Byplayers: moshimo mei wakiyaku ga TV Tokyo asa drama de mujintô seiktatsu wo shitara, Matsui Daigo… (2018)


BYPLAYERS: MOSHI MEI WAKIYAKU GA TV TOKYO ASA DRAMA DE MUJINTÔ SEIKATSU SHITARA , aka The Supporting Actors 2
バイプレイヤーズ~もしも名脇役がテレ東朝ドラで無人島生活したら~
Genre : The Expendables 2 (but literally)
Nombre d’épisodes : 5
Production : TV Tokyo
Réalisation : Matsui Daigo, Yokohama Satoko, Asano Atsuya
Avec : Endô Kenichi, Ôsugi Ren, Taguchi Tomorô, Matsushige Yutaka, Mitsuishi Ken, Kita Kana, Honda Miyu, Yoshida Yô, Yakusho Kôji, Okada Masaki, Morishita Yoshiyuki, Sugata Shun, Terajima Shinobu, Denden, Satomi Kōtarō, Kazuki Enari, Hiraizumi Sei, Kohinata Fumiyo, Santamaria Yūsuke, Watanabe Ikkei, Nomaguchi Tôru, Kômoto Masahiro, Takito Kenichi, Itaya Yuka, Toda Naho, Minemura Rie, Fuse Eri, Mabuchi Erika, Ohshima Yôko, Tanaka Yôji, Hida Yasuhito, Ohkura Kôji


Ôsugi Ren, Endô Kenichi, Taguchi Tomorô, Matsushige Yutaka et Mitsuishi Ken sont quelque peu revenus sur le devant de la scène médiatique depuis « l’affaire Byplayers ». Ils ont d’ailleurs été engagés pour tenir des rôles importants dans un grand drama à venir, produit par TV Tokyo, et tout entier tourné dans les décors naturels d’une grande île au large de Tokyo. Les cinq compères, éternels seconds couteaux du cinéma japonais, décident de se rendre sur les lieux en avance, à bord du bateau personnel de Ôsugi Ren. Une fois sur place, hélas, rien ne se passe comme prévu : l’île semble abandonnée, la nature est hostile et la faune… dangereuse. Pire : les singes vivant sur place ont la malheureuse idée de saboter le bateau de Ôsugi Ren… Piégés au milieu de nulle part, nos acteurs préférés vont devoir survivre seuls… et croiser les doigts pour espérer rentrer à temps pour le début du tournage !

Ôsugi Ren nous a quittés le 21 février 2018. Il n’avait que 66 ans… C’est un décès qui m’a particulièrement attristé, Ôsugi Ren faisant partie de ces acteurs ayant profondément marqué ma jeunesse. J’avais la vingtaine lorsque j’ai commencé à m’intéresser sérieusement au cinéma japonais : Kitano, Tsukamoto, Kurosawa (Kiyoshi !), Miike – oui à l’époque Miike, c’était quelque chose ! Ôsugi Ren était souvent au casting de tous ces films, divers et variés, et qui me plaisaient tant : SONATINE, HANA-BI, CHARISMA, DEAD OR ALIVE, UZUMAKI… Parfois il s’agissait de tout petits rôles (l’avez-vous remarqué dans AUDITION ?!?), mais Ôsugi Ren semblait prendre la moindre ligne à cœur, le moindre rôle à bras le corps, et il n’avait pas peur de jouer dans tous les registres – jusqu’à se moquer de lui-même, de sa condition d’éternel second rôle du cinéma japonais. Il l’a fait par exemple avec beaucoup de malice et de décontraction dans la série télévisée BYPLAYERS (2017). Ôsugi Ren y jouait son propre rôle, aux côtés d’autres célèbres seconds couteaux du cinéma japonais. Mais… le lendemain de la fin du tournage de la saison 2, il ressentit une douleur à la poitrine. Il était d’ailleurs avec Matsushige Yutaka, l’un de ses compères de BYPLAYERS à ce moment-là. Ce dernier l’accompagna d’urgence jusqu’à l’hôpital. En vain…

Difficile, dès lors, de mettre de côté ce tragique accident lorsque l’on visionne la deuxième saison de BYPLAYERS. Les rires de Ôsugi Ren, ses cabotinages incessants… Il avait l’air tellement en forme… On a donc un petit pincement au cœur, durant les cinq épisodes de cette saison 2. Constamment. Jusqu’au plan final qui, très intelligemment, rend un discret hommage à l’acteur, sans en faire trop.

Maintenant, et si on ferme les yeux sur la disparition de Ôsugi san, comment juger cette deuxième saison ? Plutôt sévèrement, hélas. Certes, les spectateurs cinéphiles seront absolument ravis de retrouver Ôsugi, Matsuhige Yutaka, Mitsuishi Ken, Taguchi Tomorô (qui cabotine un peu trop lui aussi) et Endô Kenichi. Mais ils seront aussi un poil déçus de constater que Terajima Susumu ne fait plus partie de l’aventure pour des raisons d’emploi du temps. L’histoire fonctionne également moins bien. Déjà l’effet de surprise ne joue plus. Ensuite, l’isolement sur une île pour les besoins du tournage d’un drama, c’est moins passionnant que les différents enjeux de la première saison. Si le premier épisode fonctionne plutôt bien – quasiment un survival avec quelques passages hilarants, la suite s’enlise dans une routine certaine. Nos seconds couteaux qui pensaient obtenir des rôles de premier plan seront, à la suite d’une méprise contée lors du premier épisode, relégués au rang de simples figurants… et ce sont des acteurs encore moins célèbres qu’eux (Morishita Yoshiyuki, Sugata Shun : mes chouchous !) qui prendront leur place ! Grands professionnels devant l’Éternel, nos joyeux lurons ne baisseront pas les bras pour autant puisqu’ils donneront jusqu’à leur dernière goutte de sueur et de sang pour assurer du mieux possible. Jusqu’au clap de fin… et au-delà ? Pour rythmer tout cela et épicer le tout, des guest stars débarquent régulièrement. Et ça fonctionne assez souvent : Yakusho Kôji et Terajima Shinobu qui ne se prennent pas au sérieux, on en redemande !

Hélas et comme je l’ai déjà dit, l’effet de surprise de la première saison n’est plus là, le scénario passionne moins et, c’est plus triste, les gags tombent souvent à plat. BYPLAYERS saison 2 dégage heureusement une bonne humeur particulièrement palpable et communicative. Merci pour tout, Ôsugi san.

Oli :        
Yasuko :

Spot TV :

______________________________________________

Quick Review in English:

+ One of the last time you can see Ôsugi Ren on screen…
+ Such a lovely actor… He could accept anything, even a very small role in a movie
+ He even knew how to make fun of himself
+ This is the sequel of the excellent drama BYPLAYERS
+ Famous supporting actors playing their own role!
+ Always a pleasure to see Mitsuishi, Ôsugi and all the others!
+ Many guest stars!
+ Hilarious when the extras (Morishita, Sugata…) take the roles of Ôsugi and co.!

– Ôsugi died the day after the end of the filming of BYPLAYERS season 2
– I followed his career for so long… Heartbreaking…
– This 2nd season is less interesting than the 1st one
– No surprise effect anymore
– Less funny
– Terajima Susumu is not in BYPLAYERS anymore

 

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです https://echecetcinemat.wordpress.com/ Blog dédié aux jeux vidéo, en particulier rétro : Jeux vidéo et des bas https://jeux.dokokade.net/ 
Cet article, publié dans Comédie, Télévision, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s