Sweet Home, Kurosawa Kiyoshi (1989)


SWEET HOME
スウィートホーム
Année : 1989
Genre : le résident est vil
Production : Itami Productions
Réalisation : Kurosawa Kiyoshi
Avec : Miyamoto Nobuko, Yamashiro Shingo, Furutachi Ichiro, Kuroda Fukumi, Itami Jûzô, Nokko, Yamazaki Tsutomu


Une équipe de télévision se rend dans l’arrière-pays, dans le manoir du peintre Mamiya Ichiro plus précisément. Désormais abandonnée, la sombre bâtisse abriterait, dit-on, la dernière œuvre de Mamiya, homme au passé trouble et semé de tragédies… Est-ce pour cette raison que les habitants des environs craignent ces lieux ? Se pourrait-il qu’ils soient maudits ?

SWEET HOME, sorti en 1989, est un film de jeunesse de Kurosawa Kiyoshi, dont la carrière n’a à mon sens réellement décollé qu’à partir du superbe CURE, en 1997. Si SWEET HOME est loin d’être un grand film, il mérite malgré tout le détour, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord il s’agit d’un film de maison hantée. Et j’aime bien les films de maison hantée – sauf quand c’est réalisé par Jan De Bont. Ensuite, il est toujours intéressant de se pencher sur des travaux de jeunesse de grands cinéastes, et SWEET HOME ne déroge pas à la règle : il est en effet assez passionnant d’y déceler çà et là quelques plans et idées de qualité inégale certes, mais qui seront par la suite sublimés. De plus, SWEET HOME est un film produit par le grand Itami Jûzô, qui interprète même ici un petit rôle (son dernier) au côté de sa femme, la toujours parfaite Miyamoto Nobuko – Kurosawa, qui peinait à décoller dans le milieu, peut remercier son ami Itami de lui avoir redonner sa chance dans les salles de cinéma. Enfin, SWEET HOME a été adapté en jeu vidéo sur la console Famicom, tout comme un autre film de Itami Jûzô : MARUSA NO ONNA – oui, une comédie sur une inspectrice des impôts a été adaptée en jeu sur Famicom, c’est assez difficile à croire mais c’est vrai. Dans les deux cas, Itami Jûzô a endossé le costume de producteur – diable, il aimait donc vraiment les jeux vidéo !

Mais si je parle de tout cela maintenant, c’est parce que le cas SWEET HOME a beaucoup fait parler de lui… Certains avancent que le jeu en question aurait influencé les premiers pas du genre vidéoludique survival horror, quand d’autres vont même plus loin en affirmant que le jeu produit par Itami et supervisé (de loin) par Kurosawa aurait servi de base pour le cultissime BIOHAZARD – qui aurait même dû en être un remake ? Une chose est sûre : SWEET HOME le jeu est un très bon RPG avec une vraie dose d’originalité et une ambiance très particulière. Pour toutes ces raisons, le film réalisé par Kurosawa et produit par Itami est quelque peu entré dans l’histoire de la culture populaire.

Maintenant sur le fond, il faut bien avouer que SWEET HOME, le film, a pris un petit coup de vieux. Certaines scènes trainent en longueur et beaucoup d’effets ont mal vieilli. Mais cela lui donne un charme certain, presque suranné. De plus certains personnages sont bien écrits, et donc attachants. Le mélange des tons surprend un peu, également. On croit tout d’abord être en face d’une comédie horrifique, mais le film abandonnera petit à petit sa légèreté pour cultiver une certaine noirceur. Avec son SWEET HOME, Kurosawa Kiyoshi qui ne fait pas encore du Kiyoshi Kurosawa est donc malgré tout loin du Game Over. Même s’il faudra à ses spectateurs accepter de voir ce film avec le regard indulgent et rêveur d’hommes et de femmes des années 80.

Oli :

Trailer du jeu avec des images du film :

________________________________________

Quick Review in English:

+ Kurosawa was back in movie theaters in 89 thanks to his friend Itami Jûzô
+ It was not easy for Kurosawa back then, so this movie is important
+ Produced by Itami Jûzô, like the Famicom game that adapted this film!
+ Itami produced two games adapted from two of his movies
+ The Famicom game has influenced the great Resident Evil (BioHazard)
+ The film is a nice « haunted house » horror movie
+ Old school special effects (the melting man, like in Indiana Jones^^)
+ Miyamoto Nobuko is a wonderful actress, she can play any kind of roles

– The movie is not that great, you’ll have to see it with…
– … the state of mind of an 80s spectator
– A little bit too long in my opinion


A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam. Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Comédie, Fantastique, Horreur, Oldies, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sweet Home, Kurosawa Kiyoshi (1989)

  1. princecranoir dit :

    Quand Kurosawa se remémore ses films de jeunesse tel ce Sweet Home, il évoque la très grande naïveté qui a présidé à leur réalisation : « Quand j’ai décidé de faire un film d’horreur, je n’ai fait que reproduire ce que j’avais vu des années auparavant. Cela me rendait heureux, je n’espérais pas avoir du succès et je ne réfléchissais pas à ce que pourrait être un cinéma d’horreur japonais. »
    Mon effroyable histoire du cinéma, entretiens avec Makoto Shinozaki.

  2. Oli dit :

    Merci pour cette citation qui complète bien la chronique.

  3. Rick dit :

    Allez, vu que grâce à toi, je l’ai depuis peu, je me le fais ce soir, après un bon petit café ^^

  4. Arnaud L dit :

    Je trouve le film assez fascinant. C’est bourré de défauts oui mais il y a quelque chose qui fait qu’il me reste en tête. Tout particulièrement la fin. Il mériterait d’être réévalué à mon humble avis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s