Outrage sai shûshô, Kitano Takeshi (2017)


OUTRAGE SAI SHÛSHÔ, aka Outrage: Final Chapter, aka Outrage Coda
アウトレイジ 最終章
Année : 2017
Genre : la Corée dessoude
Production : Office Kitano / Warner Bros.
Réalisation : Kitano Takeshi
Avec : Kitano Takeshi, Nishida Toshiyuki, Ômori Nao, Ôsugi Ren, Pierre Taki, Nadaka Tatsuo, Mitsuishi Ken, Hakuryû, Nakamura Ikuji, Kishibe Ittoku, Shiomi Sansei, Matsushige Yutaka, Harada Taizô, Ikeuchi Hiroyuki, Yamaguchi Yoshiyuki, Tsuda Kanji


Depuis environ cinq ans, et une guerre des clans sanglante, Otomo vit en Corée du Sud et travaille pour son chef et ami Chang. Un incident relativement mineur, impliquant l’un des hommes du clan Hanabishi dans un hôtel de Séoul, va tendre les relations entre les yakuzas d’Osaka et le groupe de Chang. Certains, dans le clan Hanabishi, vont mettre à profit ce conflit naissant pour faire le ménage dans leur propre famille. C’était sans compter sur Otomo, qui se décide enfin à revenir au Japon. Mais est-il de retour pour aider Chang, ou pour régler une vieille affaire personnelle ?

Après une longue mise au vert au pays du matin calme, Otomo se décide à revenir au Japon pour mettre un peu d’ordre entre le clan d’Osaka, gangréné de l’intérieur, et le groupe mafieux coréen dont le chef respecté l’a toujours protégé jusqu’à aujourd’hui. Au passage, Otomo entend bien aussi régler une vieille affaire…

Si le retour d’Otomo est plutôt improbable (je m’attendais, au mieux, à ce qu’il finisse sa vie en prison, compte tenu de la fin du deuxième film), on ne va pas bouder notre plaisir : des yakuzas qui s’insultent et se tuent pendant un peu moins de deux heures, le plus souvent incarnés par des acteurs doués et bien rodés au genre, moi je signe de suite ! Certes, on pourrait sentir poindre çà et là une certaine redondance, les thèmes d’OUTRAGE étant toujours les mêmes : les yakuzas modernes n’ont plus de véritable code d’honneur, et les trouillards et les traitres arrivent souvent à tirer leur épingle du jeu, au détriment des rares hommes travaillant encore « à l’ancienne ».

Mais, une nouvelle fois, le subtil jeu de massacre orchestré par Kitano Takeshi sur des musiques discrètes mais inspirées de Suzuki Keiichi, tient étonnamment bien la route, même s’il m’a semblé encore plus verbeux que les précédents opus. Les fans apprécieront ces règlements de compte secs et violents, ces quelques mises à mort originales et par conséquent presque ludiques, les échanges houleux entre criminels colériques en costard, et cette belle fin qui vient clore intelligemment la meilleure série de films de yakuzas de ces dernières décennies.

Si OUTRAGE: FINAL CHAPTER n’est pas le meilleur épisode de la trilogie, il n’en demeure pas moins un excellent divertissement. Kitano prouve ici qu’il a définitivement de la suite dans les idées, et du plomb dans la tête – au sens propre, comme au figuré !

Oli :        
Yasuko :

Trailer :

___________________________________________________

Quick Review in English:

+ A good ending for this great yakuza trilogy
+ Cold and short killings, very well shot by Kitano
+ Angry yakuzas, dark plots, murders, and no code of honor…
+ Today, traitors and fearful yakuzas can hope to win the game…
+ But old-fashion yakuza Otomo has one more thing to say!
+ Great and discreet soundtrack, Suzuki is very good for that kind of movies

– Always the same themes
– Even more discussions than before (not a real flaw from my point of view)
– Not the best movie in the trilogy
– I missed the cop played by Kohinata Fumiyo

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Yakuza, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Outrage sai shûshô, Kitano Takeshi (2017)

  1. Feroner dit :

    C’est dans la ligné des deux premier pas trouvé ca moins bon, très bien filmé de très bon acteurs de la violence mais moins que dans les deux autres, il y a beaucoup de personnages c’est pas facile a suivre mais ca va.
    J’ai rarement vu un film avec aussi peut de presence feminine il n’y a que des mecs a l’écran, c’est
    normal le milieux des yakusa est hyper macho mais ca fait bizarre.
    Il y a un truc qui me gène quand même c’est que la plupart des acteurs sont vieux alors qu’ils n’arête pas de s’entretuer c’est pas logique, dans la saison 3 de gomora les vieux ils sont mort.

    Il y a un truc que j’ai pas pigé a la toute fin
    SPOILER SPOILER
    C’est qui les deux mec dans le garage et pourquoi Kitano doit mourir

    • Oli dit :

      Yep c’est un bon film, content qu’il t’ait plu. C’est aussi, je crois, le dernier long métrage d’Osugi Ren. Tristesse…

      SPOILER : les mecs dans le garage à la fin, ce sont les assassins de l’ami de Kitano (le balafré assassiné à la fin du deuxième épisode). Enfin pourquoi Kitano doit mourir ? J’ai vu le film il y a 6-7 mois donc je ne pourrai pas répondre précisément j’ai oublié quelques détails mais il me semble qu’il était allé trop loin, qu’il avait trop de sang sur les mains par rapport à la nouvelle organisation en place – et comme il était sous la protection du Coréen, ce dernier aurait été tenu pour responsable si Kitano avait survécu. Par respect pour son boss/protecteur/vieil ami coréen, Kitano accepte donc volontiers d’en finir avec la vie – non pas sans avoir, au préalable, vengé son ami le balafré.

      A bientôt Feroner !

  2. Feroner dit :

    Oui c’est vrais qu’il est allez un peut loins, faut pas donner une mitraillette a Kitano.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s