Shin Hikiko san, Nagaoka Hisaaki (2010)


SHIN HIKIKO SAN, aka Scream Girls 2
真ひきこさん
Année : 2010
Genre : traînée
Production : TMC
Réalisation : Nagaoka Hisaaki
Avec : Fujimoto Yuki, Funatsu Miho, Hara Shinji, Haseo Machi, Doctor Hiro, Kasai Rion, Takeuchi Ren


Dans une école curieusement désertée, six enfants vont être longuement poursuivis par la terrifiante Hikiko san…et deux d’entre eux vont disparaître.

Quelques années plus tard, les quatre survivants vont se retrouver un peu par hasard. S’ils sont devenus de jeunes adultes pleins de vie, ils ont aussi tout oublié de cette triste soirée avec Hikiko san. Jusqu’à ce que cette dernière revienne pour leur rafraîchir la mémoire.

SHIN HIKIKO SAN se veut être l’adaptation d’une « nouvelle » Hikiko, voire même plutôt de la « vraie » Hikiko (à en juger par le kanji du titre japonais). Pourquoi pas…surtout que le réalisateur est un habitué du genre (entendez par là DTV fauché mais pas complètement bâclé, OISHII SHOKUTAKU par exemple) et qu’il a même déjà signé un précédent titre dédié à Hikiko san (voir ici). La demoiselle blessée, qui hante les alentours des écoles et des lycées, torture généralement les élèves en les traînant sur le sol jusqu’à ce que mort s’en suive. Si, généralement, cette légende urbaine brasse des thèmes allant des sévices sur enfants à la solitude maladive qui frappe aussi certains d’entre eux, le nouveau film de Nagaoka Hisaaki se contente surtout d’utiliser le spectre de la demoiselle Hikiko sans vraiment creuser la chose.


Ci-dessus : défigurée puis traînée comme un bout laid

SHIN HIKIKO SAN commence pourtant assez bien. Des gamins sont poursuivis dans une école, leur professeure va tenter de les aider mais, curieusement, ne pourra pas voir Hikiko san (même quand celle-ci se cachera juste derrière son dos !), et au final un enfant décèdera violemment tandis qu’un autre disparaîtra mystérieusement. La suite sera nettement moins glorieuse, le film de Nagaoka Hisaaki se complaisant dans un style trop classique, avec des apparitions de Hikiko san rappelant davantage les caractéristiques des fantômes plutôt que les capacités étranges de cette femme monstrueusement légendaire (plus proche du yôkai –même si elle n’en est pas vraiment un – que du revenant). Maintenant il faut aussi bien avouer que Hikiko san traîne derrière elle (c’est le cas de le dire) pas mal de petits films quelconques, et que ce SHIN HIKIKO SAN n’est pas vraiment pire qu’un autre. Il se suit sans réel déplaisir, pour qui est déjà bien rodé aux DTV cheap et sans réelles surprises…même si ici, comme je l’ai déjà précisé, les apparitions de Hikiko san, dont les traces des meurtres barbares disparaissent comme par magie, apportent une petite touche de nouveauté non négligeable. Mais à choisir entre ce SHIN HIKIKO SAN et le précédent, sorti en 2008 et signé du même réalisateur, j’opterai plutôt pour ce dernier, dont l’aspect dramatique est plus développé.

En tout état de cause et même si elle a des circonstances atténuantes compte tenu de son passé meurtri, Hikiko san est toujours une belle saloperie…normale pour une légende urbaine (à ordures).

Oli :        
Yasuko :

Le trailer :

_____________________________________

Quick Review in English:

+ An interesting urban legend
+ Nagaoka Hisaaki is not a bad « DTV director »
+ A good first scene, in the school
+ Hikiko san will attack like a ghost, it’s pretty new for that urban legend caracter

– Not as interesting as HIKIKO SAN, by the same director
– Nagaoka Hisaaki has done far better works than this one, for the DTV industry

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Hikiko san, Horreur, V-Cinema, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s