Occult no mori e yōkoso THE MOVIE, Shiraishi Kôji (2022)


welcome to the occult forestOCCULT NO MORI E YÔKOSO THE MOVIE, aka Welcome to the Occult Forest: THE MOVIE
オカルトの森へようこそ THE MOVIE
Annee : 2022
Genre : un POV’ film…
Production : Wowow / Hikari TV / Kadokawa
Realisation : Shiraishi Kôji
Avec : Shiraishi Kôji, Hotta Mayu, Uno Shôhei, Kakei Miwako, Iijima Hiroki, Yamakawa Marika, Ôsako Shigeo, Hashino Junpei, Iketani Nobue, Nakano Hideo, Sasaki Miyu, Yamaguchi Morihiro, Nishina Takashi

Une jeune femme, qui adore les travaux du réalisateur Kuroishi Kôji, contacte ce dernier afin de partager avec lui ses expériences surnaturelles – vidéo à l’appui. Une fois sur place, Kuroishi et son assistante seront surpris de faire face à une femme paraissant complètement déboussolée. Dit-elle seulement la vérité ? Selon elle, des évènements relatés dans un ancien film de Kuroishi seraient devenus tout à fait réels.

WelcomeToTheOccultForest 01WelcomeToTheOccultForest 02
WelcomeToTheOccultForest 03WelcomeToTheOccultForest 04

À la manière d’un papillon de nuit se brûlant les ailes sur une ampoule de fortune, Shiraishi Kôji pèche par excès de zèle et ennuie, en retournant ici pour la énième fois à son genre de prédilection : le found footage, POV ou faux documentaire avec camera à l’épaule. Produit par Wowow pour la télévision, qui voulait une série, Shiraishi Kôji a semble-t-il tourné le tout comme un film pour, ensuite, le découper artificiellement et faire passer cela en épisodes et faire ainsi plaisir à la chaîne l’ayant débauché. J’en veux pour preuve que WELCOME TO THE OCCULT FOREST est aussi sorti en tant que long métrage à part entière (en y ajoutant une intro sympa avec Nishina Takashi) et que d’un point de vue narratif, l’ensemble ne correspond absolument pas à ce que l’on est en droit d’attendre d’une série bien écrite. Dernière malheureuse surprise : les CGI souvent hideux, paraissant sortir d’une PS2, et qui ne sont pas dignes d’une production d’une grosse chaîne de télévision.

WelcomeToTheOccultForest 05WelcomeToTheOccultForest 06
WelcomeToTheOccultForest 07WelcomeToTheOccultForest 08

Sur le fond et sur la forme, Shiraishi recycle ses thèmes, acteurs, tics et mimiques, pour notre plus grand plaisir (la dernière partie avec la secte) mais aussi au grand dam des spectateurs, tant tout cela se révèle souvent redondant. Les fans fous du réalisateur dingue devraient malgré tout s’amuser à traquer çà et là les nombreux clins d’œil de Shiraishi à sa propre filmographie voire à Carpenter (le bonhomme adore THE THING), et tenter de dépatouiller le vrai du faux : WELCOME TO THE OCCULT FOREST marque-t-il la fin d’un genre pour Shiraishi, comme semblerait l’indiquer le dénouement du film ? Ou tout cela serait-il un leurre, un doigt dans l’œil du spectateur distrait et une invitation à la théorie improbable, au complot abstrait ? Se pourrait-il que WELCOME TO THE OCCULT FOREST THE MOVIE, avec ses personnages aux noms bien curieux (Shiraishi devient Kuroishi > blanc > noir / Uno Shôhei est Shôhei Uno / l’exorciste est joué par un nouvel acteur) et des titres de films légèrement différents, se situe en fait dans un univers parallèle, invitant le spectateur à rêver/cauchemarder comme on regarderait, médusé, dans un miroir déformé ?

Oli :       

Trailer :

Merci à Loving Movies pour les images

___________________________________

Quick Review in English:

+ Shiraishi knows how to shoot POV movies
+ The casting is good
+ Shiraishi seems to have fun making a movie about his own cinematic universe
+ The last part is rather good and fun to watch, especially if you are a fan of Shiraishi
+ I liked the ending
+ I liked the fact that there may be a secret meaning behind all this

– Once again a POV movie by Shiraishi san – it will be too much for many spectators
– Produced by Wowow, but the money did not go in the CGI
– It’s kind of always the same thing
– Not the best POV movie of Shiraishi (and not the worst)

WelcomeToTheOccultForest image

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, Horreur, Science-Fiction, Télévision, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Occult no mori e yōkoso THE MOVIE, Shiraishi Kôji (2022)

  1. Rick dit :

    Aaaah, ton avis est enfin là. Et même si je comprend le côté redondant, voir lassant de la formule, et bien moi j’ai adoré comme tu sais. Pas son meilleur évidemment, mais malgré les CGI (on est d’accord, surtout au début, ils sont hideux), je n’ai pas boudé mon plaisir, j’ai trouvé ça très fun, rythmé, quelques moments grotesques (la secte, le bus) fonctionnent très bien, et j’y ai vraiment vu la fin d’un cycle… enfin du moins, je l’interprète ainsi car j’aimerais que ce soit la fin haha.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s