RoomMate, Furusawa Takeshi (2013)


roommate poster japan 2013ROOMMATE
ルームメイト
Année : 2013
Genre : room-mate-moi ces jolies filles !
Production : Toho
Réalisation : Furusawa Takeshi
Avec : Kitagawa Keiko, Fukada Kyôko, Kôra Kengo, Tsutsui Mariko, Hotaru Yukijirô, Ôtsuka Chihiro, Onoue Hiroyuki, Taguchi Tomorowo


Harumi, renversée par une voiture, se réveille sur un lit d’hôpital dans un triste état. Là-bas, elle fait connaissance avec Reiko, une infirmière au tempérament bien trempé. Confrontée à des problèmes d’argent, Harumi va proposer à Reiko d’emménager avec elle, et ainsi de payer la moitié du loyer. Les premières semaines, tout se passera formidablement bien – les deux jeunes femmes devenant vite inséparables. Mais petit à petit, les choses vont se gâter…et Reiko, à force de piquer des colères étranges, de faire des misères aux chihuahuas et de parler seule le soir, va finir par effrayer la frêle Harumi…

roommate 01roommate 02

roommate 04roommate 03

Non, ROOMMATE n’est pas le remake de JEUNE FEMME PARTAGERAIT APPARTEMENT. Et non, définitivement non, aucune des actrices de ROOMMATE n’arrive à la cheville (fort jolie, d’ailleurs) de Jennifer Jason Leigh. ROOMMATE est en effet l’adaptation d’un roman japonais de Imamura Aya, retrouvée morte l’année de la sortie du film – aucune relation de cause à effet bien que vu la qualité du long métrage, on serait presque en droit de se poser des questions…

Pour faire simple, ROOMMATE est l’illustration parfaite de tout ce que je conchie dans le cinéma japonais contemporain : un budget correct mais mal utilisé, des actrices sans grand talent et surtout mal dirigées, une réalisation très appliquée mais fade (quand elle ne croule pas sous les effets pachydermiques genre « grosse musique de thriller qui assomme ») et, enfin, un scénario extrêmement prétentieux, volontairement alambiqué et truffé d’incohérences comme pour mieux justifier la petite pirouette finale – un brin indigeste mais qui revient mettre un semblant d’ordre dans tout ça.

roommate 05roommate 07

roommate 08roommate 09

Le pire, dans cette histoire, c’est cette espèce de prétention de « faire quelque chose de grand, de compliqué, de choquant ». Alors que ROOMMATE est plat. Qu’il sent le produit de commande à plein nez. Qu’il est aseptisé à outrance afin de ne pas choquer le grand public japonais amateur de ce genre de spectacle faussement ambitieux – et qui se prend atrocement au sérieux.

Bref, quitte à taper dans le film de colocation (un futur genre à part entière ?!), autant se refaire un petit coup de Bridget Fonda VS Jennifer Jason Leigh, voire de 2LDK, ovni complètement dynamité tourné en 2003 par un Tsutsumi Yukihiko alors au sommet de son art.

Oli :         drapeau_blanc
Yasuko : drapeau_blanc

Bande annonce :

___________________________________________

Quick Review in English:

+ I usually like Fukada Kyôko
+ Two beautiful girls, a few mysteries, one or two murders…well, why not?
+ The director worked very seriously but…

– …there’s absolutely no soul at all in this movie: tasteless filmmaking!
– The main actresses are not well directed
– A very pretentious scenario
– The film claims to be shocking but it’s horribly mainstream

roommate IMAGE

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Thriller, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s