en France qui me recommande des films japonais ahahah. Je précise pour les lecteurs qu’il est dispo sur l’abo Amazon Prime Japon !

      • Rick dit :

        Et je précise pour l’autre part des lecteurs en France que le film est dispo en VOD chez nous chez… je ne sais plus quelle plateforme de SVOD, mais que Spectrum Films a négocié les droits et devrait le sortir au format Blu-Ray (mais vu leur catalogue assez conséquent, pas avant 2023 je pense, mais déjà ça de voir un tel film arriver au format physique chez nous).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s