Shiryô no wana 2: Hideki, Hashimoto Izô (1992)


Evil dead trap 2 hideki japan VHSSHIRYÔ NO WANA 2:HIDEKI, aka Evil Dead Trap 2: Hideki
死霊の罠2/ヒデキ
Année : 1992
Genre : ovaire the top
Production : Japan Home Video (JHV)
Réalisation : Hashimoto Izô
Avec : Nakajima Utako, Kondoh Rie, Sano Shirô, Ikenami Shino, Hizaizumi Sei, Tsunogae Kazue, Ôshima Yôko, Arai Yasuhiro, Kitarô, Enomoto Shôta, Maeda Jun, Iwamatsu Ryô, Okubo Ryô, Shinae Satomi, Sakairi Hiroko


Aki, une projectionniste traumatisée par un passé douloureux et complexée par son physique peu avantageux, vit seule en évitant le plus souvent de se fondre dans la masse. Elle a malgré tout une amie, une reporter en perte de vitesse, adepte des reportages choc et des parties de jambes en l’air chics, qui va essayer de jouer les entremetteuses. Elle va ainsi présenter un homme bavard mais assez étrange à Aki, qui va tout d’abord refuser ses avances. Il faut dire que notre projectionniste a une vie un peu mouvementée… La nuit, il lui arrive ainsi de commettre des meurtres effroyables sur des jeunes femmes. La journée, elle entrevoit parfois un petit garçon qui l’observe, entre deux ombres d’une salle de ciné glauque.

Hideki ?

EVIL DEAD TRAP 2 01EVIL DEAD TRAP 2 02

EVIL DEAD TRAP 2 03EVIL DEAD TRAP 2 04

Le premier EVIL DEAD TRAP était un pur concentré de jouissance cinéphilique gore, inventive et originale. L’un des meilleurs films d’horreur des années 80, c’est dit ! Difficile de renouer avec sa magie, son improbable alchimie tant tout cela tient parfois à un fil. Les producteurs ont pourtant souhaité lancer une suite à ce premier film mais sans les deux mamelles de sa réussite que furent le réalisateur Ikeda Toshiharu et le scénariste Ishii Takashi. Aïe. À leur place, on récupère un certain Hashimoto Izô (au CV auréolé du scénario du film AKIRA – ouais ça pète bien comme on dit dans le jargon) et Konaka Chiaki du côté de l’écriture – déjà auteure des adaptations de DEATH MAKE, MADARA NO SHÔJO ou encore et surtout MAREBITO (dont elle avait aussi signé le roman). En somme si l’équipe technique n’est pas ridicule, elle peine quand même à convaincre. Comme le film, en fait ?

Alors tout d’abord une précision s’impose : EVIL DEAD TRAP 2 est bien la suite du premier long métrage, mais il peut être vu indépendamment, tant les liens semblent ténus entre les deux œuvres. À dire vrai, il n’y a que le personnage de Hideki qui relie quelque peu les deux EVIL DEAD TRAP, à la manière d’un cordon ombilical improbable et sanguinolent. Improbable car on se demande bien quel est le rapport entre le Hideki du premier et celui du second film. Aurait-il grandi ? S’agit-il d’un simple clin d’œil ? D’un esprit ? D’une espèce de virus monstrueux qui s’immiscerait dans la psyché (et les entrailles) de certaines personnes ayant vécu le traumatisme de la perte d’un enfant ou d’un petit frère ? Si c’est le même personnage que dans le film originel, comment expliquer qu’il soit connecté à la triste vie d’Aki ? Cette dernière serait-elle également la mère de l’homme isolé dans les sombres bâtiments du premier film ? Mais alors comment se fait-il qu’elle soit si jeune ? Bon. Vous voulez que je vous dise la vérité ? Je n’ai rien compris ! D’ailleurs la question qui fâche est posée : y a-t-il seulement quelque chose à comprendre ?

EVIL DEAD TRAP 2 08EVIL DEAD TRAP 2 13

EVIL DEAD TRAP 2 18EVIL DEAD TRAP 2 19

Je crois que pour apprécier cet EVIL DEAD TRAP 2, il ne faut pas trop se triturer les méninges. Le prendre uniquement pour ce qu’il est, à savoir un petit film d’horreur qui fourmille à tel point d’idées qu’il finit par perdre de vue toute notion de fil conducteur plausible. On s’y perd, oui. Mais est-ce vraiment grave ? Le principal, EVIL DEAD TRAP 2 le distille à merveille : le divertissement. Aki, l’héroïne projectionniste serial killer asociale obèse (oui ça fait beaucoup) impose une présence forte et dérangeante à l’écran. On ne sait pas trop quoi penser d’elle. Faut-il la plaindre ? La prendre en pitié ? La maudire ? La détester ? Cette ambigüité viendra éjaculer sa verve directement sur l’écran lorsque l’étrange dame se transformera en femme fatale pour pauvres types – pas tout à fait la lie de l’humanité, mais presque le lit de l’inanité. Damned, ça envoie du lourd. Et que dire de cette terrible scène où elle regarde d’un œil perdu l’une de ses victimes agoniser en gesticulant, les ovaires à l’air ?

La grande réussite du film, c’est que sa galerie de « monstres » ne se limite pas à cette tueuse érotico-grotesque. Chaque personnage, ou presque, a son petit côté déglingué, sa face pourrie/cachée. La journaliste qui manque de jouir à la simple vue d’un cadavre déchiqueté. Le Don Juan à lunettes qui semble prêt à mordre et à sauter sur tout ce qui bouge – oui, oui, même sur un bol de soupe chaude. La mère de ce dernier qui semble ne plus avoir toute sa tête – et qui pense qu’un certain Hideki est présent à ses côtés. La voyante exubérante. Et vous, moi. Les spectateurs dérangés qui aiment ça.

Alors certes, EVIL DEAD TRAP 2 n’est pas un grand film, surtout il brouille tellement les cartes de son jeu de tarot morbide qu’il finit par embrouiller tout le monde. Mais sa galerie de personnages, ses situations décalées et son petit côté gore et craspec auréolé d’une ambiance de vieille VHS usée devraient malgré tout titiller l’intérêt du spectateur aventureux. Celui qui ose parfois trainer ses guêtres sur échec et (ciné)mat, pour ne pas le citer.

Oli :         drapeau2 drapeau2
Yasuko : drapeau2 drapeau2

Trailer :

____________________________________________

Quick Review in English:

+ Even if this movie is very different from the first, it has a good/weird atmosphere
+ The main character, a fat woman, is interesting: she has a kind of charisma
+ Do we have to pity her? To hate her? Difficult to say
+ All the characters of the movie are weird, have their own hidden story…
+ Some good surprises, good gore scenes, interesting final climax
+ The dessin reminds me of PROFONDO ROSSO – maybe just my imagination

– The director and the writer are different from the first movie
– Is this really a sequel? OK, there « is » someone called Hideki but…
– … the story does not make much sense to me: I didn’t understand many things
– So the main question is: is there really a logical scenario?
– Don’t expect a horror film for movie theaters: this is a scratched videotape

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 05

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 06

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 07

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 09

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 15

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 17

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 20

EVIL DEAD TRAP 2 IMAGE 22

A propos Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège). Weird cinema made in Japan : échec et (ciné)mat. オリ です, 日本映画専門のブログです 
Cet article, publié dans Fantastique, Gore, Horreur, V-Cinema, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Shiryô no wana 2: Hideki, Hashimoto Izô (1992)

  1. Je n’avais pas trop apprécié cette suite, sans doute que sa vision bout à bout avec le génial premier film a du jouer… La première partie m’avait ennuyé, la seconde relevait le niveau avec quelques idées folles forts appréciables.
    Je ne savais pas par contre que c’était la même scénariste que MAREBITO (j’adore ce film, malgré son rythme très lent, il y a une sacrée ambiance, des thèmes intéressants, et Tsukamoto est parfait dedans).
    Ikeda Toshiharu est revenu ensuite avec un faux troisième opus (je pense que seul le titre international le rattache, puisqu’il s’agît surtout d’une intrigue policière avec un tueur masqué, mais ce sont de vieux souvenirs). Un film rare mais que j’avais aimé, il retrouvait Ishii Takashi au scénario qui utilisait le thème du froid comme dans son futur FREEZE ME en tant que réalisateur. L’as tu vu ?

    • Oli dit :

      Non je ne l’ai pas vu. Je le recherche, mais il n’est visiblement pas dispo sur le net. J’ai trouvé des VHS par contre, qui ne valent rien. Mais je n’ai pas de magnétoscope ! As-tu toujours une copie du film ?

      • lovingmovies dit :

        Oui, il n’est sorti qu’en VHS d’après mes souvenirs. J’avais fais l’erreur d’acheter sur ebay un dvd, qui était bien entendu pirate et ne contenait qu’une VHS rip dessus. Je l’ai toujours en tout cas, je dois sûrement pouvoir t’en faire une copie ou mettre le fichier sur le pc😉

    • Oli dit :

      Ah ! Mon sauveur ! Tiens moi au courant – ça doit pas peser bien lourd je pense, il doit y avoir moyen de se partager ça quelque part. Merci en tous les cas – et c’est pas urgent, hein !

      • lovingmovies dit :

        Alors je suis dessus, le mac veut toujours bien lire le dvd (on ne sait jamais, j’ai certains vieux dvd qui ont du mal à passer, l’usure du temps sans doute), le gars avait encoder le dvd pour ajouter un menu, donc je vais convertir le fichier cet aprem (première fois que je fais ça, je sens que ça va pas marcher au premier essai), je pense que demain c’est bon je t’enverrais un lien pour récupérer le fichier !🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s